Les prévisions alarmistes pour la météo en 2050 selon Évelyne Dhéliat !

Évelyne Dhéliat a de nouveau donné ses prédictions pour 2050. Après l'avoir fait en 2014, les températures ont changé.

Comme vous le savez tous, en 2014, la présentatrice météo Évelyne Dhéliat a fait des prévisions météorologiques pour 2050. À l’époque, les températures semblaient déjà inquiétantes.

Cependant, il semble que la situation ne fasse qu’empirer. Avec le réchauffement climatique, les températures semblent hors saison.

Évelyne Dhéliat TF1

Evelyne Dhéliat s’est récemment exprimée sur cette question. Et selon elle, les températures ne font qu’augmenter. On vous explique tout ici !

Des changements dans les prédictions

En 2014, de nombreux météorologues, dont Évelyne Dhéliat, ont partagé leurs inquiétudes sur la situation climatique mondiale. En effet, dans ses prévisions, Évelyne Dhéliat annonçait ce que pourrait devenir la météo en août 2050.

Et ce, dans l’éventualité d’une forte canicule. Plusieurs prévisionnistes de Météo-France ont alors dressé une carte. Cette carte décrit l’évolution du climat.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Dormir Au Courant (@dormiraucourant)

Il faut savoir que cette carte, présentée par Évelyne Dhéliat, décrivait déjà des températures pouvant dépasser les 40°C. Sauf qu’en huit ans, cette carte semble avoir changé.

Avec la dégradation de la Terre, et le réchauffement climatique qui se poursuit, on peut alors se demander ce qui pourrait se passer en 2050. Alors qu’en est-il de ces prédictions aujourd’hui ? Ont-elles vraiment changé à ce point ? On vous dit tout !

La réponse d’Évelyne Dhéliat

Selon Évelyne Dhéliat, la réponse est oui. Avec une nouvelle carte à l’appui, elle affirme que la situation s’est aggravée au cours des huit dernières années.

Selon de nombreux spécialistes, en 2050, les températures pourraient atteindre 40°C, voire plus.

Et ce, en cas de canicule en France. Il faut savoir qu’à Nîmes, Évelyne Dhéliat prévoit 48°C ou même 45°C à Bordeaux. Cela montre que ces températures sont bien plus élevées que celles proposées en 2014.

Mais ce n’est pas tout ! Les plus grandes différences sont observées dans le nord de la France.

Selon les nouvelles prévisions visibles dans la vidéo avec Évelyne Dhéliat, à Brest, les prévisions sont passées de 26 °C en 2014 à 37 °C en 2022.

Les prévisions de la météorologue s’annoncent donc difficiles. Le réchauffement climatique risque de faire beaucoup de dégâts dans les années à venir.

Chaleur excessive durant l’été 2022

La météorologue Évelyne Dhéliat a tenté de nous rappeler la gravité de la situation. Cela peut vous sembler excessif, mais ça l’est ! Rappelez-vous ce que nous avons vécu l’été dernier.

Le 18 juillet 2022, il faisait 39,3°C à Brest et 41,7°C à La Rochelle. Par ailleurs, le record a été battu le 28 juin 2019. Il faisait 46°C à Vérargues, dans l’Hérault.

Évelyne Dhéliat

Le 25 juillet 2022, la chaleur a de nouveau atteint des niveaux astronomiques. À cette date, les températures dans la capitale atteignent 43°C.

Tous ces exemples du passé nous prouvent que le réchauffement climatique s’accélère et que nous devons agir pour notre planète, conclut Évelyne Dhéliat.

Continuez donc à suivre le nouveau bulletin pour découvrir les nouvelles prédictions pour l’année 2050.