Si vous partagez votre compte Netflix, vous allez passer à la caisse, préparez vous !

Pour faire des économies, certaines personnes n'hésitent pas à partager leurs codes Netflix avec leurs amis et leur famille. Cependant, ce stratagème ne devrait plus durer.

Aujourd’hui, Netflix s’est imposé dans le paysage du divertissement. Grâce à des séries telles que Wednesday ou Emily in Paris, la plateforme de streaming attire chaque jour un énorme public.

Le principe ? Pour quelques euros par mois, les utilisateurs peuvent accéder à un immense catalogue de programmes Netflix.

Netflix partage de compte

Mais récemment, l’entreprise a perdu des millions d’abonnés. Et pour rester rentable, le service de VOD a décidé de durcir ses conditions d’utilisation.

Ainsi, ceux qui pratiquent le partage de compte devront désormais faire face à des frais supplémentaires.

Netflix débusque les mauvais payeurs

C’est une pratique assez courante chez les amateurs de films et de séries. Au lieu de souscrire plusieurs abonnements, certains prêtent leurs identifiants à leurs amis ou à leur famille.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Netflix France (@netflixfr)

Mais pour Netflix, tous ces partages de comptes finissent par représenter un gros manque à gagner.

Surtout à un moment où de nombreux clients annulent leurs plans. La société a donc publié une déclaration pour expliquer les changements à venir.

Le partage de compte généralisé d’aujourd’hui (plus de 100 millions de foyers) compromet notre capacité à long terme à investir dans Netflix, à l’améliorer et à développer notre activité.

Bien entendu, la plateforme sait que la décision de faire payer le partage de compte risque de faire sourciller.

Greg Peters, co-PDG de Netflix, s’attend à une certaine déception de la part des clients. Ce ne sera pas une décision universellement populaire.

Cependant, cette stratégie a déjà été testée en Amérique latine. L’entreprise espère pouvoir poursuivre sa croissance à moyen terme.

Et donc de gagner de nouveaux clients. Cela passera notamment par une programmation de qualité dans les mois à venir.

Comment le géant du streaming va-t-il s’y prendre ?

Afin de faire la chasse aux mauvais payeurs, Netflix va d’abord cibler ceux qui regardent du contenu sur leur téléviseur.

En effet, sur ces écrans, la localisation des connexions est plus facile grâce à l’adresse IP. Le risque ?

Les utilisateurs pourront toujours utiliser leurs smartphones et regarder leurs séries préférées en utilisant le partage d’écran sur leurs téléviseurs.

Netflix va également lancer une nouvelle offre à moindre coût. Il s’agit d’un abonnement Essentiel, au prix de 5,99 euros par mois.

Netflix

Mais à ce prix, il faut s’attendre à subir des coupures publicitaires. Mais là encore, cette formule ne permettra pas non plus le partage de compte. Comptez environ 4 à 5 minutes de publicité par heure de visionnage.

Mais les abonnés à cette offre Netflix devront également s’attendre à une résolution inférieure (720p) et à un choix plus restreint en termes de contenu. Pas sûr que cette offre suffise à attirer les foules.

Surtout en période de crise. En effet, depuis quelques mois, l’inflation sévit dans tous les secteurs de notre économie.

Dans ce contexte, les services de streaming semblent avoir une priorité moindre.

En effet, les budgets d’achats et les factures d’énergie se sont envolés. Ce qui a poussé certains abonnés à réduire leurs coûts, par tous les moyens.