Le prix de ce produit adoré des Français va grimper, à cause des pommes de terre !

Les frites ? Après les viandes, c’est le deuxième produit surgelé salé préféré des Français en pénurie de pomme de terre à cause de la guerre en Ukraine.

C’est une mauvaise période pour l’huile et la pomme de terre surgelée n’a plus la frite. C’est la conclusion tirée par 60 Millions de consommateurs. Selon les médias, son prix risque d’exploser dans les prochaines semaines, que ce soit dans les supermarchés ou dans les nombreux restaurants qui la servent.

Une mauvaise nouvelle de plus pour les Français, pour qui il est le deuxième produit surgelé salé le plus populaire après la viande.

Pourquoi le prix des frites surgelées augmente-t-il ?

Qu’est-ce qui est à l’origine de cette hausse des prix ? La pénurie d’huile de tournesol, qui touche l’ensemble de la filière des pommes de terre surgelées. Depuis le début de la guerre en Ukraine, pays qui représente avec la Russie 80% des exportations mondiales, l’huile végétale est de plus en plus difficile à trouver.

huile

Pourtant, 5 % d’entre elles sont nécessaires dans les recettes industrielles de chips. Les conteneurs (d’huile de tournesol, ndlr) sont bloqués en Russie et en Ukraine, mais nous avons pu trouver d’autres circuits, dans les pays d’Europe de l’Est, a expliqué un grand fabricant de Chips surgelées au magazine de défense des consommateurs.

Faut-il craindre une pénurie de pommes de terre surgelées ?

Dans ce contexte tendu, faut-il s’attendre à une pénurie de pommes de terre surgelées ? Non, selon 60 Millions de consommateurs, qui a interrogé des responsables du secteur.

Même si elles sont parfois difficiles à trouver dans les magasins, la seule chose à craindre pour le moment est une hausse de leur prix. Une hausse qui intervient alors que la consommation de pommes de terre fraîches a chuté de 15% en un an, tandis que son homologue surgelée a vu ses ventes augmenter.

A découvrir également : Pénurie de moutarde : voici quand elle reviendra dans les rayons des supermarchés et ce ne sera pas en 2022

Pénurie d’huile de tournesol : 4250 produits de supermarché touchés

Outre les Chips et les pommes de terre, de nombreux produits industriels sont touchés par cette pénurie d’huile de tournesol. C’est le cas des pâtes industrielles, des sauces, des chips, des poissons panés, des biscuits, des gâteaux, des plats cuisinés et même des chocolats.

pomme de terre fraiche

Pour pallier à cette pénurie d’huile de tournesol, les industriels sont autorisés depuis avril à modifier temporairement leurs recettes à base d’huile et à remplacer cet or jaune par de l’huile de colza, d’arachide ou de palme.

Ce changement d’huile concerne désormais pas moins de 4 250 produits. Pour plus de détails, consultez le site du ministère de l’économie.

Le marché de la pomme de terre surgelée se porte bien. En 2021, les ventes de ce produit sont estimées à 541 millions d’euros, selon l’Iri.

L’Inde particulièrement concernée par la pénurie de pommes de terre

En dehors de l’Europe, le marché de l’huile de tournesol est également tendu. Interrogée par CheckNews, la FAO rappelle que les principaux importateurs d’huile végétale, comme l’Inde, l’Union européenne, la Chine ou l’Iran, entre autres, « ont dû se tourner vers d’autres fournisseurs d’huile de tournesol ou d’autres huiles végétales » depuis le début du conflit.

Elle cite notamment l’Inde, « premier importateur mondial d’huile végétale », qui est particulièrement touchée par la rupture d’approvisionnement en huile de tournesol. Les prix intérieurs de l’huile végétale en Inde ont continué à augmenter face à la baisse de l’offre, indique l’organisation.

Pomme de terre

Si les stocks de pommes de terre reviennent progressivement à la normale, ce sont bien les prix qui s’envolent. Les prix internationaux de l’huile de tournesol ont considérablement augmenté pour atteindre des niveaux record en mars 2022, tandis que les prix des huiles de palme, de soja et de colza ont également augmenté de manière significative en raison des perturbations de l’approvisionnement en huile de tournesol, indique la FAO.

Elle souligne toutefois que la reprise de la production d’huile de palme en Asie du Sud-Est devrait augmenter dans les prochains mois, permettant une légère substitution au tournesol.

Les Nations Unies indiquent que la situation en Ukraine reste instable, notamment en raison des dommages causés aux infrastructures, une reprise complète des exportations d’huile de tournesol n’est pas attendue à court terme.