Chèque énergie 2022/2023 : Une dernière aide exceptionnelle de 200€ !

Pour faire face à l'inflation, notamment en matière d'énergie, le gouvernement met en place un chèque énergie pour aider les ménages les plus vulnérables...

Depuis le début de l’année, tout le monde en France a remarqué que tout semble devenir plus cher. Que ce soit les courses, les enfants, les achats de bonbons ou le plein de carburant.

Alors, pour aider les Français, le gouvernement a mis en place une loi sur le pouvoir d’achat. Cette dernière contient de nombreuses mesures comme des revalorisations, des primes, des aides et même le fameux chèque énergie. Nous vous expliquons tout ici.

Un contexte inflationniste

Cette année s’annonce très difficile. Après les deux années de pandémie mondiale, et donc de crise sociale et sanitaire, c’est au tour de l’économie de connaître une crise.

En effet, les prix de tous les biens et services ont fortement augmenté. Le premier impact important a été celui du carburant. Il s’avère que les prix de ce dernier ont pris des mesures exorbitantes en doublant le prix habituel.

Cette situation est due à un contexte mondial complexe. Ainsi, le gouvernement propose des aides telles que le chèque énergie.

facture énergie et gaz

Car si pour le secteur alimentaire, c’est 7,7% d’inflation pour le mois d’août sur un an, au niveau mondial, c’est tout de même plus de 5%. Mais pour l’instant, c’est le carburant et l’alimentation qui posent problème.

Mais à l’approche de l’hiver, cela semble être un tout nouveau défi pour la France. Car si les relations entre grands pays sont devenues difficiles, cela a un impact sur tout le commerce d’import-export. Et dans ce commerce, il y a l’énergie.

L’énergie

La France est encore capable de fournir de l’énergie à l’Europe. Mais beaucoup moins que les années précédentes. Ainsi, de nombreux appels du gouvernement sont basés sur la sobriété énergétique.

Si la France ne veut pas se retrouver en état de pénurie par manque de stock puisque l’électricité ne peut être stockée, il faut alors consommer moins. Mais cette pénurie se répercute aussi sur les prix. D’où les chèques énergie.

En effet, les énergies telles que l’électricité et le gaz sont susceptibles de subir une forte inflation. Cela suit en fait le cours de l’offre et de la demande. Et comme l’offre est fortement réduite, les prix devraient exploser.

Mais face à cela, le gouvernement souhaite aider les Français. Pour cette raison, un bouclier tarifaire semble être mis en place. Grâce à cette mesure, les prix de l’énergie ne peuvent pas augmenter de plus de 15%.

Mais même si la hausse reste bloquée, les prix restent élevés. Ainsi, le gouvernement propose des chèques énergie.

Le chèque énergie

C’est donc face à la difficulté de nombreux ménages à terminer leurs fins de mois que le gouvernement souhaite réagir. Avec l’arrivée de l’hiver, le chauffage semble nécessaire, mais les prix de l’énergie vont augmenter de manière significative.

Le gouvernement a décidé de limiter cette augmentation à 15%, mais cela peut tout de même représenter une difficulté financière pour payer les factures. Ainsi, le chèque énergie reste en place pour aider les Français qui auront des difficultés à payer les factures.

Les Français concernés

Ce chèque énergie semble concerner 12 millions de français. Son montant varie entre 100 et 200 euros. Il est donc destiné au paiement des factures d’énergie, comme le gaz ou l’électricité.

Mais il peut également être utilisé pour les personnes dont le logement est encore chauffé au fioul. Ainsi, le montant du chèque énergie varie selon les cas, notamment la composition du foyer.

Chèque énergie

Le chèque énergie va apparaître comme étant versé à près de 40% des Français. Le montant de ce dernier est calculé en fonction du niveau de vie moyen. Le site du magazine économie explique qu’un chèque de 200 € pour les deux premiers déciles, qui correspondent aux ménages dont les revenus sont inférieurs à 13 310 €.

Et un chèque de 100 € pour les déciles 3 et 4, qui correspondent aux ménages dont les revenus sont compris entre 13 310 € et 18 610 €.

Ainsi, le Premier ministre a précisé qu’une mère célibataire avec deux enfants gagnant le SMIC recevra un chèque énergie exceptionnel de 200 € et qu’un couple de travailleurs avec deux enfants gagnant 3 000 € net recevra 100 €.

Pourquoi un chèque énergie ?

La raison pour laquelle le gouvernement a introduit ce chèque énergie est très claire. Il veut continuer à soutenir le pouvoir d’achat des Français. En effet, les prévisions d’inflation pour l’année prochaine sont loin d’être enthousiasmantes. Le gouvernement prévoit une inflation globale de 4,5%.

Ainsi, pour aider durant cet hiver aux prix de l’énergie, l’État met en place ce chèque énergie. Il reste cependant exceptionnel et ne sera pas un acte récurrent.

Mais il est tout de même là pour lutter contre la crise énergétique qui surviendra assez sûrement cet hiver. C’est un moyen d’aider le pouvoir d’achat des ménages français les plus modestes.

cheque

En revanche, ce chèque énergie, qui reste exceptionnel, ne doit pas être mélangé avec le chèque énergie dit annuel. En effet, le chèque énergie annuel est connu comme un chèque énergie classique.

D’ailleurs, l’année dernière, il a aidé plus de 5,8 millions de ménages en France. Alors que celui qui est exceptionnel cette année touchera 12 millions de personnes. Ainsi, il est destiné à un nombre de personnes beaucoup plus important que le chèque classique.

La date du chèque énergie

Alors, pour ce qui est de la date de versement de ce chèque énergie exceptionnel, elle ne semble pas encore avoir été décidée. Mais, en théorie, il semble qu’il devrait arriver vers le mois de novembre de cette année.

Ainsi, vous pourrez également bénéficier d’un chèque énergie du fournisseur Engie d’environ 100 euros à partir du mois de novembre de cette année.

énergie

Ainsi, même si aucune date n’est encore certaine pour ce chèque énergie exceptionnel, les aides se mettent en place. On retrouve notamment le bouclier tarifaire.

Mais il reste le devoir de tous les Français de faire preuve de sobriété énergétique pour cet hiver. Cela passe par un certain nombre de gestes simples. Comme chauffer son logement à 19 degrés, et 16 ou 17 degrés pour les pièces inoccupées.