Saucisse : Est-il bon de manger la peau du saucisson : toutes les réponses ?

Vous vous posez des questions sur la consommation de la peau des saucisses ? Cet article apporte des réponses.

Le saucisson est un mélange de viande et de graisse assaisonnée qui est fourré dans un boyau. Le tout est séché pendant un certain temps. Les boyaux séchés forment la peau de la saucisse.

Chacun a son opinion sur la consommation de ce boyau. Certains l’enlèvent, d’autres le mangent.

peau saucisse

Si vous faites partie de ceux qui ne sont pas sûrs, cet article vous aidera à le découvrir.

En matière de saucisses, tout est dans le boyau

Une saucisse fabriquée de manière traditionnelle aura une peau faite de boyau animal.

Bien sûr, cela peut dégoûter certaines personnes. Néanmoins, elle est tout à fait comestible. Cette partie contribuera même à la saveur du produit.

D’autre part, de nombreux fabricants utilisent des boyaux artificiels à base de collagène pour envelopper leurs saucisses.

Cette protéine d’origine animale est principalement utilisée dans l’industrie cosmétique.

L’industrie préfère ce matériau car il est plus résistant que les boyaux animaux traditionnels. Il convient donc mieux à une production industrielle standardisée.

Veillez à vérifier l’étiquette avant de manger

Peut-on donc les manger ? Selon les règles de l’UE, le fabricant doit faire preuve de transparence vis-à-vis de ses clients.

Par conséquent, s’ils n’étaient pas comestibles, cela serait écrit dessus. Toutefois, selon les informations du Parisien, rien n’oblige le fabricant à préciser la composition de ce qui est emballé dans la saucisse.

Si un boyau de saucisse n’est pas comestible, ce fait doit être indiqué, selon la réglementation européenne.

Aujourd’hui, de nombreux fabricants utilisent des boyaux à base de collagène. Cependant, ils indiquent le matériau avec lequel ils fabriquent la peau de leur saucisse en très petits caractères.

Cela pourrait induire le consommateur en erreur. Il est donc difficile de conseiller la consommation de la peau de ces saucisses.

La consommation est une question de goût

Cela ne signifie pas pour autant que ces peaux de saucisses sont toxiques. L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) estime que cette pratique est liée au goût. Cela n’aurait rien à voir avec la dangerosité de la peau des saucisses.

L’enveloppe artificielle ne fait que modifier le goût de la saucisse, mais n’a aucun impact sur sa nocivité.

La différence de goût est néanmoins suffisante pour déconseiller sa consommation.

Il existe un moyen très simple de reconnaître le boyau artificiel. Il a tendance à se confondre avec le reste de la viande de la saucisse sèche.

Il est donc difficile de le retirer du reste de la saucisse. Il faut noter qu’il existe encore de nombreux fabricants qui sont attachés aux vrais boyaux.

Ces peaux de saucisses sont alors considérées comme faisant partie des ingrédients du produit. Vous devriez donc les voir mentionnées sur l’étiquette.

Moins de nitrites dans les saucisses ?

En février 2022, l’Assemblée nationale a voté à la quasi-unanimité la baisse du taux de nitrites utilisés dans les produits de charcuterie.

L’État doit donc travailler à une trajectoire d’abaissement des doses maximales d’additifs nitrés en France.

Il ne s’agit pas d’une interdiction, mais d’une réduction des quantités utilisées. Le ministre de l’Agriculture souhaite avancer méthodiquement sur cette question.

Pour ce faire, il entend s’appuyer sur un rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).

saucisse

Cette année, on peut donc s’attendre à un nouveau décret sur le sujet. Celui-ci déterminera une trajectoire d’abaissement de la dose maximale d’additifs nitrés, au regard des risques avérés pour la santé humaine.

Professionnels et consommateurs pourront ainsi s’appuyer sur une liste et un calendrier. Cela pourrait conduire à l’interdiction des produits contenant trop de nitrites.

Le secteur de la charcuterie est également en train d’adopter un nouveau label spécifique.

Celui-ci devrait être mis en place progressivement dans les mois à venir. Lors du débat à l’Assemblée nationale, les parlementaires ont souligné que les acteurs de la filière seront accompagnés durant cette transition.