Que risque Cyril Hanouna pour outrages envers le député Louis Boyard ?

Après son altercation avec Louis Boyard sur le plateau de TPMP, Cyril Hanouna risque-t-il la prison, une amende, des sanctions ?

Vous l’avez sans doute vu sur les réseaux sociaux. Un clip d’une altercation sur le plateau de Touche pas à mon poste. En effet, sur cette vidéo, on voit Cyril Hanouna s’énerver sur le député LFI Louis Boyard.

Depuis jeudi soir, les tensions semblent être présentes. Et ce, à cause d’un coup de gueule.

Jeudi 10 novembre, dans Touche Pas à Mon Poste, Cyril Hanouna et le député LFI Louis Boyard ont créé de fortes tensions, en direct.

Cyril Hanouna Louis Boyard

Il n’y a pas eu que des échanges calmes et amicaux, mais aussi des reproches et même des insultes.

Cet extrait montre une nouvelle facette de l’animateur de TPMP, Cyril Hanouna.

En effet, sa colère a dépassé les limites. D’ailleurs, ses agissements à l’encontre du député LFI Louis Boyard pourraient avoir des conséquences juridiques. Et pas seulement sur lui mais aussi sur son émission. On vous explique tout ici !

Une séquence très violente de Touche pas à mon poste

Si le début de l’émission a bien commencé, la tension a rapidement commencé à monter.

En effet, dès que le député LFI Louis Boyard a mentionné le nom de Vincent Bolloré, les choses n’ont fait qu’empirer.

Si vous ne le saviez pas, Vincent Bolloré est le patron du groupe Canal et un ami proche de Cyril Hanouna. Lorsque Louis Boyard a mentionné son nom, l’animateur de Touche pas à mon poste n’a pas hésité à s’énerver, en direct.

Selon les extraits, on peut alors entendre : Ferme ta gueule ! T’es une merde ! Tocard, bouffon ! Si tu es député c’est grâce à nous.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Snap » Kkinte842 » (@kuntakinte960)

Mais cette réponse rapide n’a pas plu à Louis Boyard. En effet, le jeune homme lui a répondu : Vous êtes irresponsable, vous faites monter le racisme en France.

Un jour vous m’avez appelé pour me dire de venir dire des trucs communautaristes.

Comme vous pouvez l’imaginer, cette séquence a fait beaucoup de bruit sur Twitter, le nid à conflits. Selon les internautes, cet extrait restera à jamais dans les archives de l’émission de Cyril Hanouna.

D’un côté, on trouve les défenseurs de Cyril Hanouna. Et de l’autre, ses véritables détracteurs.

Que risque Cyril Hanouna ?

Évidemment, cette colère et ses insultes à la télévision envers un député ne peuvent se terminer sans une forme de sanction. Ainsi, les internautes se posent une question.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par OUVERT D’INFOS (@ouverture_d_infos)

Que risque Cyril Hanouna pour avoir insulté un député à la télévision ? La réponse ne semble pas être si simple. Tout dépend de ce que le député LFI Louis Boyard décidera d’un point de vue juridique.

Sur Twitter, il a écrit : Cyril Hanouna vient de m’insulter pour avoir critiqué Bolloré, le propriétaire de sa chaîne.

Cyril Hanouna est aussi irresponsable avec la liberté d’expression qu’avec l’extrême droite. La France prend une tournure inquiétante.

Quant aux sanctions, elles sont très variables. Elles pourraient être simplement télévisuelles. La députée et chef de file de La France Insoumise à l’Assemblée nationale, Mathilde Panot, a évoqué le fait qu’elle allait saisir l’Arcom, ex-CSA.

Les sanctions pourraient alors être contre la chaîne ou contre Cyril Hanouna. Il faut savoir que cela s’est déjà produit par le passé. Pour revenir à l’aspect juridique, de nombreux points sont à noter.

Les conséquences juridiques pour Cyril Hanouna

Selon la loi, les insultes proférées par Cyril Hanouna envers le député LFI Louis Boyard pourraient avoir de grandes conséquences.

Elles pourraient même conduire à des poursuites pour outrage à une personne dépositaire de l’autorité publique ou chargée d’une mission de service public.

Cyril Hanouna

Selon le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti, cela pourrait également conduire à une réponse pénale systématique et rapide.

De plus, il faut dire que si la procédure devait aller jusqu’au bout, l’animateur de Touche pas à mon poste pourrait être condamné à une peine de prison pouvant aller jusqu’à un an.

Mais aussi une amende pouvant aller jusqu’à 15 000 euros. Et ce, comme le soulignent nos confrères du Parisien. À suivre !