Il y aura bien une augmentation prévue en 2023 sur les prestations sociales ! Les montants.

Les bénéficiaires verront leurs prestations sociales augmenter en 2023. Découvrez les estimations de la valeur des augmentations futures.

Comme chaque année, le montant des revalorisations est basé sur l’inflation des 12 derniers mois. Les experts estiment que l’inflation pourrait atteindre 6,8 % à la fin de l’année 2022. L’État prévoit d’inscrire la revalorisation des prestations sociales dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale 2023.

Ces futures augmentations concernent notamment les pensions de retraite, les allocations familiales et le RSA. En savoir plus sur les différentes estimations des hausses futures des prestations sociales.

Troisième revalorisation des pensions de retraite de base

Le Journal Les Échos avait expliqué qu’un ajustement anticipé entrera en vigueur dès le début de l’année 2023.

prestations sociales

Cette revalorisation des prestations sociales est inscrite dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale 2023.

Les retraites font partie des premières prestations sociales à être augmentées. Cette année, les pensions ont été augmentées deux fois.

La première a eu lieu en janvier 2022. Il s’agissait de la revalorisation annuelle de 1,1 %.

La loi sur le pouvoir d’achat a été la première occupation du gouvernement d’Emmanuel Macron. En août 2022, le Parlement a voté la deuxième revalorisation des pensions. Les retraités ont pu bénéficier de 4 % d’augmentation depuis juillet 2022.

Cependant, le versement de cette augmentation a été rétroactif. Pour l’année prochaine, la hausse est estimée à 0,8 %. Ce taux n’est pas encore définitif car le calcul doit prendre en compte l’inflation entre novembre 2021 et octobre 2022. Si l’inflation change, cela aura un effet sur le montant de la revalorisation.

L’augmentation de 2023 s’appliquera aux retraités :

  • De la fonction publique,
  • du secteur privé,
  • Des travailleurs indépendants,
  • des régimes spéciaux.

La troisième revalorisation ne concerne pas l’ensemble de la pension. Elle ne sera effective que sur la pension de base, la pension de réversion et l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA).

Une augmentation des prestations sociales

Le gouvernement va également augmenter le montant des prestations sociales. La Commission des comptes de la sécurité sociale a procédé à une première estimation de cette revalorisation.

La commission s’est d’abord penchée sur l’inflation moyenne que la France a pu connaître de février 2022 à janvier 2023.

Puis elle l’a comparée à l’inflation moyenne des 12 mois précédents. Sur la base de ces deux moyennes, le taux d’augmentation des prestations sociales sera de 5,7 %.

Pour rappel, la loi sur le pouvoir d’achat avait permis une augmentation exceptionnelle de 4% en juillet 2022.

Il s’agissait d’une revalorisation anticipée des différentes prestations sociales, dont le revenu de solidarité active (RSA) et la prime d’activité. L’allocation de rentrée scolaire et les allocations familiales, ainsi que d’autres prestations, ont également connu cette hausse de 4%.

En incluant cette revalorisation anticipée, la revalorisation prévue pour 2023 sera les 4% restants. Cela signifie que le taux d’augmentation en avril 2023 sera de 1,7% (5,7%-4%). Ce taux de 1,7 % n’est qu’une estimation.

L’inflation pourrait changer au cours des mois précédant 2023. Le taux de revalorisation en 2023 pourrait alors augmenter ou diminuer en fonction de l’évolution de l’inflation. D’autre part, la gauche prévoit de proposer une hausse anticipée lors de l’examen du projet de loi 2022.

Cette proposition d’augmentation est une réponse à la hausse des prix qui pèse sur les Français les plus précaires. L’Assemblée nationale étudiera la proposition de la gauche en octobre prochain.

Une éventuelle réévaluation du plafond de la sécurité sociale

En dehors de ces deux augmentations, le plafond de la Sécurité sociale pourrait également être réajusté. Il s’agit de la référence sur laquelle se base le calcul du montant de certaines prestations.

Les cotisations sociales et les indemnités de stage, par exemple, dépendent du plafond de la sécurité sociale.

Ce plafond est calculé sur la base de l’évolution du salaire moyen de l’année précédente. Chaque année, le gouvernement réévalue le plafond. Pour l’année prochaine, il pourrait augmenter de 6,9 %.

prestations

Une augmentation de 6,9 % signifie que le montant mensuel du plafond de la sécurité sociale sera de 3 666 euros en 2023.

Là encore, il ne s’agit que d’une estimation. Les pouvoirs publics communiqueront la valeur du réajustement le moment venu.

Il faut également espérer qu’il y ait une revalorisation du plafond de la Sécurité sociale. Pour information, le plafond de la Sécurité sociale est resté à 3 428 euros de 2020 à 2022.