Le gouvernement prévoit de couper les box internet à distance à cause de la crise énergétique ?

La sobriété énergétique reste le maître mot de cet hiver 2022. Mais pour y parvenir, le gouvernement pourrait couper les box Internet...

Pour éviter les coupures de courant, chacun doit faire preuve de gestes éco-responsables. Et dans cette perspective de réduction de la consommation, la question des box internet commence à se poser. Nous vous expliquons tout ici.

Chaque mouvement compte

Ainsi, pour les deux prochaines saisons. C’est à chacun, petits et grands, de faire en sorte de réduire au maximum la consommation d’énergie.

Comme le répète le gouvernement, chaque geste compte. Et pour cela, les box Internet ont aussi un rôle à jouer.

En effet, même si on ne le soupçonne pas forcément. Il s’avère que les box Internet consomment en fait pas mal d’énergie. Il semble donc opportun de ne pas les laisser tourner pour rien.

box internet

Bien sûr, il n’est pas demandé aux Français de les éteindre définitivement, mais peut-être de faire plus attention à eux. Lorsqu’ils ne sont pas utilisés, il semble tout à fait possible de les mettre en veille prolongée, voire de les éteindre.

Lorsque personne ne semble être dans la maison, ils sont totalement inutiles. Et n’ont donc pas besoin d’être allumés en permanence. C’est un excellent moyen d’économiser de l’énergie pour le ménage. Et donc, de consommer moins d’électricité.

L’importante veille

Et justement, le ministre de la Transition numérique semble aborder le sujet des box Internet ce lundi au micro d’Europe 1.

L’objectif est de réduire la consommation d’énergie sans trop en demander aux Français. Il existe aujourd’hui des box, des décodeurs, qui se mettent automatiquement en veille, mais tout cela n’est pas encore totalement uniforme.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par JCT ELECT (@jctelect)

Et d’ajouter : L’engagement pris par le secteur est soit de mettre à jour les box déjà installées avec cette mise en veille, soit de distribuer de nouvelles box et de les vendre pour que cette mise en veille soit installée par défaut.

Paramètres possibles

La raison pour laquelle on parle déjà des boîtiers Internet est que leur consommation d’énergie est élevée et a déjà été prouvée. Il ne s’agit pas d’une hypothèse de consommation élevée, mais d’un fait.

Par exemple, lorsque personne n’est présent dans la maison, la box Internet devrait être éteinte. Mais cela peut rapidement devenir une habitude, comme quelque chose que l’on oublie.

Un bon moyen de s’en souvenir est de le mettre en veille. Ou même de l’éteindre, c’est le réglage.

Le gouvernement a donc demandé aux opérateurs de démocratiser et de généraliser la possibilité de programmer la mise en veille des box Internet. De cette manière, les utilisateurs n’ont plus qu’à programmer le mode veille pour les moments où personne n’est présent dans le foyer.

Ainsi, la box Internet ne consomme pas toute la journée pour rien. Ainsi, de grandes économies sont réalisées sans aucun effort de la part des utilisateurs.

De plus, en plus du temps où les membres du foyer sont absents. Il semble tout à fait envisageable d’éteindre la box Internet pendant la nuit.

De grosses économies avec les box internet

Ainsi, si l’on retire les heures de travail et les heures de sommeil, on peut économiser près de la moitié de la consommation. Et l’utilisation de l’Internet box. C’est un moyen idéal pour économiser beaucoup d’argent de manière simple.

Cela ne dérange pas les utilisateurs de ces box et c’est bon pour les ressources. D’autant plus qu’il a été largement prouvé qu’un appareil en veille peut consommer jusqu’à 10 fois moins d’énergie qu’un appareil allumé.

Chiffres et études

Afin d’appuyer ces affirmations et la nécessité d’agir sur les box Internet, des études ont été réalisées.

Par exemple, une étude de Green IT montre que la consommation moyenne d’une box ADSL ou fibre est de 158 kWh par an. Et cela peut même doubler selon le modèle.

L’Arcep, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, estime que les box Internet allumées en permanence consomment près de deux ou trois réacteurs nucléaires.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Quotidien Libre (@quotidienlibre)

L’Agence française pour la transition énergétique, l’Ademe, estime que 97 kWh d’utilisation par an, plus le décodeur et une télévision, peuvent dépasser la consommation d’un réfrigérateur.

Conscients de ces chiffres, les opérateurs de box Internet commencent déjà à annoncer de nouvelles fonctionnalités. Pour optimiser leur consommation d’énergie.

Les box Internet et les opérateurs

Le jour où le plan d’efficacité énergétique a été publié par le gouvernement. Le grand opérateur Free a publié son propre plan énergétique.

Il y explique qu’il existe déjà un outil permettant de planifier le moment de l’extinction du Wi-Fi de la box Internet. Cela se fait via l’application Freeboox Connect.

Le grand groupe Free indique également qu’il souhaite mettre en place un menu intitulé Économie d’énergie. Un nouvel outil qui pourrait être disponible pour certains modèles de Freebox.

internet

Il permettra de mettre son lecteur Freebox en « veille profonde ». Cela pourrait permettre d’économiser jusqu’à 95% sur la consommation électrique de l’appareil.

Quant à Orange, qui reste un très gros opérateur de box Internet en France également. Le groupe a également publié son plan de sobriété énergétique.

Dans ce plan, il assure qu’en cas de pics de consommation, des SMS seront envoyés aux employés et aux clients du groupe. Ainsi, la sensibilisation semble être la clé pour optimiser les gestes éco-responsables. Par exemple, l’extinction des box Internet.

Ainsi, le groupe Orange assure également que sa Livebox6 permet déjà des fonctions de veille. Une mise en veille légère où le téléphone fixe reste utilisé et une mise en veille profonde. D’excellents moyens d’économiser l’énergie.

Ces fonctions semblent être accessibles depuis l’écran de la box Internet et pourraient donc permettre de réaliser des économies d’énergie de près de 85%.