Pouvez-vous toucher les 300 euros de l’aide Transitoire de Solidarité, la nouvelle prime ?

La prime transitoire de solidarité s'élève à 300 euros. Comment savoir si vous êtes éligible ou non à cette prime exceptionnelle ?

Face à l’augmentation constante du coût de la vie, le gouvernement cherche toujours des solutions pour protéger la population française. Il a mis en place la prime de transition solidaire (PTS) pour donner un coup de pouce aux citoyens français.

Parallèlement à la prime exceptionnelle, cette allocation est versée automatiquement sur le compte bancaire des bénéficiaires.

prime inflation 2022

Le montant de la PTS peut donc atteindre jusqu’à 300 euros par mois. Cette somme sera d’une grande aide pour les familles à faibles revenus.

Qu’est-ce que la prime exceptionnelle de solidarité ?

Mise en place en 2015, la prime transitoire de solidarité est une aide financière spécialement établie pour les demandeurs d’emploi.

À ce titre, elle est comprise entre la fin des allocations-chômage et le début de la retraite. Les personnes de plus de 60 ans en sont donc les principaux bénéficiaires. Ce qui correspond à l’âge minimum pour partir à la retraite.

Comme il s’agit d’une forme d’aide aux demandeurs d’emploi, c’est Pôle emploi qui est chargé de distribuer cette prime exceptionnelle. Son montant peut aller jusqu’à 300 euros.

Il faut également rappeler que vous pouvez bénéficier de cette allocation même si vous avez un autre emploi. Toutefois, vos revenus seront réévalués en fonction de celui-ci.

Récemment, le gouvernement a suspendu la prime exceptionnelle pour certaines personnes. D’autres recevront leur allocation jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge de la retraite.

Et comme pour toute autre aide gouvernementale, devenir bénéficiaire de cette prime exceptionnelle nécessite quelques conditions.

Quelles sont les conditions requises pour être bénéficiaire ?

Les personnes nées entre le 1er janvier 1954 et le 31 décembre 1955 sont les premières à bénéficier de la prime exceptionnelle de solidarité.

Pour cela, ces bénéficiaires doivent être âgés d’au moins 60 ans. Les personnes qui ont déjà atteint ou dépassé l’âge légal de la retraite ne pourront plus en bénéficier.

Par ailleurs, si vous percevez encore des allocations de chômage (ARE), vous ne pouvez pas bénéficier de cette aide sociale.

En revanche, si vous percevez l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou le revenu de solidarité active (RSA), vous êtes inscrit sur la liste des bénéficiaires de la prime exceptionnelle.

Apparemment, un suivi du paiement de vos cotisations d’assurance vieillesse sera également nécessaire.

Enfin, vos revenus mensuels ne doivent pas dépasser 1669,44 euros pour une personne seule. Et 2339,83 euros si vous êtes en couple.

Prime exceptionnelle : pouvez-vous bénéficier d’une prime de Noël ?

À l’approche des fêtes de fin d’année, il est tout à fait normal que les personnes qui bénéficient d’une prime exceptionnelle se posent des questions sur la prime de Noël.

En effet, oui, les personnes bénéficiant de la prime exceptionnelle de solidarité ont également droit à la prime de Noël, qui sera versée à partir de la mi-décembre.

prime

Cependant, avant de pouvoir vous réjouir de cette nouvelle, vous devez d’abord vous assurer que vous remplissez les conditions.

En résumé, l’État continue de soutenir les Français en leur offrant diverses primes exceptionnelles.