Pourquoi le prix du lait va exploser en France dans les prochains jours ?

En raison d'une série d'événements, le prix du lait n'a cessé d'augmenter. Il pourrait encore augmenter dans les prochains jours.

En raison de la sécheresse historique qui touche le territoire français depuis quelques semaines, le prix du lait devrait encore augmenter. En effet, les agriculteurs n’ont plus assez d’herbe pour nourrir leurs vaches.

Une succession d’événements

Depuis un an, la reprise rapide post-Covid et la guerre en Ukraine n’ont fait qu’alimenter cette inflation sur les produits. Par exemple, pour les produits laitiers, le coût du lait demi-écrémé en brique ou en bouteille a augmenté de 4,5% entre juin 2021 et juin 2022.

prix du lait

Selon Benoît Rouyer, directeur économique du Centre national interprofessionnel de l’économie laitière : « La hausse des prix, qui dure depuis plusieurs mois, va se poursuivre pour ces produits », selon BFMTV.

A prendre en compte, le réchauffement climatique, qui a eu un impact important avec ses trois vagues de chaleur consécutives en juin, juillet et août.

Mauvaise nouvelle pour le consommateur, nous ne voyons pas l’inflation baisser sur les produits laitiers dans les semaines à venir, indique l’économiste. En raison des fortes chaleurs, la récolte d’herbe était en baisse de 21 % au 20 juillet.

Le prix du lait en hausse

Lorsque l’herbe n’est plus verte, les agriculteurs n’ont que trois options : puiser dans leurs stocks de fourrage d’hiver, acheter des aliments pour animaux ou vendre une partie de leur troupeau pour réduire les coûts.

De plus, le prix des produits laitiers a augmenté de 25,9 % en mai 2022 par rapport à mai 2021. Ainsi, pour certains, il est plus rentable de choisir le troisième scénario.

lait

Selon Bruno Rouyer : Il y aura toujours du lait dans les rayons, mais il pourrait y avoir une pénurie. Globalement, une pénurie de ce produit entraînera une réduction des possibilités de production de beurre, de crème, de briques de lait et de fromage.

Et quand vous avez un manque de marchandises, quel que soit le secteur, il y a un impact sur le prix. Les conséquences de ces journées chaudes ne sont donc pas terminées.