La maison des horreurs dans le Nord : la tante des enfants révèle l’excuse que lui donnait leur mère !

L'un des enfants abusés est venu à Touche pas à mon poste pour parler de ce qu'il appelle la maison de l'horreur.

Dans le Pas-de-Calais, une sombre affaire de maltraitance secoue les habitants depuis quelques jours. Le fils aîné d’une famille avait dénoncé les actes de violence de ses parents envers lui et ses neuf frères et sœurs dans sa maison.

Lundi 12 septembre, le jeune homme prénommé Bryan est venu avec sa tante sur le plateau de TPMP. C’était l’occasion pour eux de témoigner de ce que ces enfants ont vécu dans La Maison des horreurs.

Un cas de maltraitance d’enfant

Bryan et ses frères et sœurs souffrent dans la Maison des horreurs depuis plusieurs années. Fin août, le jeune homme a décidé d’alerter les services sociaux sur les abus qu’ils subissaient à la maison. Il a alors témoigné contre ses parents qui l’avaient battu et maltraité.

maison de l-horreur

Leur père (44 ans) et leur mère (40 ans) avaient fait des choses innommables. La police a fait une terrible découverte lorsqu’elle s’est rendue à leur maison. Certains des enfants étaient attachés et couverts d’excréments et d’urine.

La vie quotidienne de ces enfants avait un impact sérieux sur leurs capacités motrices. Les policiers ont remarqué que ces enfants étaient en retard sur leur âge. Ils ont alors interrogé les parents sur la raison de ce type de traitement.

Le couple a expliqué que l’attache était destinée à empêcher les enfants de faire des bêtises. Depuis le reportage, le couple a été inculpé pour le délit de suppression d’obligations légales par un ascendant.

Ils sont également poursuivis pour violences sur mineur de 15 ans par un ascendant, sans ITT. Le procureur de Béthune a indiqué que la justice reproche aux parents un manque total d’hygiène et des carences éducatives. Les parents de Bryan ne se sont pas occupés de leurs enfants de manière normale.

La maison de l’horreur

Lorsque Bryan a raconté son histoire, il a décrit leur maison comme étant « la maison des horreurs ». Le jeune homme considérait même que ces mots étaient trop faibles pour décrire leur résidence. Le 12 septembre, Bryan est retourné à TPMP avec son petit frère Rudy et sa tante Magalie.

Cette dernière est également venue témoigner de la situation de ses neveux et nièces. Magalie a expliqué à Cyril Hanouna ce qu’elle avait remarqué lorsqu’elle se rendait chez sa sœur. La maison était toujours sale et en désordre.

Elle aurait proposé son aide à la mère de famille face au chaos qui régnait dans la maison. Magalie n’a pas hésité à révéler certains détails sur la méthode du couple pour élever leurs enfants. Dans La maison de l’horreur, elle a vu ses nièces être attachées à une chaise.

maison des horreurs

On m’a dit qu’elles étaient en train de regarder un dessin animé ou de faire une sieste, a confié Magalie.

Même si cela semblait suspect, Magalie ne s’est pas alarmée. Les enfants étaient suffisamment propres pour qu’elle ne puisse rien soupçonner. Cela a changé lors d’un appel téléphonique avec l’une de ses nièces.

La petite fille lui a avoué qu’elles ne dormaient pas dans leur lit. Selon Magalie, les filles dormaient attachées à des chaises et dans leurs propres excréments. Face à un tel drame, il était hors de question pour la tante de Bryan de ne rien faire.

Victime d’une agression

Magalie s’en veut d’avoir toujours appelé avant de venir chez sa sœur. Elle aurait pu les surprendre en flagrant délit de maltraitance. Magalie a déclaré sur le plateau de Touche pas à mon poste qu’elle ne veut plus parler à sa sœur.

Elle a confié aux chroniqueurs qu’elle espérait pouvoir témoigner contre les parents de Bryan. De son côté, le jeune homme a confié que ses parents savaient ce qui se passerait s’ils étaient violents devant Magalie.

Si elle l’avait su, elle en aurait rapidement parlé aux services sociaux. Magalie veut tout faire pour accueillir certains de ses neveux et nièces. En effet, les enfants victimes ont été placés en famille d’accueil.

maison

Cependant, cette affaire a beaucoup affecté la tante de Bryan. Elle nous a confié qu’il y a quelques jours, elle avait été agressée. Et ce, à cause de cette histoire sordide. Aujourd’hui, Magalie est en arrêt de travail et consulte un psychologue.

Dans le cas des parents abusifs, le procès sur cette affaire aura lieu en janvier 2023. Pour l’instant, ils sont présumés innocents jusqu’à ce que les autorités compétentes prouvent le contraire.