UFC-Que Choisir : Découvrez les aides pour régler ses factures et rénover son logement

Avec l'inflation, le prix de l'énergie a atteint un sommet. Voici les différentes aides publiques qui peuvent aider à payer les factures.

Les prix du gaz et de l’électricité ont fortement augmenté en France. En août de cette année, le prix du mégawattheure a atteint 1 000 euros. Or, il y a un an, il ne coûtait que 85 euros, les Français demandent de l’aide.

Face à une telle augmentation, les consommateurs devront penser à réduire leur consommation d’énergie.

aide facture

D’un autre côté, les subventions gouvernementales leur donneront un coup de pouce pour payer les coûts énergétiques.

Le chèque énergie

L’impact de la hausse des prix de l’énergie se fait sentir à tous les niveaux de revenus. Il est encore plus lourd pour les ménages à faible revenu. C’est particulièrement vrai pour les ménages à faibles revenus, d’autant que les frais de logement représentent une part importante de leur panier de consommation.

Le gouvernement a mis en place un chèque énergie exceptionnel pour leur venir en aide.

Le montant de ce chèque énergie exceptionnel varie de 100 à 200 euros. Il sera versé d’ici la fin de l’année pour les 40% des ménages les plus précaires. Cette intervention s’ajoute au chèque énergie mis en place en 2018.

Les bénéficiaires peuvent l’utiliser pour payer leurs factures d’électricité, de fioul, de gaz ou d’autres énergies.

L’année dernière, près de 5,8 millions de ménages ont reçu un chèque énergie nominatif. Son montant était compris entre 48 et 277 euros. Pour le chèque énergie exceptionnel, il faut se rendre sur le site du ministère de la Transition énergétique. Le simulateur permet de vérifier si le particulier est éligible à cette aide.

L’octroi de cette aide ne nécessite aucune démarche de la part du bénéficiaire. Le rôle de l’administration fiscale est d’établir la liste des bénéficiaires.

Elle la transmettra ensuite à l’agence de services et de paiement chargée des chèques énergie. Une fois la liste reçue, l’agence enverra le chèque au domicile de la personne.

Aide au paiement des factures d’énergie

Les ménages qui rencontrent des difficultés pour payer leurs factures d’énergie doivent en discuter avec leur fournisseur. Le contacter devrait être la première étape pour essayer de trouver une solution. La mise en place d’un calendrier de paiement peut être un moyen de parvenir à un accord.

Si la facture reste impayée après la date convenue, le fournisseur enverra plusieurs lettres d’avertissement. Si le non-paiement de la facture persiste, le fournisseur peut suspendre la fourniture d’énergie. Ceci est valable sauf pendant la pause hivernale entre le 1er novembre et le 31 mars.

Pendant cette période, le fournisseur n’a pas le droit de supprimer la fourniture d’énergie. En revanche, il sera autorisé à réduire la puissance de l’électricité.

Si le paiement différé ne suffit pas à résoudre le problème, il faut s’adresser aux services sociaux. Le particulier peut s’adresser au Fonds de solidarité pour le logement (FSL).

Aide au paiement des factures d’énergie

Cette démarche peut être effectuée par soi-même ou avec l’aide d’un travailleur social d’un centre communal d’action sociale.

Le FSL accorde une aide financière aux Français dans le besoin pour payer les dépenses liées à leur logement. L’attribution du FSL dépend des ressources et diffère d’un département à l’autre.

Il est également possible de s’adresser à la Caisse d’allocations familiales ou à la Mutualité sociale agricole. L’allocataire peut demander s’il peut bénéficier d’une aide pour payer ses factures d’énergie. Un retraité peut faire la même démarche en consultant sa caisse de retraite.

Aides à la rénovation énergétique

Le gouvernement français a également mis en place plusieurs dispositifs d’aide pour les personnes souhaitant réaliser des travaux de rénovation énergétique.

La prime à la rénovation appelée MaPrimeRénov’ est l’un d’entre eux. Tous les propriétaires et copropriétaires peuvent bénéficier de cette aide.

Celui qui veut en bénéficier doit faire une demande en ligne avant de commencer les travaux. La subvention est versée après la réalisation des travaux d’amélioration.

Le montant de la prime dépend des revenus du ménage et des économies d’énergie que les travaux de rénovation permettront de réaliser.

Prenons l’exemple d’un ménage aux ressources précaires qui bénéficie du dispositif MaPrimeRénov’ Sérénité. Si l’amélioration permet une économie d’énergie de 35%, l’aide financière peut couvrir jusqu’à 35% ou 50% des dépenses, hors taxes.

logement

Les ménages aux revenus intermédiaires et supérieurs peuvent bénéficier de l’enveloppe globale de rénovation.

Ceux qui entreprennent des travaux de rénovation énergétique peuvent également bénéficier d’une prime supplémentaire de 1 500 euros. Celle-ci est disponible si l’amélioration fait sortir le logement de la catégorie thermique (étiquette F ou G).

Il faut noter qu’en plus des subventions MaPrimeRénov’, le bénéficiaire peut également recevoir une aide des fournisseurs d’énergie. Cette subvention est le régime des certificats d’économie d’énergie (CEE).

Grâce aux certificats, les fournisseurs d’énergie peuvent verser des aides aux particuliers ou aux entreprises qui entreprennent des travaux de rénovation énergétique.

Ils baseront le montant de la subvention sur les travaux et l’efficacité énergétique de l’amélioration.

Autres subventions pour la rénovation énergétique

Certaines banques peuvent proposer un éco-prêt à taux zéro aux personnes éligibles au dispositif MaPrimRénov’. Il s’agit d’un prêt sans intérêt destiné à financer le reste des travaux de rénovation énergétique.

Le bénéficiaire peut recevoir un prêt d’un montant compris entre 7 000 et 50 000 € en fonction des travaux à réaliser.

aide payer facture

Les conditions de l’éco-prêt à taux zéro ne tiennent pas compte des sources de revenus. Pour faciliter la réalisation de travaux d’amélioration énergétique par les consommateurs, l’État a ouvert le service public France Rénov’.

Depuis janvier 2022, ce dispositif permet également de conseiller gratuitement les ménages sur leurs projets.

France Rénov’ permet aux particuliers d’estimer le montant des aides auxquelles ils peuvent avoir droit. Ils peuvent contacter gratuitement des conseillers au 0 808 800 700.

Le gouvernement a également annoncé la reconduction du bouclier tarifaire.

Selon l’INSEE, ce dispositif a permis de réduire de moitié l’effet de l’inflation sur les ménages et les entreprises. Pour rappel, l’objectif du bouclier tarifaire était d’éviter que le prix de l’énergie n’augmente.

aide

Cette protection faisait partie des mesures visant à préserver le pouvoir d’achat des Français.

Le bouclier tarifaire devait également expirer le 31 décembre 2022. Le 14 septembre, le gouvernement a annoncé qu’il serait prolongé jusqu’en 2023. Si la hausse est actuellement plafonnée à 4%, elle sera également limitée à 15% l’année prochaine.