Le prix de l’essence à la pompe va grimper en 2023 et va battre tous les records !

Les pénuries survenues au cours de cette période laissent présager une flambée des prix du carburant dans les mois à venir.

Vers un litre à 2,50 € en 2023 ? Tout porte à croire que le prix du carburant va continuer à augmenter dans les prochains mois.

La situation s’améliore-t-elle ?

Lundi 24 octobre, le ministre des Transports, Clément Beaune, a déclaré à France Info que plus de 10% des stations-service étaient encore en difficulté. Dans celles-ci, il manque au moins un type de carburant.

Un peu plus de 10% des stations-service sont encore en difficulté, a-t-il déclaré. Selon le gouvernement, 13% des stations étaient en difficulté vendredi soir. Il s’agit d’une légère amélioration.

La situation est très différente de celle de la semaine dernière. En effet, lundi dernier, 30% des stations-service étaient en rupture de carburant.

prix carburant

Nous savons qu’en Ile-de-France, en Bourgogne Franche-Comté, en Auvergne-Rhône-Alpes, la situation est un peu plus difficile, les gens le voient et le ressentent a toutefois reconnu Clément Beaune.

Pendant les vacances de la Toussaint, il a également rappelé que les gares et les routes nationales étaient prioritaires pour le ravitaillement. Il y a eu un certain nombre de difficultés, mais la situation s’est améliorée, a-t-il déclaré.

Si les stocks sont de retour, le prix du carburant continue d’augmenter ! Et ce n’est pas près de s’arrêter. En effet, avec l’inflation qui frappe durement le pays, la situation pourrait bien s’aggraver en 2023.

Le prix des carburants continue d’augmenter

Depuis le début du mouvement social qui touche les raffineries en France, le prix du carburant continue d’augmenter. De plus, la situation pourrait bien s’aggraver en 2023.

Le 5 décembre, l’embargo de l’Union européenne sur le pétrole russe entre en vigueur. L’UE s’est engagée à éliminer plus de 90 % de ses importations de pétrole en provenance de Russie.

Deux mois plus tard, la même mesure s’appliquera au diesel russe. Cela ne sera pas sans conséquences pour la France. En effet, le pays importe 30 % de son diesel de Russie.

L’arrêt de ces importations risque donc de faire grimper le prix du carburant. Et une forte augmentation est attendue !

Avec cet embargo, les groupes pétroliers doivent trouver d’autres solutions. Et donc se tourner vers d’autres régions pour s’approvisionner en carburant. Cependant, il faut savoir que les fournitures d’urgence coûtent plus cher ! Ce n’est pas surprenant.

Cette augmentation des coûts sera donc ressentie par les consommateurs dans le prix du carburant. D’autant qu’en 2023, les différentes réductions de prix mises en place par le gouvernement et TotalEnergies ne seront plus applicables !

Le directeur du Centre de géopolitique de l’énergie et des matières premières évoque le risque d’un mini-choc pétrolier. Le prix du litre pourrait même être de 2,50 euros dit Patrice Geoffron à BFM TV.

Pénurie de carburant : où le trouver ?

Ce week-end, de nombreux Français partent pour les vacances de la Toussaint. Mais pour certains, cette pause automnale tourne au cauchemar. Notamment à cause de la pénurie de carburant.

Cependant, il est désormais possible de trouver de l’essence et du diesel dans certaines stations. En effet, vous avez plus de chances de les trouver dans les stations situées sur les autoroutes et les routes principales.

Le groupe Vinci Autoroutes a ainsi annoncé mercredi dernier qu’au moins 90% de ses stations étaient en mesure de fournir du carburant. La continuité du service est assurée à 82% pour l’essence sans plomb et à 88% pour le gazole, explique Eiffage, qui gère un autre réseau autoroutier.

Le site internet de France 3 a également dévoilé une carte indiquant les stations qui disposent de carburant.

Les vacances de la Toussaint sauvées ?

Ce week-end a marqué le début des vacances de la Toussaint. Les vacances ont débuté dans une situation plutôt complexe.

Entre inflation et pénurie de carburant, les Français ne savaient pas comment sauver leurs vacances. En effet, certains avaient même décidé de ne pas partir en vacances.

carburant

Pour les professionnels du tourisme, les vacances risquent d’avoir un goût amer. Je pense que c’est à cause des problèmes de carburant que nous avons moins de réservations que d’habitude, a déclaré Gisele Radojicic, propriétaire d’un motel.

Il en va de même pour les villages de vacances familiaux. Les réservations ont chuté de 30 % par rapport à la même période l’année dernière. Le manque de carburant est l’une des raisons pour lesquelles les Français ne sont pas partis en vacances.