L’UFC-Que Choisir prévient les Français sur les coupures de d’électricité pour cet hiver !

C'est officiel : La France n'est pas à l'abri des coupures d'électricité cet hiver ! Qui est concerné ? Nous vous répondons dans cet article.

L’Europe, dont la France, connaît actuellement une crise énergétique majeure. Pour faire face à la pénurie et à l’inflation de l’électricité galopante, les gouvernements font de leur mieux en adoptant toute une série de mesures.

L’objectif est d’éviter les coupures de courant cet hiver. Cependant, malgré le plan d’économie d’énergie, les Français ne sont pas épargnés par d’éventuelles coupures de courant.

Le plan de sobriété énergétique

Par rapport à l’année dernière, en 2022, les prix du carburant et du gaz ont atteint des sommets inégalés.

Outre les décisions politiques, la situation en Europe de l’Est a contribué à l’envolée des prix à la consommation. Ce qui nous intéresse dans cet article, c’est l’impact de tout cela sur l’énergie.

Des décisions politiques, car ce sont les États, ou du moins leurs dirigeants, qui ont repensé les systèmes énergétiques du monde. L

es énergies renouvelables ont remplacé les centrales électriques au charbon et au pétrole. Et l’hydrogène vert va tenter de remplacer le gaz naturel.

électricité coupure

Il n’y aura pas de retour à la normale. Nous allons changer notre mode de consommation, nous allons changer d’énergie, a annoncé Bruno Le Maire.

Reste que ces décisions privent la France d’une bonne moitié de son parc nucléaire. Sans compter que dans la situation actuelle, la France n’a plus accès au gaz et au pétrole bon marché du Kremlin. Ce qui n’est pas souhaitable, surtout à l’approche de l’hiver.

Alors, pour faire face au froid, le gouvernement français a déployé le plan de sobriété énergétique. Présentée le 6 octobre, cette mesure vise à réduire collectivement notre consommation d’énergie de 10%.

Cet objectif sera atteint sur une période de 2 ans. A noter que cette mesure a 3 objectifs bien précis.

Éviter les coupures de courant cet hiver

La France met tout en œuvre pour éviter les coupures de gaz et d’électricité cet hiver. D’où le slogan Chaque geste compte.

Je baisse, j’éteins, je me déplace. Mais en ce qui concerne le gaz, l’État a diversifié ses approvisionnements en gaz naturel.

La France a également pensé à augmenter la capacité de ses terminaux méthaniers et a même lancé l’installation d’un terminal flottant (FSRU) au Havre pour 2023. Bien que ses stocks de gaz à la porte d’automne soient de 99%, cela ne suffit pas encore à éviter les blackouts.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Domotics (@domotics)

Quant à l’électricité, c’est encore pire. Cela est dû au fait que la moitié des réacteurs nucléaires d’EDF ont été arrêtés à la fin du mois de septembre.

Ces réacteurs ont besoin de maintenance et ne seront pas opérationnels avant quelques années. C’est ce qui explique le rationnement.

Baisse des prix de l’électricité

Les prix du gaz et de l’électricité ont littéralement explosé ces derniers mois. Et ce n’est pas près de s’arrêter.

En raison du parc nucléaire et de la flambée des prix du gaz, le prix de gros de l’électricité est passé de 50-70 euros/MWh en 2021 à 300 euros en 2022. Et il devrait passer à 517 euros en 2023, explique le gouvernement.

Pour limiter la hausse des prix de l’électricité et les coupures de courant cet hiver, voici quelques mesures :

  • Mettre en place des achats groupés en Europe et négocier les prix avec les pays producteurs comme la Norvège.
  • Taxer les superprofits des producteurs d’électricité comme Total à hauteur de 180 euros/MWh. L’intégralité de la somme collectée, entre 5 et 7 milliards d’euros, servira à soutenir les entreprises et les collectivités locales qui ne parviennent pas à payer leurs factures, assure le ministre de l’Economie.
  • Mise en place d’un bouclier tarifaire limitant les prix du gaz et de l’électricité à 15% à partir de janvier 2023.

Vers la neutralité carbone

Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, explique le troisième objectif de sobriété énergétique comme suit :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par watson actu (@watson_actu)

C’est la première étape de la trajectoire de réduction de 40 % de notre consommation d’énergie qui, comme le montrent les experts, devrait nous permettre d’atteindre la neutralité carbone en 2050…

Cela dit, le chemin à parcourir est encore long…

Coupures de courant possibles cet hiver

Tout le monde commence à se rendre compte qu’il y aura des coupures de courant cet hiver en France. De plus, nous en apprenons un peu plus sur le sujet. En effet, RTE et Enedis ont présenté les mesures de sauvegarde en cas de tension sur le réseau électrique.

Comme l’explique Jean-Paul Roubin, directeur exécutif des clients et de l’exploitation du système électrique à RTE :

Il n’y a pas de risque de black-out en France, c’est-à-dire d’effondrement complet qui conduirait à l’absence totale d’électricité.

La mauvaise nouvelle, c’est qu’il y aura des coupures de courant cet hiver. En cas d’alerte rouge Ecowatt, elles peuvent durer jusqu’à deux heures. Bien entendu, ces coupures tournantes s’appliqueront à l’ensemble du territoire français.

Mais avant d’en arriver à ces extrémités, RTE et Enedis ont déjà mis en place des mesures qui permettent de réaliser de réelles économies d’énergie :

  • Délestage des ballons d’eau : en vigueur depuis le 15 octobre, la méthode est efficace. L’extinction des ballons d’eau chaude électriques de 12h à 14h permettrait de réduire la pointe de 2,5 GW. Et ce, sachant qu’un réacteur nucléaire produit 1,1 GW d’électricité.
  • Réduction ou arrêt de la consommation de 14 sites industriels gros consommateurs d’énergie : cela entraînerait une réduction de 1,2 GW. A noter que ces 14 sites industriels ont accepté de réduire ou d’arrêter leur consommation à la demande de RTE.
  • Abaissement de la tension : cela permettrait à Enedis de réduire sa consommation de 4%, soit une réduction de 4 GW. Le tout en quelques minutes, sans être perceptible par les ménages.
  • L’application et le site internet Ecowatt : l’alerte orange Ecowatt signifie que vous devez réduire votre consommation d’électricité. L’alerte rouge signifie que vous serez coupé si vous n’intensifiez pas vos efforts.

Coupures d’électricité cet hiver, les personnes concernées

Il faut savoir que les coupures d’électricité n’interviendront que si les mesures prises par RTE, Enedis et la sobriété ne sont pas suffisantes.

Si c’est le cas, les coupures d’électricité de cet hiver se feront le matin et le soir. Aucun endroit ne sera épargné : tout le monde aura sa part !

électricité

Que vous habitiez au nord, au sud, à l’est ou à l’ouest, dans un village ou dans une ville, vous êtes concernés.

Cependant, il existe des sites prioritaires qui ne seront pas touchés par les coupures d’électricité cet hiver. Il s’agit des hôpitaux, des EHPAD, de la Défense nationale, etc.