Réutiliser les feuilles mortes ! ils ont a trouvé une incroyable astuce, magique.

La ville d'Amiens a récemment annoncé qu'elle utilisait des feuilles mortes pour produire de l'électricité. Nous vous racontons tout !

La ville d’Amiens a eu une idée pour lutter contre le surplus de feuilles mortes. Avec l’arrivée du froid, les feuilles passent du vert au brun et tombent.

Par conséquent, les travailleurs des municipalités françaises se retrouvent à devoir les ramasser sur les routes, les chemins et les places. Dans certaines villes, elles sont ensuite utilisées pour fabriquer du compost.

feuilles mortes

Cependant, Amiens a eu une idée différente. Ils essaient de fabriquer du biogaz avec les feuilles mortes.

En effet, la ville envoie près de 250 tonnes de feuilles mortes à une usine de méthanisation, qui les transforme en électricité. Nous vous expliquons tout ici !

Les feuilles mortes à Amiens

Que ce soit dans les parcs, sur les trottoirs ou au bord des routes, les feuilles mortes commencent à envahir la France. Comme vous avez pu le remarquer, les feuilles tombent de plus en plus.

Les municipalités s’affairent donc à les ramasser. Cette tâche fastidieuse ne mène généralement à rien. Que faire des tonnes de feuilles mortes collectées dans la région ?

Selon le site internet de la capitale, à Paris, comme dans d’autres villes, elles sont principalement utilisées pour faire du compost. Cependant, la ville d’Amiens a récemment eu une idée complètement différente.

Elle a commencé à produire du biogaz à partir des feuilles mortes. Celui-ci est ensuite transformé en électricité pour alimenter les foyers de la région.

La vice-présidente de la communauté d’agglomération Amiens Métropole en charge de l’environnement et de la biodiversité, Isabelle Savariego, a fait une annonce.

Nous essayons de tirer le meilleur parti de tout ce qui est déchet. Il y a beaucoup de feuilles mortes. On s’est dit : c’est bête de ne pas les utiliser. Quant aux autres déchets organiques, la ville d’Amiens les transforme déjà en énergie. Et ce, grâce à une usine de méthanisation.

Autant y ajouter les feuilles mortes. Il faut les collecter et en faire quelque chose, ajoute-t-elle. Et c’est pour produire de l’électricité, car il est compliqué d’en acheter à l’étranger pour le moment.

Le processus de transformation à Amiens

Il faut savoir que dans la ville d’Amiens, en 2021, 500 tonnes de feuilles mortes ont été envoyées à l’usine de méthanisation.

Pour les feuilles qui n’ont pas besoin d’être nettoyées, elles vont directement au centre de compostage. Pour les autres, après un traitement intensif dans la filière des ordures ménagères, tout doit être trié.

On enlève le verre, beaucoup de plastique, les gobelets et les canettes en métal. Tout est séparé et valorisé, explique Gontran Delamaere, directeur de l’usine de méthanisation.

Ensuite, une fois que les feuilles mortes sont nettoyées, elles peuvent être utilisées pour produire de l’électricité.

La matière organique des feuilles est injectée dans des digesteurs, des cuves dans lesquelles se trouvent des bactéries. Elles vont dégrader la matière organique pendant trois semaines pour produire du biogaz, dont 55% est du méthane (CH4), explique le directeur.

Et ce, avant d’ajouter une conclusion au processus de transformation. Ce biogaz, après épuration, est utilisé sur des moteurs de cogénération pour produire à la fois de l’électricité et de la chaleur en interne à l’usine.

Le réseau ERDF reçoit ensuite de l’électricité pour la région, produite à partir de feuilles mortes.

Moins de déchets verts

Il faut savoir que la saison des feuilles mortes a été plus tardive que d’habitude cette année.

Théoriquement, il y en aura moins que l’année dernière. Le printemps et l’été ont été secs. Il y a donc moins de croissance végétale, explique le même directeur.

Cependant, les feuilles mortes ne représentent qu’une petite partie de la matière organique utilisée par la plante. En effet, 250 tonnes sur 70 à 72 mille sont traitées chaque année !

Bien sûr, à plus grande échelle, c’est difficile. Il est impossible de fournir de l’électricité à une ville entière uniquement à partir de feuilles mortes.

feuilles

Selon Gontran Delamarre, cette production ne peut alimenter que l’équivalent de trois foyers. Cependant, il faut savoir que la totalité de l’électricité produite par l’usine de méthanisation d’Amiens, grâce à l’ensemble des déchets organiques, permet d’alimenter l’équivalent de 3 600 foyers.

Selon Gontran Delamarre, le contribuable en profite quand même. En effet, plus l’usine produit de biogaz et d’énergie, moins elle coûte à la collectivité en termes de traitement.

Isabelle Savariego apprécie également le fait que la station produise du biogaz : Dans quelques années, nous aurons peut-être des bus qui fonctionneront au biogaz.