Faites très attention à cette escroquerie aux colis qui peut vous coûter cher !

Etienne, un homme bien au fait de l'arnaque aux colis, s'est récemment fait avoir. Un SMS bien ficelé suivi d'un appel 24 heures plus tard.

Les escrocs sont très convaincants lorsqu’il s’agit de monter une arnaque pour tromper leurs victimes. Ils affinent leurs techniques jour après jour, pour devenir plus crédibles.

Ces personnes utilisent plusieurs canaux pour vous atteindre directement : SMS, Internet et appel. Ils sont partout.

arnaque téléphone

Il est clair qu’être un peu plus prudent peut vous coûter beaucoup d’argent. C’est ce que vous apprendra le témoignage d’Etienne, un individu prudent qui a été victime d’une arnaque.

L’arnaque aux colis : un système bien organisé

Etienne ne pensait pas être victime d’une arnaque. Le trentenaire est à l’aise avec la technologie. Il consulte les réseaux sociaux de temps en temps. Il est également bien informé sur les techniques utilisées par les escrocs.

Après de nombreuses années, il a appris à reconnaître une arnaque. Très prudent de nature, Etienne fait toujours attention aux messages qu’il reçoit. Mais la suite de cette histoire sur son arnaque prouve qu’on n’est jamais trop prudent face aux pirates informatiques.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Douane Française (@douane_france)

Il dit avoir reçu un SMS. Il explique que son colis est bloqué à la douane. Pour résoudre le problème, il doit payer des frais supplémentaires. Il ne s’agit pas d’une nouvelle arnaque.

En d’autres circonstances, cet homme n’aurait pas pris le message au sérieux, même dans les premières lignes. Mais Etienne a pris en compte son contenu car il attendait vraiment un colis de Chronopost.

Le message ne comportait aucune faute d’orthographe ou de syntaxe. Il disait :

CHRONOPOST : Votre dernière livraison a été interrompue, le colis est actuellement en attente au centre de tri, pour régulariser cette situation veuillez vous rendre sur le site ci-dessous : suivre-votre-colis-chronopost.com.

En raison du professionnalisme du message, Etienne baisse la garde. Il ne fait même pas attention au numéro qui lui envoie le SMS, un 07. Il clique sur le lien contenu dans le message et devient méfiant. L’arnaque le renvoie à une page web très similaire à la plateforme Chronopost.

J’ai l’impression qu’elle est authentique, je remplis mes coordonnées et je me rends compte que c’est une arnaque.

Cinq minutes après la transaction, le trentenaire réalise son erreur. Il venait de donner ses coordonnées bancaires à des pirates.

Le bon réflexe après avoir suspecté une escroquerie au colis

Après avoir donné ses coordonnées, Etienne se rend compte qu’il est victime d’une arnaque dite de phishing. Il a immédiatement appelé sa banque. Son action lui a permis de limiter les dégâts.

Comme je me suis rendu compte que j’avais été dupé par ce SMS, j’ai contacté ma banque dans l’après-midi pour savoir ce que je pouvais faire avant que la fraude n’atteigne mon compte bancaire, raconte-t-il.

La banque lui a conseillé de bloquer temporairement sa carte de crédit.

Ce système empêche temporairement les transactions supérieures à 100 euros, tous les paiements en ligne et les paiements depuis l’étranger.

24 heures seulement après la tentative d’hameçonnage, il a reçu un appel d’un soi-disant conseiller bancaire.

L’appelant l’informe que quelqu’un va essayer d’utiliser sa carte de crédit pour effectuer un paiement depuis le Maroc. Etienne répond presque à ses questions. Mais il se rend compte que l’appel va l’attirer dans un autre piège.

L’appel suivant le message d’escroquerie au colis

La personne à l’autre bout du fil s’est présentée comme un conseiller bancaire travaillant pour le service des fraudes. Il demande ensuite le code de validation d’Etienne.

Le trentenaire sait que son interlocuteur est de mèche avec les pirates. En effet, l’interlocuteur récite les coordonnées bancaires qu’il avait données la veille.

Il a essayé d’obtenir mon code de validation en m’appelant, car il ne pouvait pas valider le paiement, explique Etienne.

Mais cette fois, il a réagi de la bonne manière. Il a demandé au faux conseiller de le rappeler avec le numéro de la Caisse d’Epargne et non avec un numéro en 07. Bien sûr, cet appel n’a jamais eu lieu.

arnaque

Etienne a immédiatement contacté sa banque. La banque a déclaré qu’aucun conseiller n’avait essayé de le joindre.

La banque ou son service de contrôle des fraudes ne contactent jamais le client, c’est à nous de signaler les fraudes.

Etienne est maintenant sûr que les hackers ont ses coordonnées bancaires. Cependant, ils auront besoin d’un code de validation pour effectuer toute opération sur son compte.

Ils ne pourront rien débiter, mais par précaution, on me conseille de faire opposition et d’obtenir une nouvelle carte bancaire, explique Etienne.