Face à la pénurie de carburants, bannissez vite cette mauvaise habitude à la pompe.

De nombreux automobilistes sont tentés de partir avec le plus de carburant possible. Même si cela signifie faire n'importe quoi...

Depuis quelques jours, un grand nombre de Français peinent à faire le plein de carburant. Mais quand c’est possible, certains automobilistes attendent le clic pour arrêter de remplir le réservoir.

Ce signal, qui se fait entendre trois fois, est souvent ignoré par les automobilistes. Il s’agit pourtant d’un mauvais réflexe. En lisant cet article, vous comprendrez pourquoi. Êtes-vous prêt ?

Des automobilistes pas toujours sérieux au moment de faire le plein

A ce jour, la pénurie de carburant touche près de 15% des stations-service en France. Si certains ont du mal à trouver de l’essence, d’autres font le plein facilement.

Et une fois à la pompe, parfois après de longues minutes d’attente dans les files, beaucoup sont tentés de repartir avec le plus de carburant possible dans leur véhicule. Parfois, ils ne se soucient pas de faire le plein.

pénurie carburant

Il est important de savoir que lorsque vous faites le plein d’essence, un indicateur sonore se déclenche lorsque le niveau de carburant est proche de la capacité maximale du réservoir.

C’est ce qu’on appelle généralement le clic. Désormais, les conducteurs doivent veiller à ce que ce bruit ne se produise pas une deuxième, voire une troisième fois, car cela peut être très dangereux.

Éviter le gaspillage à la pompe

Tout d’abord, vous devez savoir que vous pouvez finir par payer plus que prévu. Lorsque vous dépassez le clic, il y a un risque que votre argent soit dépensé inutilement.

Dépasser le deuxième ou le troisième clic entraînera un surcroît de carburant. Et c’est précisément ce qui conduit à un énorme gaspillage de carburant. Si tous les automobilistes faisaient cela, ce serait très compliqué. Êtes-vous d’accord avec nous ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par watson actu (@watson_actu)

En plus de cela, l’essence ou le diesel se répand sur la route. Cela peut être très dangereux pour les autres conducteurs, notamment les motocyclistes.

Tous les conducteurs de motos et de scooters ont peur des flaques d’essence ou de diesel sur la route car le risque de dérapage et de chute est élevé, surtout si la route est mouillée à cause de la pluie.

Carburant : un risque de problèmes avec le tuyau de récupération des vapeurs de carburant

En plus du gaspillage de carburant, il y a aussi le risque de casser votre voiture. En effet, le fait de remplir le réservoir à ras bord peut provoquer des problèmes au niveau du tuyau de récupération des vapeurs de carburant.

Cela entraînerait des réparations inutiles et coûteuses. Veillez donc à respecter le clic de la pompe. C’est à vous de jouer maintenant.

Paris menace d’intervenir pour approvisionner les stations de carburant

Alors, plutôt que d’obliger les grévistes à reprendre le travail, l’annonce de ces réquisitions pourrait-elle faire dégénérer le mouvement ?

Le député PS Arthur Delaporte accuse le gouvernement de jouer les pompiers pyromanes. Elisabeth Borne joue avec le feu et surtout avec le carburant. Nous pensions qu’une solution par le dialogue était possible.

carburant

Maintenant, s’il faut réquisitionner, c’est uniquement pour accompagner les pompiers, les militaires, les policiers, pas pour casser une grève qui, à notre sens, est tout à fait légitime, soutient Arthur Delaporte.

Cette crise, on ne l’a pas vue venir, s’inquiète un conseiller de l’exécutif, qui espère désormais que l’opinion bascule de son côté.