Une partie de la facture de gaz et d’électricité sera payée par le gouvernement, voici les concernés !

Face aux prix que risquent de prendre le gaz et l'électricité, le gouvernement a décidé d'aider les Français.

Les deux moyens de chauffage les plus courants en France sont le gaz et l’électricité. Mais avec l’augmentation du coût de la vie, le chauffage risque d’être très cher.

Alors, pour éviter que les ménages très modestes ne soient pas en mesure de payer, le gouvernement a décidé d’agir.

électricité de france

Alors entre les aides, les chèques et les boucliers tarifaires, tous les moyens sont utilisés pour limiter les dépenses. Nous vous expliquons tout ici.

Inflation : le gouvernement s’inquiète

Ainsi, depuis la fin du mois de janvier, les tensions ont commencé à s’accumuler dans le monde. Une situation qui entraîne des troubles dans le commerce mondial.

Là où la mondialisation et les échanges entre pays semblaient être une force, cela devient une grande faiblesse si un acteur se retire. Et c’est exactement ce qui se passe actuellement.

Cela affecte les denrées alimentaires, les cultures, les ventes et les importations, mais aussi l’énergie comme le gaz et l’électricité.

Ainsi, avec moins d’échanges, la France manque de certains des produits que l’acteur manquant fournissait en grande quantité.

Cela entraîne très rapidement une pénurie de certains produits dans les magasins français. Ainsi, le cours de l’offre et de la demande change.

Comme l’offre diminue, mais que la demande reste la même, cela conduit à une forte inflation. Ou pire, des pénuries. Et cela reste la plus grande crainte pour le gaz et l’électricité.

Le gaz et l’électricité

En effet, ces mêmes acteurs qui ne veulent plus, ou ne peuvent plus, commercer avec le reste du monde restent des pays très importants en termes de ressources.

Même si la France peut compter sur le soutien des Etats membres européens, pour eux la situation reste la même.

Ainsi, la France peut encore créer de l’électricité et en recevoir, mais en quantités beaucoup plus faibles. Ainsi, le gaz et l’électricité pourraient bien s’épuiser prochainement.

Le problème précis du gaz et de l’électricité est qu’ils ne peuvent pas être stockés. En effet, en été, ce type d’énergie est beaucoup moins consommé qu’en hiver.

Comme on le sait, la partie la plus consommatrice d’énergie est le système de chauffage. Par exemple, il vaut mieux laisser une télévision allumée qu’un chauffage à 30°.

Et c’est l’un des points que le gouvernement soutient le plus, et pour cause. S’il y a une crainte de pénurie, tout le monde devrait consommer moins.

La sobriété énergétique pour le gaz et l’électricité

Si vous pensez que vous risquez de manquer de quelque chose, alors vous devez le rationner.

Eh bien, il en va de même pour le gaz et l’électricité. Il est toujours vivement conseillé aux Français de faire très attention à la consommation d’énergie dans leur logement.

Au risque que si cela n’est pas fait, la France se retrouve à court d’énergie et devrait faire quelque chose pour y remédier.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alfortville (@alfortville_94)

Mais face à une pénurie totale de gaz et d’électricité, le gouvernement a quelques mesures à prendre en amont. On retrouve donc les fameuses coupures de courant.

Pour l’instant, le gouvernement et les acteurs comme Enedis ou RTE se veulent rassurants. En effet, tant que tout le monde fait attention, il ne devrait pas y avoir de raison que cela se produise.

Un autre facteur est l’hiver lui-même. S’il fait très froid, alors même si les normes de chauffage sont respectées, il y a un risque de forte consommation. Et donc, le gaz et l’électricité pourraient être insuffisants.

Les mesures d’économie

Un comportement éco-responsable passe par de nombreux petits gestes que chacun peut adopter. Le gouvernement appelle donc les Français à ne pas surchauffer leur logement.

En effet, pour faire des économies de gaz et d’électricité, il est toujours recommandé de chauffer les pièces occupées à 19°.

En revanche, pour les chambres et les salles de bains, seuls 16° ou 17° suffisent amplement. Par ailleurs, il est important d’identifier les appareils qui consomment le plus d’énergie afin d’agir sur eux.

Par exemple, les box internet consomment beaucoup d’énergie. Les opérateurs ont donc développé, ou sont en train de le faire, un moyen de programmer des mises en veille.

En effet, un appareil en mode veille consomme beaucoup moins que lorsqu’il est allumé. Ainsi, la box internet pendant la nuit, ou lorsque personne du foyer n’est présent, n’a pas vraiment besoin d’être allumée en permanence.

Et il en va de même pour les économies de gaz et d’électricité. Le chauffage consomme beaucoup d’énergie. Une façon d’économiser de l’argent est donc de faire attention au chauffage. En vérifiant l’isolation par exemple.

Gaz et électricité : des prix en hausse

Mais même si les Français les plus réticents ne veulent pas passer à l’action au nom de l’esprit d’équipe, les factures devraient les motiver bien davantage.

En effet, comme on l’a vu avec le prix du carburant, les prix vont bientôt faire des ravages. Alors pour aider les Français, le gouvernement a décidé d’essayer de limiter l’inflation pour le gaz et l’électricité.

En effet, pour le gaz et l’électricité, le gouvernement applique un bouclier tarifaire. Celui-ci s’applique aux ménages français, mais aussi à certaines entreprises.

En effet, le bouclier tarifaire s’applique également aux petites entreprises de moins de dix salariés.

Mais pour les entreprises plus importantes, aucun bouclier tarifaire ne pouvait être appliqué. Mais le Premier ministre a changé les choses.

Des aides pour les entreprises

Le 27 octobre, le Premier ministre Elisabeth Borne a annoncé le plan d’aide aux entreprises.

Elle a annoncé que les entreprises auront également droit à un coup de pouce sur leurs factures de gaz et d’électricité. Cette mesure n’entrera toutefois en vigueur qu’à partir du 1er janvier prochain.

Cela signifie que le gouvernement fera un geste sur toutes les factures des entreprises qui consomment beaucoup, comme les boulangeries et les charcuteries.

électricité

Pour les factures de gaz et d’électricité, le gouvernement réduira de moitié les factures de ces entreprises.

Cela sera possible si le prix du MWh dépasse 325 euros, mais reste inférieur à 800 euros. Cela peut entraîner des économies de 10 à 25 % pour les petites entreprises.

Pour les grandes entreprises, en revanche, les conditions sont plus nombreuses.

Les factures de gaz et d’électricité doivent avoir doublé. Mais aussi que les bénéfices restent en chute libre et que la facture représente 3% du chiffre d’affaires à la fin de cette année.