Jambons et charcuterie, les différents produits rappelés cette semaine, nouveau rappel massif !

Le site gouvernemental Rappel Conso a récemment émis des avertissements concernant une série de produits de charcuterie à ne pas consommer.

Cette semaine, le site gouvernemental Rappel Conso avait beaucoup d’alertes à lancer. Et ce, principalement sur les produits d’origine animale. La raison : il faut savoir qu’il en existe plusieurs.

Qu’il s’agisse d’E.Coli, de staphylocoques ou de listeria. Dans tous les cas, veillez à ne pas consommer les produits qui figurent sur le site Rappel Conso du gouvernement.

Qu’il s’agisse de l’assortiment de charcuterie vendu dans les Monoprix. Des steaks dans lesquels des bactéries E.Coli ont été détectées. Ou du proscuitto contenant de la listeria…

rappel produits

Chaque produit présent sur ce site a une bonne raison d’y être. Alors ne mangez aucun des produits mentionnés. Ces rappels de produits existent en raison de la présence de bactéries dangereuses.

Ils ont été émis pour alerter les consommateurs. En cas d’achat, les marques promettent un remboursement immédiat. Nous vous expliquons tout ici !

Bactéries dangereuses : E.Coli, Listeria, Staphylocoque…

Cette semaine, le site gouvernemental Rappel Conso a inscrit de nombreux produits d’origine animale dans la liste des rappels de produits. Quatre d’entre eux semblent importants à mentionner.

Tout d’abord, une barquette de steak haché de race parthenaise. Cette viande, vendue en supermarché sous la marque Boucherie André, s’est avérée être contaminée par la bactérie E.Coli. Il y a aussi le lard de la charcuterie Thur vendu à la tranche.

Ce produit se trouve dans les rayons boucherie des grandes surfaces. Il est vendu sous le nom de jambon sec, entier et emballé sous vide. Sachez que ce produit contient des staphylocoques.

Veillez à ne pas consommer ces produits. Ils peuvent présenter des risques graves pour votre santé ou celle de votre famille.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par BiBiScan (@bibiscan)

Alors, sachez que l’assortiment de jambon vendu à Monoprix figure également sur la liste des rappels de produits. C’est ce que l’on peut lire sur le site gouvernemental Rappel Conso.

Cet assortiment, sous le nom de Monoprix Gourmet Assortiment de saucisses italiennes 120 g, est également touché par un staphylocoque. Il faut donc éviter de consommer ce produit alimentaire d’origine animale.

Enfin, le dernier produit est le Proscuitto alle erbe 100 g, vendu par la marque Atelier charcuterie tradizioni d’Italia et disponible chez Leclerc. Ne consommez pas ce produit !

Par ailleurs, le site gouvernemental Rappel Conso précise que seuls les produits portant le code additionnel 01 à la suite du code-barres 3664335100001 sont concernés par le rappel. Ce produit serait contaminé par la bactérie Listeria.

Rappel Conso : quels sont les risques pour ces produits ?

À première vue, les risques liés à la bactérie E.Coli semblent souvent anodins. En effet, il faut savoir que dans la plupart des cas, la consommation d’un produit contaminé n’entraîne rien.

Cependant, chez les personnes vulnérables, la bactérie peut provoquer une intoxication alimentaire grave. Les symptômes comprennent des maux de ventre, voire des diarrhées.

Ils peuvent être suivis de vomissements ou de fièvre. Vous trouverez de nombreux conseils sur le site gouvernemental Rappel Conso.

Deuxièmement, la consommation d’un staphylocoque peut provoquer des problèmes gastro-intestinaux. La plupart du temps, selon Rappel Conso, les symptômes d’une infection à staphylocoque disparaissent assez rapidement. Dans la majorité des cas, les symptômes se limitent à des vomissements et à des douleurs intestinales.

Enfin, la listeria. Il faut dire que cette maladie a une très longue période d’incubation. Elle peut même prendre jusqu’à huit semaines ! En ce qui concerne les symptômes, on parle souvent de fièvre isolée, de maux de tête ou de courbatures.

produit

Le site du gouvernement, Rappel Conso, mentionne néanmoins la gravité potentielle de cette maladie. En effet, les personnes vulnérables en raison de leur âge, les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées doivent être prudentes.

Comme pour tout, si vous pensez avoir consommé un produit dangereux, consultez votre médecin. Toutefois, en l’absence de symptômes 10 jours après la consommation, il n’y a pas lieu de s’inquiéter.