Pénurie de moutarde : 2 pots pour 6.000 euros, la blague qui passe très mal !

Alors que les rayons des supermarchés sont toujours dépourvus de moutarde, en raison d'une pénurie, certains n'hésitent pas à proposer à prix d'or les pots qu'ils avaient stockés.

Depuis plusieurs semaines, trouver de la moutarde n’est pas chose aisée. Frappé par une pénurie nationale, le condiment est quasiment introuvable dans les supermarchés. Ce qui pousse certains, qui avaient fait des stocks, à tenter de les revendre. Et parfois à un prix élevé. Comme le rapporte France Bleu, un habitant de La Calmette (Gard) a publié une annonce surprenante sur la place de marché Facebook.

Bonjour, je vends 2 pots de moutarde de 850 grammes : 2 achetés, le petit offert. Et je ne suis pas là pour plaisanter, je sais qu’il y en a qui sont tristes de ne pas avoir de moutarde. Je vous propose d’égayer votre vie avec cette merveilleuse offre. Bien sûr, le prix est un peu élevé, mais il faut bien gagner sa vie, écrit le Gardois. Et comme indiqué, il faudra mettre la main à la poche pour acheter ces pots de moutarde. Prix de vente : 6.000 euros !

champs de moutarde

2 pots pour 6.000 euros

Le jeune homme n’est pas dénué d’humour puisqu’il dit avoir refusé un échange contre une Clio de 1990. Contacté par France Bleu, Fabien avoue avoir voulu faire une blague. Quand j’ai vu que les gars mettaient en vente des pots de moutarde à moitié utilisés, et comme j’avais moi-même ces trois pots à la maison, je me suis dit que j’allais faire une blague. En les mettant en vente à 6 000 euros avec le pot gratuit, j’ai volontairement fait trop gros. C’était vraiment une blague, mais je ne pensais pas qu’elle toucherait autant de monde, explique le jeune homme.

Le problème, c’est que la blague n’est pas passée, car certains internautes n’ont pas du tout compris son humour. Je reçois des messages de haine. Je ne les comprends pas. Quand j’explique que c’est une blague, certains finissent par s’excuser, déplore Fabien, qui n’a visiblement pas l’intention de vendre 6 000 euros de ses pots de moutarde, et compte même les manger.

pénurie moutarde

Victime de la pénurie de moutarde, un restaurateur lance un SOS sur les réseaux sociaux.

Un restaurateur du Finistère, spécialisé dans les produits de la mer, s’est retrouvé en grande difficulté pour réaliser certaines de ses recettes et demande aux consommateurs de faire preuve de bon sens.

À quelques semaines de la saison estivale, Pierre Grandgirard est inquiet. En raison de la guerre en Ukraine et de la pénurie de matières premières, il ne trouve plus de pots de moutarde, un ingrédient essentiel de certaines de ses recettes, rapporte TF1. Pour le propriétaire du restaurant « La Régate » à Douarnenez (Finistère), la situation est devenue si critique qu’il a dû parcourir la ville pendant près de deux heures pour en trouver.

J’ai compris que j’allais devoir partir à la chasse à la moutarde, alors je me suis rendu dans différents magasins. Un commerçant a bien voulu m’aider avec deux pots, alors que c’est limité à un par personne. Tous les autres étaient épuisés, dit-il. C’est une gêne pour nous car c’est un outil de travail, ajoute-t-il.

En effet, la moutarde est indispensable pour réaliser les vinaigrettes et autres mayonnaises nécessaires à l’accompagnement de ses plateaux de fruits de mer. Je ne suis pas sûr que tout le monde ait envie de se passer de la mayonnaise, a-t-il confié à TF1 avec un petit sourire. Il s’est donc résigné à partager son expérience sur les réseaux sociaux et à lancer un SOS. Tout d’abord, il rappelle que les graines de moutarde sont récoltées en juin et que la fermentation aura lieu pendant l’été. C’est pourquoi il y aura de la moutarde en septembre.

moutarde

Les dons affluent

Il poursuit avec un message : Il ne faut que trois mois entre la plantation et le produit fini, il ne sert à rien de stocker une ou deux années de consommation sauf à créer une pénurie. A la fin de son message, il se dit prêt à racheter les pots que les gens ont stockés. Un appel qui a été entendu. Quelques heures plus tard, les pots de moutarde affluaient, souligne TF1. Une femme est même venue lui apporter un pot en personne sans le faire payer. J’avais deux pots d’avance et je suis venue directement. Je ne sais pas s’il y en aura d’autres, ils risquent de se retrouver avec trente pots de moutarde, s’est-elle amusée.

Une levée de boucliers nécessaire, pour informer, car tout le monde aura de la moutarde en septembre, selon lui : Régulez la consommation et tout ira bien. Depuis quelques semaines, en raison du conflit en Ukraine, les restaurateurs se plaignent de la pénurie d’huile de tournesol, au point de devoir trouver d’autres solutions. Il en va de même pour les industriels qui utilisent désormais l’huile de palme ou de coco dans de nombreux produits, au détriment de leurs bienfaits nutritionnels.