Suite à la réforme à partir de quel âge pourrez-vous prendre votre retraite ?

Vous pouvez prendre votre retraite à 62 ans et 4 mois, 64 ans ou 65 ans. Quelle sera votre prochaine étape après la réforme des pensions ?

Depuis cinq ans, la réforme des retraites fait l’objet de nombreuses discussions. En effet, on en parle depuis le premier mandat d’Emmanuel Macron en 2017.

Puis la crise sanitaire est arrivée, et la grande réforme des retraites a dû être reléguée au second plan. Cet automne, elle fait son grand retour.

Le temps des consultations et des négociations

Pour l’heure, le gouvernement donne la priorité aux consultations et aux négociations.

Après avoir menacé de faire passer la réforme en force, il affiche désormais une volonté d’apaisement. Les points à discuter avec les syndicats et les employeurs sont nombreux.

Principalement sur le sujet des carrières longues ou encore sur la pénibilité. Pour l’instant, nous savons très peu de choses sur ces sujets.

réforme retraite

Cela dit, un point essentiel semble tenir à cœur au chef de l’État : l’âge de la retraite.

Ce n’est plus un secret, Emmanuel Macron souhaite fixer l’âge de la pension à 65 ans. Cela signifie que les Français devront travailler plus longtemps.

Cependant, lors d’une interview sur France 2 la semaine dernière, il s’est montré ouvert à la fixation de cet âge à 64 ans.

Il faudra cependant allonger la durée de cotisation. C’est une option qui change beaucoup de choses dans les calculs. En fonction de l’âge auquel vous avez commencé à travailler, elle n’est pas forcément avantageuse.

Si l’âge de la retraite est fixé à 65 ans, les Français nés après 1961 devront travailler davantage.

Cela représente entre 4 mois et 3 ans supplémentaires. Ce nouvel âge de la pension concerne directement les personnes âgées de 50 à 60 ans. Cela dit, combien de temps exactement devrez-vous encore travailler ?

Combien de temps devrez-vous travailler ?

En fonction de votre date de naissance, voici combien de temps vous devrez travailler après la réforme des pensions :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Wooop.fr (@wooopfr)

  • Né en 1961 : vous devriez travailler 4 mois de plus avec la réforme des pensions. En effet, le seuil de départ à la pension sera fixé à 62 ans et 4 mois.
  • Né en 1962 : vous devriez travailler 8 mois de plus avec la réforme des pensions. En effet, le seuil de départ à la pension sera fixé à 62 ans et 8 mois
  • Né en 1963 : vous travaillerez 1 an de plus avec la réforme des pensions. Le seuil de départ à la pension sera fixé à 63 ans.
  • Né en 1964 : vous travaillerez 1 an et 4 mois de plus avec la réforme des pensions. Le seuil de départ à la pension sera de 63 ans et 4 mois.
  • Né en 1965 : vous travaillerez 1 an et 8 mois de plus avec la réforme des pensions. Le seuil de départ à la pension sera de 63 ans et 8 mois.
  • Né en 1966 : vous travaillerez 2 ans de plus avec la réforme des pensions. Le seuil sera de 64 ans.
  • Né en 1967 : vous travaillerez 2 ans et 4 mois de plus avec la réforme des pensions Le seuil sera de 64 ans et 4 mois.
  • Né en 1968 : vous travaillerez 2 ans et 8 mois de plus avec la réforme des pensions. Le seuil sera de 64 ans et 8 mois.
  • Né en 1969 : vous travaillerez 3 ans de plus avec la réforme des pensions. Le seuil sera de 65 ans.

Une autre réunion

Lors d’une première concertation, la question de la pénibilité et de l’emploi des travailleurs âgés a été au cœur des discussions. Le gouvernement doit se réunir à nouveau avec les partenaires sociaux pour discuter d’autres questions.

En effet, cette fois-ci, ils doivent discuter des questions d’équité et de justice sociale. Cela dit, ils doivent revenir sur la question des régimes spéciaux (RATP, IEG…), des petites retraites et du régime déséquilibré des fonctionnaires.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Notre Temps (@notretemps)

Il faut rappeler que la France compte actuellement 42 régimes de retraite distincts.

Lors du dernier cycle de discussions, le gouvernement et les partenaires sociaux aborderont la question de l’équilibre du système de retraite. Les discussions seront particulièrement difficiles lors de cette dernière réunion.

Le gouvernement tirera les conclusions de ces discussions en décembre, avant Noël. Il présentera ensuite un projet de loi au Parlement avant la fin de l’hiver. Autrement dit, au plus tard à la fin du mois de mars.

Objectif : équilibrer le système des pensions

Le ministre du Travail parle de deux objectifs : améliorer la retraite et équilibrer le système de pension . Récemment, plusieurs rapports ont été publiés sur la santé du système de pension .

Le COR, dans son rapport annuel, estime un excédent de 900 millions d’euros. Cela s’explique par le fait que le système de pension aurait été déficitaire l’année dernière.

En 2022, un excédent de 3,2 milliards d’euros est attendu en raison de la forte reprise économique.

Le Conseil d’Orientation des Retraites s’attend à une dégradation importante du solde global des régimes de pension .

Et ce sera le cas à partir de 2023. Dans le meilleur des cas, le système de pension devrait retrouver l’équilibre au milieu des années 2030.

Un système de retraite par points

En ce qui concerne le système de retraite, le gouvernement avait initialement envisagé un système par points pour l’avenir.

Voici comment fonctionne ce système de pension par points : chaque année, une personne active cotise et accumule un nombre de points.

Ce nombre de points se transforme ensuite en une pension mensuelle une fois l’âge de la retraite atteint.

Dans ce système, chaque personne de la population active dispose d’un compte. Des points sont ajoutés sur ce compte.

retraite

Ces points sont ensuite convertis en une somme d’argent que le retraité recevra chaque mois. Un coefficient de conversion est utilisé pour convertir les points en pension.

Ce coefficient peut prendre en compte plusieurs facteurs tels que le nombre d’années de cotisation ou l’espérance de vie moyenne du pays.

Au moment de la pension du salarié correspond au nombre de points acquis pendant sa vie professionnelle. Ce nombre de points est multiplié par la valeur du point en vigueur au moment de la retraite.

C’est ainsi que fonctionnent le régime général français et les régimes complémentaires (Agirc-Arrco). Le système de retraite français actuel est un système par répartition.