Un nouveau service en ligne de la marque Zara vous fera économiser de l’argent !

La marque Zara vient de lancer un tout nouveau service en ligne qui pourrait bien permettre de faire de grosses économies...

Alors que depuis le début de l’année, les Français ne cessent de voir leur pouvoir d’achat baisser, la marque Zara a décidé de faire un geste.

En effet, Zara a choisi de s’engager dans une économie dite circulaire. Avec un service en ligne uniquement pour ses produits. Nous vous expliquons tout ici.

Zara : une marque qui n’a plus rien à prouver

Zara est une marque espagnole qui a largement trouvé ses marques en France. Depuis ses débuts, la marque a conquis les Français. Au point de devenir l’un des leaders de la fast fashion en France.

Et si la qualité des produits a augmenté, les prix aussi. Mais avec cette situation économique particulièrement difficile, la marque se lance dans un nouveau projet. Celui de l’économie circulaire.

Zara logo

En effet, Zara reste une marque qui n’a plus rien à prouver. Avec un chiffre d’affaires de plus d’un milliard d’euros, la marque se porte bien.

On trouve des points de vente physiques dans toutes les villes et elle reste incontournable dans les centres commerciaux.

Mais avec l’évolution de la situation, Zara a décidé de suivre le mouvement et de s’adapter à l’environnement actuel.

Deuxième main

Cependant, si l’initiative de Zara restait de permettre aux clients d’acheter des produits moins chers, la démarche semblait être critiquée. L’objectif de la marque était donc de lancer un service de seconde main pour ses propres produits.

Pour ce faire, la plateforme devra d’abord être testée au Royaume-Uni avant de pouvoir se répandre. Comme de nombreux sites et applications d’occasion, les vendeurs publieront des articles avec des photos et des prix.

Cela permettra de créer un catalogue. Une fois le produit trouvé, le lien avec le vendeur sera établi et la transaction sera réalisée.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ZARA Official (@zara)

Car, depuis que la situation économique s’est dégradée, le marché de l’occasion reste l’un des plus utilisés. Selon Le Figaro Madame, la mode d’occasion représentait il y a deux ans un marché d’un milliard d’euros en France.

Alors, avec la baisse du pouvoir d’achat, et l’environnement, Zara a jugé bon de se lacer dans un projet de greenwashing. Ce qui n’a pas empêché l’entreprise d’être bien critiquée.

Les défauts de la fast fashion

Cependant, bien que les prix des produits Zara aient augmenté depuis un certain temps, ils restent bon marché.

Et cela entraîne un problème. Si les produits ne restent pas expansifs, c’est précisément parce qu’il s’agit de fast fashion. En d’autres termes, la qualité et le produit ne semblent pas être faits pour durer dans le temps.

Donc, avec les produits d’occasion, il y a un risque que la qualité des produits soit réduite.

Néanmoins, l’opération de Zara dans le greenwashing et l’économie circulaire reste très importante. En effet, le monde de la fast fashion garde un impact très fort sur l’environnement.

Zara

Selon l’Agende de l’environnement et de la maitrise de l’énergie, l’industrie textile garde la troisième place en matière de consommation d’eau. L’industrie émet jusqu’à 10% des émissions mondiales de gaz à effet de serre.