Les taux de crédit immobilier vont encore grimper en novembre !

Pour le mois de novembre, les taux hypothécaires devraient augmenter pour atteindre presque le niveau du taux d'usure, qui est le taux auquel...

Avec la période d’inflation, et la perte de valeur de l’euro par rapport aux autres monnaies, la demande de crédit immobiliers devient de plus en plus difficile.

Il se trouve que de nombreux Français se voient refuser des prêts pour acheter ou construire.

taux crédit

Mais pour le mois de novembre, la situation ne semble pas prête de s’améliorer. Les taux risquent donc de continuer à augmenter, et dans la durée. Nous vous expliquons tout cela ici.

Mauvaise nouvelle pour les prêts immobiliers

Depuis le début de l’année, les choses sont de plus en plus compliquées. Entre l’inflation, les pénuries, les rappels de produits.

Tout cela ne joue pas en faveur de l’euro. En effet, si l’euro était autrefois beaucoup plus fort que le dollar, cela appartient désormais au passé. Mais cette perte de valeur de la monnaie a de nombreuses conséquences, comme sur le crédit immobilier.

En effet, pour tous ceux qui ont un crédit immobilier, il ne faut pas s’attendre à de bonnes nouvelles. Les taux d’intérêt semblent poursuivre leur tendance à la hausse, comme c’est le cas depuis plusieurs mois.

Et cela s’explique très simplement. Il s’avère que l’argent lui-même est plus cher. Le site CMQLF explique que l’OAT à 10 ans, un titre de la dette publique française qui sert de référence aux banques pour fixer leurs taux de crédit, a fluctué entre 2,4% et 3,02% en octobre.

Inévitablement, en fonction de leurs besoins en capitaux, les banques répercutent cette hausse sur leurs taux d’intérêt débiteurs.

Le taux d’usure

Mais la nouvelle devrait rassurer ceux qui ont un prêt immobilier. Les banques ne peuvent pas augmenter les taux en permanence. Il y a une limite aux taux possibles. Cette limite s’appelle le taux d’usure.

Il s’agit du taux maximum au-dessus duquel une banque ne peut pas prêter. Fixé à 3,05% jusqu’au 1er janvier prochain pour les prêts de 20 ans ou plus, il comprend le taux du prêt, l’assurance emprunteur ainsi que divers frais.

Ainsi, les détenteurs de prêts immobiliers peuvent être assurés que le taux ne peut pas dépasser cette certaine limite. Mais d’un autre côté, les banques peuvent choisir de ne plus prêter.

Ainsi, si elles ne peuvent pas fixer le taux qu’elles souhaitent, les banques restent dans leur droit de refuser certains prêts qu’elles considèrent comme dangereux.

2,50% en moyenne pour le crédit immobilier

Le président du courtier Cafpi, Olivier Lendrevie, a pu souligner que Si le taux d’usure est gelé jusqu’au 31 décembre, les barèmes bancaires, eux, vont très certainement continuer à progresser compte tenu des niveaux des taux de refinancement des banques sur les marchés.

On peut s’attendre à des taux proches de 2,50% en fin d’année, le plafond du taux d’usure ne permettant pas une augmentation plus importante.

Mais cette perspective d’avenir est de plus en plus certaine. En effet, les derniers chiffres du courtier Meilleurtaux ne sont pas de bon augure. Il constate un taux moyen de 2,49% pour un crédit immobilier sur 25 ans. Et il n’est pas le seul à faire ce constat.

Pretto a également trouvé une moyenne de 2,49% pour la même durée. Mais, d’un autre côté, Empruntis est un peu plus positif. Il s’avère que ce dernier prévoit un taux moyen de 2,35% pour le plus long terme. Un constat plus rassurant.

Taux

Pour le crédit immobilier, des comparaisons ont pu être faites en termes de taux. Ainsi, les annonces en termes de taux sont basées sur les taux moyens que les réseaux de courtage ont pu trouver.

Ces taux sont basés sur les taux fournis par les banques. Ils ne prennent pas en compte le coût de l’assurance emprunteur.

Ainsi, les différents courtiers ont pu faire leurs chiffres en fonction des durées. Pour 15 ans, Meilleurtaux annonce 2,16%, Empruntis annonce 2,05% et enfin Pretto déclare 2,21%. En revanche, pour la durée de 20 ans, cela reste moins encourageant.

Meilleurtaux prévoit 2,30%, Empruntis suit avec 2,20% mais Pretto dépasse avec 2,33%. Pour le plus long terme, 25 ans, les taux ne s’améliorent pas. En effet, Meilleurtaux indique 2,49% tout comme Pretto. Seul Emrpuntis se distingue en indiquant 2,35%.

Le crédit immobilier

Alors, quand on regarde de plus près les taux d’un crédit immobilier, pour le moment, cela n’a pas tendance à s’arranger.

On constate que pour Meilleurtaux, les taux moyens restent en hausse de 30 points de base sur une période d’un mois. En revanche, tous les courtiers s’accordent sur le même constat.

Tous les taux restent au-dessus de la barre des 2% et ne semblent pas près de redescendre. Mais en plus de ne pas prévoir de baisse, ils pourraient surtout continuer à augmenter.

crédit

Un constat amer donc pour tous ceux qui voulaient un crédit immobilier. Pour Olivier Lendrevie, les taux vont continuer à augmenter.

Il déclare alors Ces hausses d’environ 0,50% par trimestre devraient se poursuivre jusqu’à ce que les taux de crédit atteignent un niveau compatible avec les coûts de refinancement des banques.

Dans l’état actuel des marchés financiers, nous estimons que ce point d’atterrissage se situe autour de 3,50%.