Les pellets de miscanthus : une alternative beaucoup moins cher que les granulés de bois !

Les granulés de bois ont connu une hausse de prix sans précédent... Pour y faire face, certaines alternatives comme le chanvre ou le lin commencent à se démocratiser... Le miscanthus pourrait également se faire une place dans ce marché très prometteur !

En Alsace, le maire de Bernwiller a déjà remplacé le bois par une plante vivace qui pousse sans aucun entretien : le miscanthus.

Cette herbe a déjà remplacé le bois de chauffage dans la commune, et face à la hausse des prix, le maire semble avoir été un visionnaire ! Pour en savoir plus.

Qu’est-ce que le miscanthus ?

Le miscanthus est une plante originaire d’Asie qui appartient à la famille des graminées.

Elle ressemble un peu à la canne à sucre ou aux roseaux et peut atteindre 4 m de haut. Le miscanthus a la particularité de ne pouvoir être planté qu’une fois tous les 20 à 25 ans et de repousser chaque année sans entretien.

pellets de miscanthus

Lors de la récolte annuelle, à la fin de l’hiver, la plante est déchiquetée en un matériau ressemblant à de la paille.

Le miscanthus ne nécessite pas de traitement chimique et permet également à de nombreux insectes, invertébrés et petits mammifères de se cacher et de se reproduire.

Enfin, il pousse partout et les sols secs ne le gênent absolument pas pour se développer !

Le miscanthus utilisé pour le chauffage.

Cette plante méconnue est l’alternative parfaite au bois de chauffage, aux granulés de bois et aux combustibles fossiles.

En récoltant 15 tonnes de miscanthus sur un hectare, on peut substituer l’équivalent de plus de 6 000 litres de fioul, comme l’explique l’association France-miscanthus.

L’utilisation de cette plante pour le chauffage n’est pas vraiment une nouveauté puisque les deux tiers de la récolte nationale sont déjà destinés à cet usage.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Richard Wilford (@richardwilf)

Le broyat obtenu est mélangé à du charbon ou du bois et peut être utilisé pour fabriquer des granulés, à condition que le poêle soit un poêle multicombustible.

Il est également utilisé pour le paillage et la litière des animaux, d’où peut-être l’idée récente au Royaume-Uni d’utiliser la litière végétale pour le chauffage !

Enfin, les propriétés isolantes du miscanthus en font un matériau idéal pour la fabrication de béton écologique !

Le cas de la commune de Bernwiller

Depuis plus de dix ans, Patrick Baur, maire de la commune, a choisi de chauffer les bâtiments publics et une cinquantaine de foyers avec du miscanthus.

Récolté sur les 27 hectares cultivés par plusieurs agriculteurs locaux, le miscanthus offre une alternative aux pellets et au bois de chauffage, chaque année du 15 septembre au 15 mai.

Pas moins de 300 tonnes sont récoltées et transformées chaque année pour le chauffage.

Récolte du miscanthus

Les habitants sont ravis de pouvoir utiliser un produit local, bien moins cher que les granulés de bois traditionnels.

La commune utilisait auparavant une chaufferie à plaquettes de bois. Ces chaudières ont permis de faire des essais avec du miscanthus.

miscanthus

Les essais ont été concluants, car depuis dix ans, la chaudière fonctionne au miscanthus à 70 ou 80 %, raconte le maire du village dans une interview au journal Les Dernières Nouvelles d’Alsace.

Si la culture du miscanthus se développe en France, une nouvelle alternative, moins chère et plus écologique, sera sûrement proposée aux consommateurs de granulés de bois.