Jardinage : Quelles sont les erreurs à éviter pour avoir un compost de qualité ?

Le tri avec un compost sera bientôt obligatoire pour les particuliers... Et vous devrez prendre des cours de compostage si vous voulez l'installer dans votre jardin !

Vous ne le savez peut-être pas encore, mais à partir du 1er janvier 2024, les particuliers auront l’obligation de trier leurs déchets au moyen de compost.

L’article L541-1-1 du code de l’environnement définit les biodéchets compostables comme les déchets biodégradables non dangereux de jardin ou de parc, les déchets alimentaires ou de cuisine des ménages, des bureaux, des restaurants, des grossistes, des cantines, des traiteurs ou des commerces de détail, ainsi que les déchets assimilables provenant des industries agroalimentaires.

compost maison

Ce même article rend obligatoire le tri de ces biodéchets par les particuliers… Ce tri se fera au moyen de compost de jardin, ou d’un bac de tri supplémentaire qui sera collecté par le service de collecte des ordures ménagères…

Si vous souhaitez anticiper l’obligation de compostage, voici quelques erreurs à ne pas commettre afin d’obtenir un compost de qualité.

L’aération du compost est absolument indispensable

Il ne sert à rien d’entasser vos déchets alimentaires et d’attendre que la magie opère. Vous devez oxygéner votre compost si vous voulez qu’il soit efficace et surtout si vous ne voulez pas qu’il dégage une odeur nauséabonde !

Les micro-organismes de votre compost ont aussi besoin de respirer, tout comme les matières organiques qu’il contient…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alternativi (@alternativi_nowaste)

Le compostage est un petit écosystème qu’il faut entretenir et aérer régulièrement ; l’oxygène, c’est la vie, et cela vaut aussi pour le compost !

Comment accélérer naturellement votre compost ?

Nous avons tendance à composter les déchets humides tels que les épluchures de légumes, le marc et les filtres à café, les sachets de thé sans agrafe ou les restes de nourriture…

Mais le compost a aussi besoin de déchets secs comme les feuilles mortes, le carton (sans ruban adhésif), les serviettes en papier ou les pailles biodégradables, pour maintenir un niveau d’humidité correct.

Idéalement, il faut utiliser 50% de déchets secs et 50% de déchets humides pour faire un bon compost.

Les déchets humides fournissent de la nourriture aux micro-organismes et éventuellement aux vers du lombricompost.

Certains déchets alimentaires sont à bannir du compost, comme les pelures d’agrumes (orange, citron, pamplemousse, kumquat, etc.).

Non seulement elles mettront beaucoup de temps à se décomposer, mais elles provoqueront aussi une trop forte acidité dans votre compost.

Ils vont donc modifier son pH et pourraient également provoquer de très mauvaises odeurs !

D’autres déchets sont à éviter, comme la viande et le poisson : en plus de l’odeur de pourriture qu’ils peuvent dégager, ils pourraient attirer de petits insectes indésirables comme les mouches, les asticots ou les rats…

Les déchets de viande et de poisson, comme les agrumes, iront donc dans les ordures ménagères pour être incinérés.

Où placer votre composteur pour qu’il soit efficace ?

Pour être efficace, un composteur de jardin ne doit pas être placé n’importe comment. Tout d’abord, il doit être sur un sol plat, que vous aurez pris soin de désherber avant de le placer, sans produits chimiques bien sûr !

Le sol doit être humide mais pas détrempé, et le composteur doit être placé dans un endroit ni trop ombragé ni trop ensoleillé… Enfin, la zone choisie doit être bien aérée par le vent pour accélérer la décomposition des déchets.

compost

Un composteur n’est pas une poubelle mais un écosystème qui vit et produit de l’engrais pour le sol ; il faut lui consacrer quelques heures par an, pour qu’il soit en bonne santé !

Ce livre d’écologie pratique, édité par Terre Vivante, donne un aperçu complet des différentes formes de compostage possibles. Grâce au compostage, vous réduirez vos déchets et la magie de la.