Tigre qui pleure : ma recette facile : secrets d’un plat thaïlandais emblématique revisité

Plongez dans l'univers des saveurs avec ma version simplifiée du Tigre qui pleure, un joyau de la cuisine thaïlandaise. Découvrez comment ce mets savoureux peut être aisément apprivoisé pour charmer vos papilles à domicile, révélant les secrets d'une marinade enchanteresse et d'une cuisson experte.

Tigre qui pleure facile : astuces d’un classique thaï
Aller à la recette Imprimer la recette
Cette recette à reçu 5 sur 5 pour 3 votes

Le « Tigre qui pleure » est un plat thaïlandais dont le nom poétique fait référence aux larmes versées par le boeuf lorsque celui-ci atteint une cuisson si tendre qu’elle en devient émouvante. C’est une spécialité originaire du Nord-Est de la Thaïlande, renommée pour sa sauce relevée et sa viande saisissante de saveurs. Les arômes puissants et la cuisson soignée de la viande constituent les piliers de ce mets apprécié pour son équilibre entre épicé, sucré et salé.

Les ingrédients clés de la recette traditionnelle

Le Tigre qui pleure, ou « Seua Rong Hai » en thaïlandais, est un plat qui séduit par ses saveurs robustes et son équilibre délicat. Pour réussir cette recette traditionnelle à la maison, il importe de sélectionner avec soin quelques ingrédients clés. Ces derniers sont l’âme du plat et garantissent une expérience gustative authentique.

  • Bœuf : privilégiez des coupes tendres comme le faux-filet ou l’entrecôte.
  • Sauce de soja : un élément essentiel pour la marinade.
  • Pâte de tamarin : apporte acidité et profondeur.
  • épices du curry : mélangez-les pour obtenir les arômes caractéristiques du plat.
  • Sucre de palme : douceur subtile qui équilibre les saveurs.
  • Citron vert et coriandre fraîche : notes fraîches indispensables en garniture.

Ces composants forment la base autour de laquelle s’articule le reste de la préparation, alliant tradition culinaire thaïlandaise et plaisir gustatif intense.

Préparation de la marinade, secret du goût unique

Tigre qui pleure, ma recette facile : secrets d'un plat thaïlandais emblématique revisité
Tigre qui pleure, ma recette facile : secrets d’un plat thaïlandais emblématique revisité

Choix de la viande et astuces de coupe

Lorsqu’il s’agit de sélectionner la viande pour le Tigre qui pleure, l’entrecôte se présente comme un choix prisé en raison de sa tendreté et de son persillage, garantissant une saveur riche une fois grillée. La qualité du bœuf influe considérablement sur le résultat final du plat ; il convient donc d’opter pour une pièce bien marmorisée. Une astuce consiste à tailler la viande contre le grain, c’est-à-dire perpendiculairement aux fibres musculaires, ce qui permet d’obtenir des tranches plus tendres après cuisson. Il est essentiel que ces coupes soient ni trop fines ni trop épaisses afin que les saveurs de la marinade imprègnent harmonieusement tout en assurant une texture agréable en bouche.

Composition et variantes de la marinade thaïe

La composition de la marinade thaïe confère au Tigre qui pleure son caractère unique et ses saveurs profondes. Elle se compose principalement de sauce soja, de sucre de palme, d’ail, et d’herbes fraîches telles que la coriandre et le basilic thaï. Pour ceux qui souhaitent expérimenter, il est possible d’intégrer des éléments d’autres traditions culinaires asiatiques, comme une marinade teriyaki, pour une touche japonaise. Voici une table concise des ingrédients de base et leurs variantes possibles :

Sauce soja Variante : Sauce tamari (sans gluten)
Sucre de palme Variante : Miel ou sirop d’agave

À ces éléments, on peut ajouter du jus de citron vert pour l’acidité et de l’huile de sésame pour la richesse en goût. Les variantes sont nombreuses et permettent à chacun d’adapter la recette à son goût personnel.

Techniques pour une cuisson parfaite du boeuf

Dans l’art culinaire, la réussite d’un plat repose souvent sur le respect des techniques de préparation. Pour le Tigre qui pleure, une attention particulière doit être accordée à la cuisson du boeuf afin d’en exalter les saveurs et de préserver sa tendreté. Les méthodes telles que la cuisson lente et le contrôle précis de la température se révèlent essentielles pour atteindre cet objectif.

Griller à l’intérieur ou barbecue ?

La question de savoir s’il vaut mieux griller la viande du Tigre qui pleure à l’intérieur ou sur un barbecue dépend souvent des préférences personnelles et des conditions disponibles. D’une part, l’utilisation d’un grill intérieur permet une cuisson plus contrôlée et est pratique quelle que soit la météo. D’autre part, le barbecue offre ce goût fumé distinctif qui peut vraiment accentuer les saveurs de la marinade thaïe.

  • Grill intérieur : Il assure un contrôle précis de la température et se prête bien aux espaces fermés sans accès extérieur. Un grill en fonte, par exemple, est idéal pour saisir efficacement le boeuf.
  • Barbecue : La cuisson au charbon ajoute un arôme fumé incomparable qui complète le profil de saveurs du plat. Toutefois, cette méthode requiert une attention particulière pour éviter les flambées pouvant carboniser la viande.

Choisir entre ces deux méthodes influence non seulement le goût mais également la texture finale du plat. L’important reste d’atteindre une belle caramélisation grâce à une chaleur suffisamment forte tout en préservant le moelleux intérieur du bœuf.

Tigre qui pleure, ma recette facile : secrets d'un plat thaïlandais emblématique revisité

Tigre qui pleure : ma recette facile

secrets d'un plat thaïlandais emblématique revisité
Cette recette à reçu 5 sur 5 pour 3 votes
Imprimer Pin
Type de plat: Plat principal
Cuisine: thailandaise
Keyword: Tigre qui pleure, viande
Temps de préparation: 5 minutes
Temps de cuisson: 5 minutes
Temps total: 1 heure 10 minutes
Portions: 4 personnes
Calories: 301kcal

Ingrédients

  • 400 gr de filet de bœuf ou bavette d’environ 3 cm d’épaisseur
  • 3 cuillères à soupe de sauce soja salée
  • 2 cuillères à soupe de mélange d’herbes thaï Picard à défaut, un mélange de coriandre, piment, gingembre
  • 1 gousse d’ail
  • sauce pimentée type Sriracha pour le service
  • 1 citron vert
  • 1 échalote
  • 1 cuillère à soupe de sauce nuoc-mam
  • coriandre ciselée
  • 1 filet d’huile neutre

Instructions

  • Découpez le bœuf en morceaux d'environ 10 cm de largeur. Pour la marinade, combinez la sauce soja, le nuoc-mam, les herbes thaïlandaises, et une gousse d'ail pelée, dégermée et écrasée.
  • Laissez mariner la viande pendant au moins 1 heure, en la retournant à mi-chemin.
  • Pressez le jus d'un citron vert. Pelez et coupez finement l'échalote.
  • Faites chauffer une poêle avec un peu d'huile et faites-y dorer la viande 1 minute de chaque côté, puis mettez-la de côté sur une assiette.
  • Utilisez le jus de citron vert pour déglacer la poêle, ajoutez l'échalote, la marinade et un demi-verre d'eau. Réduisez la sauce pendant 2 minutes à feu moyen.
  • Remettez la viande dans la poêle, en la nappant de sauce pendant 30 secondes de chaque côté, puis éteignez le feu.
  • Tranchez finement la viande, servez-la arrosée de la sauce, saupoudrée de coriandre fraîchement hachée et accompagnez d'une sauce pimentée pour ceux qui le souhaitent.

Nutrition

Calories: 301kcal | Carbohydrates: 3g | Protéines: 20g | Fat: 23g | Lipides saturés: 9g | Fibre: 1g | Vitamine C: 6mg | Calcium: 21mg | Fer: 3mg

Réponses aux questions les plus fréquentes

Quels sont les ingrédients indispensables pour réaliser un Tigre qui pleure authentique ?

Les ingrédients essentiels incluent du boeuf (généralement de l'entrecôte ou du faux-filet), de la sauce soja, du jus de citron vert, des herbes fraîches comme la coriandre et le basilic thaï, ainsi que des épices telles que le piment, le poivre noir et l'ail.

Comment doit-on couper la viande pour le Tigre qui pleure ?

Il est conseillé de trancher le boeuf finement contre le grain pour garantir une texture tendre après cuisson. La coupe doit être réalisée après avoir légèrement refroidi la viande au réfrigérateur pour faciliter le processus.

Quelle méthode de cuisson est préférable pour obtenir une viande savoureuse et bien grillée ?

Pour une cuisson idéale, privilégiez un barbecue en plein air afin d'obtenir un goût fumé authentique. Si cela n'est pas possible, une poêle bien chaude ou une plancha peut constituer une alternative adéquate pour saisir la viande et lui donner cette saveur grillée caractéristique.

C'est Maman Qui La Fait est un média indépendant. Montrez votre soutien en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités :

Vous êtes ici : Accueil » Recettes » Plats » Tigre qui pleure : ma recette facile : secrets d’un plat thaïlandais emblématique revisité