Tout ce qui change pour votre budget en octobre : crédit immobilier, ticket resto et Impôts !

A partir du samedi 1er octobre, plusieurs changements devraient bouleverser l'organisation du budget des Français.

Plusieurs fois par an, certaines dates sont le point de départ de changements, parfois positifs, parfois négatifs, sur le budget. Le 1er septembre de cette année, par exemple, la remise de 18 centimes par litre à la pompe est passée à 30 centimes.

C’est une bonne nouvelle pour le budget des automobilistes. Cette bonne nouvelle est-elle aussi une bonne nouvelle pour le 1er octobre prochain ? Jetons un coup d’œil aux changements annoncés par le gouvernement.

Budget : la bonne nouvelle du plafonnement des titres-restaurant

Lors de la crise du 19 octobre, le gouvernement avait annoncé le relèvement du plafond des tickets restaurant, qui était passé de 19 euros à 38 euros. Il s’agissait d’aider le budget des Français qui recevaient des tickets restaurant pendant la période de crise.

Cette mesure a été renouvelée deux fois avant d’être stoppée il y a plus d’un an, le 1er septembre 2021. Mais depuis des mois, une nouvelle crise touche le budget des Français.

Non pas une crise sanitaire, mais une crise économique. L’inflation bat des records et les prix continuent d’augmenter. De quoi pousser le gouvernement à agir.

budget finances

En juillet dernier, Bruno Le Maire a annoncé qu’il allait modifier le plafond des tickets restaurant afin d’aider les Français à gérer leur budget. En ces temps difficiles pour nos compatriotes, je veux rendre la vie moins chère, donc je suis prêt à augmenter le plafond de 19 à 25 euros, avait-il déclaré sur BFMTV.

C’est une bonne proposition des députés LR, socialistes et écologistes, et je la retiens. Ainsi, le plafond ne revient pas à 38 euros mais est porté à 25 euros afin d’aider le budget des français.

A noter également que depuis le 1er septembre (et jusqu’au 31 décembre 2023), les titres-restaurant peuvent être utilisés pour acheter tout produit alimentaire, qu’il soit directement consommable ou non…

Les derniers versements à venir en octobre

Les locataires peuvent être tranquilles avec leurs budget cette année car ils n’ont pas à payer de taxe d’habitation (pour la grande majorité). En revanche, les propriétaires doivent encore payer la taxe foncière.

Ils ont jusqu’au 17 octobre pour effectuer ce paiement (pour ceux qui ont décidé de ne pas le payer par internet). Ceux qui veulent payer par internet peuvent le faire jusqu’au 22 octobre.

Cette année, cette taxe a augmenté d’au moins 3,4 %. Un choc pour me budget de certains propriétaires. D’autant que pour certaines villes, l’augmentation est encore plus importante. En effet, l’augmentation est spectaculaire : 14% à Marseille, 11,5% à Tours, 9% à Nantes…


Mais comment justifier des taux aussi élevés ? Par le contexte financier incertain. C’est en tout cas ainsi que le FSL a décidé d’analyser la situation, en rappelant notamment la suppression de la taxe d’habitation sur les résidences principales. Les communes sont désormais privées de ces ressources.

Ainsi, pour combler le manque à gagner, certaines communes se tournent vers l’impôt qu’elles perçoivent encore, la taxe foncière. En 10 ans, il a connu une augmentation de 27,9%.

Les communes n’ont pas attendu la fin de la taxe foncière. Mais cela correspond simplement à l’augmentation des prix de l’immobilier. Mais il y a un risque réel que les propriétaires ne puissent plus payer si la taxe continue d’augmenter.

Obtenir de l’aide avec une bourse d’études supérieures

Les bourses d’études supérieures sont un soulagement pour les familles et sont très importantes pour la gestion du budget. Vous avez jusqu’au 20 octobre pour faire votre demande si l’enfant est dans l’enseignement privé ou public.

Pour ceux qui sont scolarisés au Cned, la date limite est fixée au 31 octobre. Pour l’année scolaire, les montants de la bourse de collège sont de 35 euros, 98 euros ou 153 euros par trimestre.

Budget 2022
Il existe un certain plafond à ne pas dépasser pour y avoir droit. Par exemple, pour un enfant, le plafond de ressources annuelles en 2021 est de 15 951 euros.

Une aide gouvernementale pour soutenir le budget des Français

Pour aider les Français les plus vulnérables, le gouvernement a fait voter la loi sur le pouvoir d’achat. Grâce à ces lois, les prestations sociales, les minima sociaux et les retraites ont été augmentés de 4%.

finance
Ce coup de pouce a été validé par le Sénat. Pour l’année 2022, les pensions de retraite bénéficieront d’une augmentation de 5,1% (car elles ont déjà été indexées sur l’inflation en janvier). Quant au RSA, il passe de 575 euros à 598 euros.

Du côté du logement, la hausse des APL de 3,5 % a également été votée. La hausse des loyers est plafonnée à 3,5% pendant un an, à partir du 15 octobre.

Ce bouclier locatif n’est pas le seul à être mis en place, puisqu’on peut également parler du bouclier tarifaire énergétique. Depuis septembre, la remise à la pompe est de 30 centimes (au lieu de 18). En novembre/décembre, elle sera de 10 centimes.

La déconjugaison de l’allocation adulte handicapé a été approuvée par le Sénat. A partir du 1er octobre 2023, les revenus des conjoints ne seront plus pris en compte dans le calcul de l’allocation.

Cette demande est formulée par les associations depuis des mois. Actuellement, l’allocation d’une personne handicapée est réduite si son partenaire gagne plus de 1 020 euros nets par mois.

Elle est purement et simplement supprimée si le partenaire gagne 2 270 € nets. Selon les associations, cette situation crée une dépendance.

budget

En matière de santé, le Sénat a voté le lancement de la carte biométrique Vitale. Cette carte sera équipée d’une puce qui intègre les caractéristiques physiques de l’assuré. Son objectif ? Limiter les fraudes.