Alimentation bébé : 5 types d’ingrédients à éviter durant ses premiers mois !

L'alimentation bébé est un point essentiel pour sa croissance. Pour éviter tout désagrément sur sa santé, voici 5 ingrédients à proscrire !

Le lait maternel est essentiel pour assurer une bonne croissance au cours de la première année de vie de l’enfant. L’exposition à un mélange de produits chimiques pendant la grossesse par contre, altère le cerveau du bébé. Les premiers mois de la vie d’un bébé sont très importants pour son développement physique et psychologique. Par conséquent, la prise en compte de l’alimentation du nouveau-né est essentielle pour prévenir les maladies futures. Découvrez les détails pour une alimentation bébé saine !

Alimentation bébé : à éviter à la naissance !

Les professionnels de la nutrition assurent que, pour prévenir les maladies, il existe différents aliments que nous devrions tenir éloignés du bébé. Ces derniers peuvent en effet être préjudiciables à sa santé à court et à long terme. Voici comment soigner une alimentation bébé pour votre bambin !

Les végétaux

Les épinards, la bourrache et les blettes sont à éliminer de l’alimentation bébé. Ils contiennent des nitrites qui peuvent provoquer une méthémoglobinémie, un trouble sanguin avec une production excessive d’hémoglobine. Il est connu sous le nom de syndrome du bébé bleu, car la peau prend alors une teinte bleutée. Dans le cas le plus extrême, cela peut entraîner une déficience intellectuelle, un retard de croissance et de développement psychomoteur.

Les algues, en raison de leur forte teneur en iode sont également à proscrire. Les légumes crus, tels que les carottes, ne sont pas non plus bons à manger entiers. Mais ces derniers peuvent être cuits à la vapeur ou même mis dans du porridge.

En outre, il existe d’autres aliments qui sont sains de par leur composition, mais qui doivent être tenus à l’écart du bébé. Ces derniers présentent généralement un risque élevé d’étouffement en raison de leur forme et de leur texture. C’est le cas des tomates cerise, des raisins, des noix, des graines ou de tout autre aliment de cette taille.

Alimentation bébé : la viande et le poisson

alimentation bébé sain

Les fruits de mer et les gros poissons, comme le thon ou l’empereur, contiennent de grandes quantités de méthyl mercure. Il s’agit d’un métal lourd qui provoque des maladies et des altérations du système nerveux et du cerveau. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est proscrit dans une alimentation bébé saine !

La viande de gibier et le poisson insuffisamment cuits mais aussi les saucisses ou abats sont également à éviter. Ces derniers peuvent avoir une grande incidence sur la santé à cause d’une alimentation bébé peu recommandée. Il est donc préférable de les remplacer par des ingrédients plus sains.

Et les autres interdictions pour votre bambin ?

Le café, le thé, les boissons à base de riz ou les jus, pas même ceux faits maison sont à éliminer de votre alimentation bébé. Il ne faut pas oublier qu’ils perdent toutes les fibres dans le processus d’élaboration et impliquent une consommation élevée de sucres libres qui sont nocifs pour la santé.

Les condiments tels que le sucre, le sel, les édulcorants ou tout autre édulcorant, comme le miel ne doivent pas être consommés. Les aliments ultra-transformés tels que les bonbons, les biscuits ou même les chips, ainsi que les fruits secs entiers peuvent être nocifs.

Alimentation bébé : que doit-il manger pendant les premiers mois de sa vie ?

Pendant les premiers mois de la vie de votre enfant, il est essentiel de se nourrir de lait maternel. C’est un aliment aussi parfait sur le plan nutritionnel qu’émotionnel. C’est pourquoi l’Organisation mondiale de la santé (OMS) établit qu’il doit être l’aliment exclusif pendant les 6 premiers mois de la vie. Et ce, jusqu’à l’âge de 2 ans ou jusqu’à ce que la mère et le bébé le souhaitent. Vous pourrez ainsi entamer une nouvelle alimentation bébé adapté à vos besoins !

Roots Mindfoodness explique que, dès l’âge de 6 mois, on peut commencer l’alimentation bébé complémentaire. Comme l’explique Toledano, « l’alimentation complémentaire est considérée comme un processus par lequel le nourrisson se voit proposer des aliments solides ou liquides autres que le lait maternel « . Il existe actuellement plusieurs méthodes de mise en place d’une alimentation complémentaire, la plus connue étant le sevrage en douceur.