Pneus d’hiver obligatoire pour cette fin d’année à partir du 1er novembre afin d’éviter d’amende.

Après des années d'une loi sans sanction, il semble que la loi exigeant des pneus d'hiver conduira à une sanction en cas de non-respect.

Après quelques années de tolérance, il semble que les premières sanctions sur les pneus hiver risquent de tomber cette année.

En effet, 48 départements semblent adopter une amende de 135 euros pour le non-respect de la loi sur les pneus adaptés au terrain et à la saison. Il existe de nombreux moyens d’éviter cette sanction.

pneus hiver

Qu’il s’agisse d’acheter des pneus neige ou toutes saisons ou encore d’acheter des chaînes ou des chaussettes. Nous vous expliquons tout ici !

Quels sont les risques de ne pas se conformer à cette loi ?

En vigueur depuis 2021, la loi Montagne II entraîne une sanction pour les conducteurs qui décident de ne pas s’y conformer. Ainsi, tout conducteur sera sanctionné d’une amende de classe 4 de 135 euros.

Mais aussi une immobilisation du véhicule. Le gouvernement autorise le contrôle de tous les véhicules concernés jusqu’au 31 mars 2023. Et ce, quelle que soit la météo.

L’objectif de cette loi est de renforcer la sécurité sur les routes les plus dangereuses. Mais aussi d’éviter les situations de blocage qui immobilisent des axes de circulation entiers.

Or, jusqu’à présent, aucune sanction n’était prévue en cas de non-respect de la loi sur les pneus d’hiver.

L’hiver dernier, aucune sanction n’a été prise. Il s’agissait de permettre aux automobilistes de se familiariser avec la règle. Cette année, cependant, cela va changer.

Ainsi, en cas d’accident ou de panne, les compagnies d’assurance pourront également exiger la preuve que votre véhicule disposait du bon équipement.

En 2021, le ministère de l’Intérieur a déclaré ce qui suit : Tout manquement à la conservation des chaînes à neige dans le coffre ou à la pose de pneus hiver dans les départements concernés ne sera pas sanctionné cet hiver.

Avant d’ajouter que : des opérations d’information et de pédagogie accompagneront la mise en œuvre de ce dispositif dans les prochaines semaines. Cette année, la sanction risque de tomber pour les nouveaux automobilistes.

Pneus hiver : pour quels véhicules ?

La loi qui vise à encadrer l’obligation de changer les pneus hiver date de 2010. Depuis juillet 2010, les automobilistes sont tenus d’avoir des pneus d’hiver ou un équipement approprié dans le coffre de leur voiture.

Cette loi établit que chaque hiver, entre le 15 novembre et le 15 avril, toutes les voitures concernées doivent disposer d’un équipement approprié. Qu’il s’agisse de pneus d’hiver, de chaînes à neige ou de chaussettes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mairie de Peyruis (@mairie_peyruis)

Les véhicules concernés par cette loi sont les véhicules légers, les véhicules commerciaux, les bus et les poids lourds. En outre, les camions avec remorque ou semi-remorque devront être équipés de chaînes à neige sur au moins deux roues motrices.

Cela s’applique même s’ils ont des pneus d’hiver. Seules les voitures équipées de pneus cloutés sont exemptées de cette loi.

Cette loi s’applique dans 48 départements français

Cette loi Montagne II s’applique à 48 départements montagneux de France métropolitaine.

Il s’agit notamment des Alpes (Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes), des Pyrénées (Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées et Pyrénées-Orientales). Ou encore les Vosges et la Corse. La liste des communes concernées par l’obligation est disponible auprès des préfectures.

Il faut savoir que cette mesure et la sanction qui en découle s’appliquent soit partiellement, soit totalement. Cela varie en fonction des zones concernées.

Par ailleurs, il faut rappeler qu’un nouveau panneau, représentant une montagne, une valise de chaînes et un pneu, décrypte cette mesure.

En effet, ce panneau signale les entrées et sorties de secteurs dans lesquels la règle doit être totalement respectée.

Quel équipement choisir pour ses pneus hiver ?

Dans ces départements, le véhicule peut être équipé de plusieurs types d’équipements.

Vous avez le choix entre équiper votre véhicule de pneus spécifiques. Ou des dispositifs antidérapants amovibles qui peuvent être montés sur au moins deux roues motrices. Il est indispensable de les conserver dans le coffre et de les utiliser en cas de neige.

Sébastien Milliand, le gérant d’un atelier de réparation à Chambéry, en Savoie, dans le reportage de TF1, a donné quelques détails. Il faut quatre pneus hiver, quatre pneus quatre saisons ou quatre pneus été avec une paire de chaînes ou de chaussettes dans le coffre.

L’équipement nécessaire peut varier selon le véhicule ou le conducteur. La loi exige que les pneus d’hiver soient marqués des lettres M+S, M.S ou M&S. Les pneus toutes saisons ne conviennent que pour des températures comprises entre -10°C et +30°C.

En effet, ils sont dotés d’une bande de roulement à lamelles. Cela est dû au fait qu’ils ont une bande de roulement en forme de lamelles qui est assez similaire à celle d’un pneu d’hiver.

Toutefois, il faut savoir que ces pneus sont 10 à 15 % plus chers qu’un pneu d’été. En règle générale, vous devriez payer entre 400 et 1500 euros pour quatre pneus hiver neufs.

Chaussettes en textile

Enfin, si les pneus d’hiver ne vous conviennent pas tout à fait, vous pouvez également opter pour des chaînes métalliques, destinées à un usage fréquent.

Selon le site gouvernemental de la sécurité routière, les chaînes sont un dispositif très efficace et résistant, offrant la meilleure adhérence et tenue de route en cas de neige abondante ou de verglas.

Cependant, elles sont plus difficiles à installer. Elles sont également plus coûteuses que l’option des chaussettes en textile par exemple. Leur prix peut même s’élever à plusieurs centaines d’euros !

pneus

Le prix des chaussettes textiles est à noter. Par rapport aux pneus d’hiver, il faut savoir qu’elles sont beaucoup moins efficaces.

Cependant, elles ne coûtent que 70 euros et sont faciles à installer. Ils doivent être utilisés occasionnellement, car ils ne durent pas aussi longtemps.