Voici les conditions pour toucher la pension de réversion et comment en bénéficier !

Il y a plusieurs conditions à remplir pour bénéficier de la pension de réversion !

Lorsqu’un conjoint décède et qu’il a cotisé au régime d’assurance pension pendant au moins 15 ans, il est possible de demander une part de sa pension.

Toutefois, il faut remplir certaines conditions pour bénéficier de cette pension de réversion. Nous faisons le point sur la situation.

Les conditions pour bénéficier de la pension de réversion

Pour bénéficier d’une pension de réversion, il faut remplir un certain nombre de conditions. Tout d’abord, il faut savoir que la pension de réversion n’est pas automatique. Comme pour de nombreuses aides, il existe un seuil de revenus annuels à ne pas dépasser.

Celui-ci est de 21 985,60 € en 2022. Ce montant change si vous vivez en couple. Il est multiplié par 1,6. Si vous dépassez ce montant, cette prestation ne vous sera pas accordée.

Dans le cas contraire, vous aurez droit à 54 % maximum de la pension de la personne décédée. La plupart du temps, la pension de réversion diminue. En effet, la pension de réversion et les revenus dépassent souvent le plafond.

augmentation pension

Une fois que vous avez respecté ce premier point, sachez qu’il y a un dossier à remplir. Dans ce dossier, vous devrez donner les détails de votre déclaration de revenus. Comme toujours, il y aura plusieurs documents à apporter.

À savoir votre état civil et une copie de vos dernières déclarations d’impôts. Comme le soulignent nos confrères de Femme actuelle : Toutes vos ressources sont conservées, sauf la réversion de la retraite complémentaire du défunt.

Et de certains revenus qui font l’objet d’une liste régulièrement mise à jour (par exemple, l’aide exceptionnelle accordée en mai 2020 en raison de la crise sanitaire).

Ces points à déclarer

Ensuite, il faut savoir que si vous avez plus de 55 ans, il y aura un abattement de 30% sur vos revenus professionnels. C’est un autre point à prendre en compte.

Sachez également que vos investissements personnels seront pris en compte. En revanche, vous ne devez pas déclarer les économies que vous avez accumulées avec le défunt tout au long de votre mariage.

Ne déclarez pas non plus les biens immobiliers ayant appartenu au défunt. En revanche, vos biens propres vous rapportent 3 % par an. Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez faire appel aux services d’un conseiller en matière de pension.

Vous pouvez appeler le 39 60 pour en savoir plus sur les biens à déclarer ou non. Dans une interview accordée à Femme Actuelle, un expert a donné quelques indications à retenir.

Il a déclaré : Si vous n’êtes pas éligible à la pension de réversion de la retraite de base du défunt, vous pouvez toujours bénéficier de la pension de son régime complémentaire.

Il ajoute : La plupart d’entre elles peuvent être attribuées sans condition de ressources. Ou avec des plafonds généreux. La pension de réversion du régime complémentaire du RSI est versée, par exemple, jusqu’à 82 272 € de revenus en 2022.

La pension de survie en cas de mariage

Sachez également que si votre conjoint a été marié avant vous, ses ex-conjoints auront droit à une pension de réversion. Comme le rapportent nos collègues de Capital, ce revenu est divisé entre tous les bénéficiaires.

Capital révèle néanmoins que les conditions à respecter sont les mêmes pour tous. À savoir, il faut être âgé d’au moins 55 ans. Et vous ne devez pas disposer de ressources supérieures à 21 985,60 euros pour une personne seule.

Et 35 176,96 euros bruts pour un couple. Le média indique également que la durée du mariage n’a pas d’incidence sur le montant de la pension de réversion. Le capital révèle : Que vous ayez été marié à votre conjoint décédé pendant 5 ans ou 50 ans, vous avez droit à la même pension.

Cependant, les médias ont rapporté : Si le premier mariage de votre conjoint a duré 20 ans et le vôtre 10 ans, l’ancien conjoint aura droit – sous certaines conditions qui varient d’un régime à l’autre – à deux tiers de la pension de réversion, tandis que vous ne recevrez que le tiers restant.

pension de reversion

Vous ne devez donc pas oublier de tenir compte de ce point. Veuillez noter que la pension de réversion n’est pas divisée dans le régime complémentaire des salariés (Agric-Arrco).

Dans la fonction publique, si le défunt laisse un conjoint survivant et des ex-conjoints, lorsqu’un des bénéficiaires de la pension de réversion décède, sa part revient aux enfants qu’il avait eus avec le défunt.

C’est le cas s’ils sont âgés de moins de 21 ans. Ou s’ils sont handicapés. Mais si le bénéficiaire n’a pas eu d’enfants avec le fonctionnaire décédé, sa part n’est pas réattribuée aux autres. Et est définitivement perdue, explique Capital.

Plusieurs aides revalorisées

En plus de la revalorisation des pensions, sachez que la pension de réversion sera augmentée. Pour rappel, le 9 septembre dernier, les seniors ont bénéficié d’une augmentation de 4 % de leur pension.

D’autres prestations connaîtront également une augmentation. Il s’agit notamment de la pension de réversion, de l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) et du minimum contributif.

Ce dernier permet d’augmenter les pensions les plus faibles. La Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV) a également fait la lumière sur les augmentations à prévoir pour toutes ces prestations.

réversion 2022

Le 18 août, elle a expliqué que l’Aspa (ancien minimum vieillesse) passerait de 916,78 à 953,45 euros pour une personne seule. Et de 1.423,31 euros à 1.480,24 euros pour un couple. Mais ce n’est pas tout.

Comme indiqué plus haut, la pension de réversion sera également augmentée. Elle passera de 294,23 euros par mois à 306 euros. La pension minimale contributive sera augmentée de 4 %.

Elle passera de 713,13 euros à 741,63 euros par mois. L’allocation de veuvage, qui est accordée sous plusieurs conditions, passera de 632,19 euros à 657,45 euros.

Démarches à suivre pour la pension de réversion

Pour bénéficier d’une pension de réversion, il faut suivre les étapes suivantes : tout d’abord, vous devez fournir l’identité du défunt. Le service vous indiquera ensuite si vous avez droit à sa pension de réversion.

Vous devrez ensuite fournir des informations complémentaires et présenter des pièces justificatives. Enfin, vous devez valider et déposer votre demande.

pension

Les pensions d’État sont également expliquées : La demande sera envoyée au service des pensions d’État qui vous contactera directement si nécessaire. Et traitera votre demande.