Une mauvaise nouvelle pour l’examen de conduite, les règles changent concernant le permis de conduire !

L'examen de conduite subit quelques changements, notamment au niveau de 3 questions orales pendant l'épreuve. Explications.

Contre toute attente, l’examen de conduite sera modifié en 2023. Sera-t-il plus simple ?

Les questions farfelues seront-elles supprimées ? Hélas, rien de tout cela, 3 questions orales pendant l’épreuve vont réapparaître. On vous explique.

Examen de conduite : changement de règles en 2023

Pour rappel, lors de la crise du Covid-19, trois questions orales de l’examen de conduite ont été supprimées. A partir du 2 janvier, elles seront remises dans l’épreuve pratique.

Les questions orales du jour

Tous les examens sont stressants pour les candidats. C’est vrai pour tous les examens, que ce soit pour les études ou pour le permis de conduire.

évaluation conduite

Le fameux papier rose n’est pas si facile à obtenir. L’épreuve dure en moyenne 30 minutes et l’inspecteur va vérifier plusieurs choses.

Si vous connaissez et maîtrisez le véhicule, si vous respectez le code de la route, mais ce n’est pas tout !

Avant la crise sanitaire, l’examinateur vous pose également 3 questions à la fin du test.

L’objectif était de vérifier si vous aviez des connaissances théoriques sur les aspects techniques internes et externes de la voiture.

Au moment de la crise sanitaire, ces questions orales ont disparu. Une bonne nouvelle pour les personnes qui ne sont pas fans de mécanique. Malheureusement, elles sont de nouveau au programme à partir du 2 janvier.

Les trois questions de l’épreuve de conduite

L’examen de conduite sera donc d’abord une question de pratique. Vous devrez réussir toutes les manœuvres demandées : stationnement, conduite en ville ou sur autoroute, etc.

Ensuite, vous arrêterez le véhicule et vous devrez répondre à seulement trois questions théoriques. Elles peuvent porter sur les points suivants :

  • Les commandes intérieures ou extérieures de la voiture. L’examinateur devra choisir l’un ou l’autre, et non pas poser des questions sur l’ensemble du véhicule.
  • La sécurité routière.
  • Les premiers secours.

Voici les détails ! Soyez prêt !

Bien sûr, les questions orales de l’examen de conduite sont aléatoires. Cependant, l’inspecteur doit suivre une certaine méthode pour les sélectionner.

Il doit prendre les deux derniers chiffres de l’odomètre de la voiture, ce qui lui donnera le numéro de la question dans le lot de 100.

conduite

Par exemple, si l’odomètre indique 15 326 km à la fin du test. L’examinateur choisira 3 questions du point 26 pour les questions orales de l’épreuve. Un exemple concret est donné ci-dessous :

contrôles extérieurs : vérifier l’état, la propreté et le fonctionnement des feux de croisement. La réponse correcte est : le candidat, lors de l’épreuve de conduite, doit signaler tout problème au moment de la vérification.

La sécurité routière : Quels sont les impacts d’un éclairage mal réglé ? La bonne réponse est : éblouissement des autres automobilistes et phares désagréables pour le conducteur lui-même.

Les premiers secours : Dans quel contexte une victime peut-elle être déplacée ? La bonne réponse est : en cas d’urgence, de risque immédiat et incontrôlable de décès.