Augmentation des retraites début 2023, on vous dit tout !

Une nouvelle augmentation des retraites semble se profiler pour l'année prochaine, voici le montant...

Comme chaque année, en janvier, des retraites sont revalorisées. Ce mois de janvier ne fera pas exception. On peut donc s’attendre à ce que les pensions soient revalorisées afin d’être plus cohérentes avec le taux d’inflation.

Même si les pensions ont déjà bénéficié de 1,1% en janvier de cette année, et qu’elles semblaient être complétées en juillet. En effet, c’est dans le cadre de la loi sur le pouvoir d’achat que les pensions ont pu à nouveau bénéficier d’une revalorisation de 4%.

revalorisation des retraites en 2022

Ainsi, le montant total de la revalorisation des pensions pour cette année reste de 5,1%. Ce qui n’empêche pas une nouvelle augmentation à partir de janvier prochain. Nous vous expliquons tout ici.

Une nouvelle augmentation des pensions

La nouvelle a été annoncée. Pour le régime de retraite de base, une nouvelle revalorisation aura lieu en janvier prochain. Selon les informations partagées, le 1er janvier, il s’agirait d’une revalorisation de 0,8%.

Il s’agit d’une manière de rester indexé sur le taux d’inflation. Ainsi, en l’espace d’un an, il s’agira de la troisième réévaluation.

En effet, au début de l’année, une revalorisation de 1,1% des pensions du régime de base a été introduite. Mais comme la situation s’aggravait en raison de la hausse de l’inflation, une deuxième semblait devoir être discutée.

Il s’avère que le gouvernement a rapidement compris que l’inflation n’allait pas s’atténuer. Ainsi, une revalorisation et une aide pour les Français les plus modestes ont dû être faites.

C’est donc dans le cadre de la loi sur le pouvoir d’achat que les retraites du régime de base ont pu bénéficier d’une nouvelle aide.

En juillet, il a été décidé que les pensions de retraite auraient droit à une augmentation de 4%. Cela signifie que pour l’année 2022, l’augmentation totale sera de 5,1%.

De nombreux bénéficiaires

Mais ces nombreuses augmentations n’ont visiblement pas été vaines. En effet, près de 14 millions de retraités ont été aidés par ces mesures. Pour le mois de janvier, ils pourront bénéficier d’une nouvelle augmentation.

En même temps, c’est ce qui avait été promis il y a quelque temps. En effet, les pensions devraient rester indexées sur l’inflation et donc être recalculées au début de chaque année.

Ce n’est qu’en février prochain que la revalorisation des pensions de retraite sera visible sur les comptes bancaires des bénéficiaires. Pour la percevoir, il faut rester affilié à la Cnav, la Cnracl, le SRE ou encore la Cnavpl. Ainsi, pour une pension qui vaut normalement 1 000 euros, cela représente un gain de 8 euros.

Mais les pensions de base ne sont pas les seules à bénéficier d’une augmentation. En effet, les retraites complémentaires, qui n’ont pas bénéficié des deux précédentes revalorisations, vont connaître une augmentation.

Ainsi, c’est le régime Agirc Arrco qui donnera le taux et la revalorisation décidée au début du mois prochain. Pour l’instant, ce taux de revalorisation semble être fixé à 5,12%. Cette décision est appréciée par les bénéficiaires, même si ce taux de revalorisation reste inférieur au taux d’inflation de 5,6%.

Une augmentation des pensions

La décision d’augmenter les pensions complémentaires est basée sur l’augmentation des salaires. En effet, cette dernière ne doit pas dépasser l’évolution des salaires, sinon cela pourrait entraîner la perte du régime. Le salaire moyen semble avoir augmenté de 4,82%.

Ce chiffre s’ajoute au 0,1% prévu pour l’inflation en 2021. Toutefois, les partenaires sociaux ont accordé une marge de manœuvre supplémentaire de 0,2%.

Ainsi, pour les régimes de base, avec la revalorisation de janvier prochain, cela revient à une revalorisation de 5,9% sur un peu plus d’un an. Or, l’inflation semble être de 5,6% pour le mois de septembre sur un an, selon les chiffres de l’INSEE. Ainsi, diverses augmentations ont déjà eu lieu pour ce régime et le complémentaire.

Le 9 septembre, une augmentation de 4 % pour les retraites de base a eu lieu. Le 28 septembre, même augmentation pour les hauts fonctionnaires.

Et le 29 septembre, même augmentation pour la fonction publique hospitalière. Mais le 1er novembre, nous trouverons les 5,12 % pour les retraites complémentaires Agirc Arrco. Et enfin, en janvier prochain, le 0,8% pour le régime de base.

Les bénéficiaires de la nouvelle revalorisation

La revalorisation de janvier prochain a le même objectif que toutes les précédentes. Elle permettra aux pensions de rester indexées sur l’inflation et donc sur le coût de la vie.

Pour pouvoir constater cette augmentation de 0,8 % sur votre compte bancaire en février prochain, il y a quelques conditions.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alex Huet (@epargne_maitrisee)

Vous devez être affilié à la caisse nationale d’assurance vieillesse, à la caisse nationale des employés des collectivités locales, au service des pensions de l’État ou à la caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales.

Ainsi, cette majoration concerne tous les régimes de base. Cela représente la pension dite de droit propre ainsi que les pensions de réversion, les bénéficiaires de l’Aspa, anciennement appelé minimum vieillesse, ou de l’ASI.

Les retraites complémentaires et les fonctionnaires

Ainsi, lorsque toutes les revalorisations ont commencé à être incluses dans la loi sur le pouvoir d’achat, les bénéficiaires des retraites complémentaires ont vite compris qu’ils n’y étaient pas inclus.

Et cela a créé beaucoup de doutes. Ainsi, le gouvernement a tenu à rappeler qu’il ne pouvait rien faire pour les retraites complémentaires. Il s’avère que ce sont les partenaires sociaux qui gèrent ou non les augmentations.

Ainsi, en novembre, les pensions complémentaires bénéficieront à leur tour d’une augmentation. Cette dernière semblait être de 5,12%. Bruno Le Maire avait expliqué que c’est aux partenaires sociaux de revaloriser les retraites complémentaires. Nous allons revaloriser les retraites de base.

retraites

En ce qui concerne les pensions des fonctionnaires, elles restent particulièrement composées des régimes de base. Ainsi, ils pourront connaître une revalorisation du même ordre que les pensionnés du régime de base.

Toutefois, la retraite additionnelle de la fonction publique (RAFP) ne semble pas être concernée par les revalorisations du régime de base.