Ce produit indispensable de la cuisine française pourrait disparaître des rayons de supermarché !

De nombreux produits sont en rupture de stock dans nos supermarchés depuis un certain temps, mais celui-ci va changer notre façon de cuisiner.

Depuis plusieurs mois, tout semble changer dans la vie quotidienne des Français, se rendre au supermarché est même devenu un moment redouté.

Entre l’inflation, les rappels de produits et les pénuries, faire ses courses est devenu un calvaire. Et pourtant, après la moutarde et l’huile de tournesol, un nouveau produit incontournable de la cuisine française pourrait bientôt manquer à l’appel. Nous vous expliquons tout ici.

Impacts sur la vie quotidienne

Depuis plusieurs mois, la France est touchée par de nombreux changements. En effet, à la fin du mois de janvier, le contexte mondial a changé entre les pays. Mais comme nos sociétés fonctionnent grâce à la mondialisation, si l’un des acteurs s’en va, cela peut changer beaucoup de choses.

casino supermarché

Et en effet, même si chaque pays reste diversifié, les importations et les exportations sont très importantes. Sans elles, que ce soit pour l’énergie, ou les stocks des supermarchés, cela devient compliqué.

Et c’est à cause de ce contexte que les importations et les exportations sont impossibles. Mais cela a de graves conséquences pour tout le monde.

En effet, comme tous les produits de base se raréfient, leur prix augmente dans les supermarchés. C’est le cours de l’offre et de la demande. Plus l’offre est faible, plus les produits sont chers.

Mais alors, aucun produit n’y échappe. En ce moment, le plus grand pays exportateur de blé, la farine considérée comme le grenier de l’Europe, ne peut plus exporter. Donc tous les prix s’envolent. Et cela touche aussi nos agriculteurs.

L’impact sur les agriculteurs

En effet, si les Français en général souffrent de l’inflationet des pénuries, les agriculteurs aussi. Qu’il s’agisse du prix du carburant ou même de l’alimentation du bétail.

Mais avec cette hausse des prix, ils sont obligés de prendre des aliments moins chers, pour continuer à les nourrir tous. Mais cela a de graves conséquences. Si l’élevage des animaux coûte plus cher, cela se répercutera également sur les prix dans les supermarchés.

De plus, l’alimentation étant moins riche, les animaux ne produisent pas la même qualité. En effet, pour les vaches laitières, leur lait n’est plus aussi riche en matière grasse.

Or, cette matière grasse est essentielle pour nous. C’est elle que nous utilisons pour faire du beurre. Ainsi, avec une récolte de matière grasse du lait beaucoup plus faible, il semble qu’il y ait un risque de pénurie dans les supermarchés ou une flambée des prix.

La collecte du lait au printemps permet habituellement une production et une constitution de stocks importantes pour compenser la pénurie habituelle de matière grasse au second semestre selon le porte-parole de Lactalis.

Les supermarchés comme dommages collatéraux

Toutefois, s’il est encore très probable que la pénurie ou l’inflation se fasse sentir plus que de raison dans les supermarchés, il est possible de contrôler la pénurie.

supermarché

Selon la porte-parole, on peut s’attendre à une pénurie très sévère, et à une flambée encore plus sévère du prix de la graisse.

Il est donc conseillé à tous les Français de consommer raisonnablement ce produit et surtout de ne pas l’acheter en masse, sous peine d’aggraver la pénurie déjà importante.