Pâtisseries : énorme alerte sur ces poudres décoratives qui peuvent être toxiques !

L'Anses met en garde contre le danger des poudres utilisées pour la conception des gâteaux (avec du plomb, du cuivre, du zinc) et qui ne sont pas comestibles. Il est recommandé de vérifier les emballages.

Certaines poudres métalliques utilisées dans les pâtisseries décoratives ne sont pas comestibles. Vous l’avez sans doute vu sur les réseaux sociaux.

De plus en plus de personnes se lancent dans la confection de pâtisseries décoratives : gâteaux à l’effigie de personnages Disney, biscuits aux couleurs de l’arc-en-ciel…

Et pour réaliser ces pâtisseries colorées, on utilise souvent de la poudre décorative, vendue en supermarché, pour donner un aspect métallique au gâteau.

poudre danger

Attention toutefois, certaines de ces poudres sont susceptibles de contenir des produits toxiques tels que le plomb et le cuivre.

Elles peuvent donc être dangereuses pour la santé, comme le rappelle l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) dans son dernier bulletin de vigilance.

Ces poudres métalliques ne sont pas sans toxicité.

Difficultés respiratoires

L’Agence émet cette alerte suite à trois cas en 2021 d’inhalation de ces poudres décoratives.

Les deux premiers cas concernent des femmes qui ont respiré une trop grande quantité de poudre métallique dorée en préparant un gâteau après avoir ouvert le flacon, précise l’Anses. Le dernier cas concerne un enfant de moins de trois ans qui a ingéré cette poudre dorée.

Tous trois présentaient les mêmes symptômes : toux, fièvre et difficultés respiratoires.

Après enquête, il s’est avéré que la poudre décorative (la même référence pour les trois cas d’inhalation) était composée de 30 % de zinc et de 70 % de cuivre, sous forme de particules très fines pouvant pénétrer profondément dans les poumons.

L’inhalation de ces particules métalliques, notamment d’oxyde de zinc, a provoqué un syndrome similaire à la fièvre des métaux, qui a été décrite dans l’industrie du soudage.

Un problème d’étiquette

Si la plupart des décorations pour pâtisseries sont sans conséquences sur la santé, ce n’était pas le cas de celle-ci.

Pire encore, l’emballage portait la mention « non toxique », suggérant à tort qu’il n’y avait aucun risque, note l’agence.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Prissou (@pwincesscake)

Autre constat : même si le produit était également étiqueté comme non comestible, son emballage ne le différenciait pas de ceux qui l’étaient, créant ainsi une confusion pour le consommateur.

Ainsi, l’utilisateur peut utiliser des poudres non comestibles sur ces gâteaux avec un risque d’ingestion de colorant métallique non alimentaire.

Cas d’empoisonnement aux États-Unis

Des cas d’intoxication aux métaux lourds ont été identifiés chez des enfants ayant consommé des gâteaux recouverts de poudre métallique.

Deux cas étaient particulièrement graves : celui d’un enfant de 11 ans présentant des taux élevés de baryum et de chrome dans son métabolisme, et celui d’un enfant d’un an présentant un empoisonnement au plomb.

Vérifiez soigneusement vos achats

Afin d’éviter tout risque d’intoxication, l’Anses recommande de vérifier si ces poudres décoratives sont comestibles ou non avant de les acheter.

poudre

Par ailleurs, ces poudres étant fines et volatiles, il est préférable de les utiliser dans une pièce bien ventilée et de les tenir hors de portée des enfants.