France : une très mauvaise nouvelle vient de tomber pour les retraités !

La revalorisation de 4 % des pensions de retraite de base est effective. Quant aux pensions complémentaires, nous connaissons la date, mais pas le montant ?

Les pensions complémentaires constituent le deuxième pilier de la retraite obligatoire en France. Comme leur nom l’indique, elles servent de complément aux pensions de base. Comme vous le savez, cette année, afin de lutter contre l’inflation galopante, cette dernière a été revalorisée de 4%.

Après un retard très sensible, le versement a finalement eu lieu le vendredi 9 septembre. Et ce avec un effet rétroactif au 1er juillet. On sait déjà qu’une augmentation aura lieu début novembre. Reste à savoir de combien.

La date est-elle certaine ?

Tout d’abord, il est bon de rappeler que cette catégorie ne dépend pas directement de l’État. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la revalorisation promise par Emmanuel Macron ne s’applique pas.

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, l’avait bien expliqué : C’est aux partenaires sociaux de revaloriser les retraites complémentaires. Nous allons augmenter les retraites de base

C’est clair ! Quant à la date, il a également été établi qu’aucune revalorisation ne sera faite avant l’heure pour les retraites complémentaires. Selon nos confrères du Parisien :

retraite choix

Les partenaires sociaux qui gèrent l’Agirc-Arrco, la retraite complémentaire des salariés du secteur privé, s’en tiendront au calendrier prévu, qui prévoit une augmentation au 1er novembre.

Par ailleurs, une réunion est prévue le 6 octobre 2022 sur le thème des retraites complémentaires Agirc-Arrco. Les partenaires sociaux se réuniront en conseil d’administration.

Pensions complémentaires : quand seront-elles augmentées ?

Pour l’instant, aucun chiffre officiel n’a été publié. Cependant, compte tenu du niveau de l’inflation, une augmentation est plus que nécessaire. En ce sens, il devrait y avoir une augmentation. Toutefois, le montant exact reste un mystère.

Pascale Coton, vice-présidente de la CFTC, qui siège à l’Agirc-Arrco, le confirme :

Nous sommes obligés de prendre en compte l’augmentation de 4 % du régime de base. Si nous pouvons faire mieux, nous le ferons. Il faut lâcher un peu les rênes.

Il faut savoir que le montant de cette augmentation fera l’objet d’un débat dans les prochains jours. Deux entités juridiques distinctes en débattront d’ici le mois d’octobre. La moitié des décisions appartient aux syndicats et l’autre moitié aux employeurs. Bref, le débat risque d’être houleux.

Selon Michel Beaugas, responsable des retraites chez FO, cité par Le Parisien : Le patronat qui siège dans ces instances au même titre que les syndicats -n’a qu’une crainte : que le signal envoyé par ce type d’augmentation déclenche une chaîne de revendications des syndicats dans les entreprises à négocier.

Quoi qu’il en soit, quelle que soit leur crainte, la revalorisation se fait sur la base des réserves disponibles. Ces dernières sont estimées à 65 milliards d’euros pour la caisse Agirc-Arrco. Le syndicat Force ouvrière (FO) était favorable à une revalorisation des retraites complémentaires depuis l’été.

Les règles d’indemnisation

Chaque année, selon un calendrier très précis, une revalorisation est effectuée concernant les retraites complémentaires. Cette revalorisation sert à les aligner sur le taux d’inflation.

La règle est que le montant de cette pension ne peut pas dépasser l’augmentation du salaire moyen par tête (SMPT) sur un an. Ce dernier augmente moins vite que l’inflation.

info retraite

Selon la DARES (Direction de l’Animation de la Recherche, des Études et des Statistiques), l’indice du salaire mensuel de base de l’ensemble des salariés a augmenté de 1,1 % au premier trimestre 2022.

Sur l’année, la hausse est de 2,3 %. Le conseil d’administration de l’Agirc-Arrco dispose également d’un pouvoir discrétionnaire pour augmenter la pension de 0,5 % chaque année. Une revalorisation qui n’a pas été accordée l’an dernier.

Compensation de la stagnation de l’année dernière.

Selon Michel Beaugas, les fonds disponibles pour la revalorisation des retraites complémentaires sont suffisants pour une augmentation de 1%.

Cette personne est le secrétaire confédéral en charge de l’emploi et des retraites à FO. Une augmentation de 1%, car le conseil d’administration n’a procédé à aucune revalorisation en 2021.

retraite

Donc, comme chaque année, une augmentation de 0,5 % est à la discrétion du conseil d’administration. Comme il ne l’a pas fait l’année dernière, cette année, une augmentation de 1% ne devrait pas poser de problème.