Enquête : Beaucoup de Français ont des débits suspects sur leur compte bancaire !

Une enquête menée par Money Vox a révélé des chiffres inquiétants. 40% de la population est touchée par les arnaques bancaires.

Face à l’augmentation du nombre d’arnaques, Money Vox a décidé de mener une enquête.

Grâce à cette enquête, le site a pu découvrir qu’environ 4 Français sur 10 sont victimes de débits frauduleux sur leur carte bancaire. Nous faisons le point.

Des chiffres inquiétants

De plus en plus de Français sont victimes d’arnaques, que ce soit dans la vie réelle ou sur le web.

enquête fraude bancaire

Pour tenter de mesurer à quel point la situation est critique, une enquête a été menée par le site Money Vox. Une enquête qui a donné des chiffres assez révélateurs.

De plus en plus de personnes se plaignent. Aujourd’hui, les arnaques sont partout. Cela signifie que personne n’est à l’abri.

La principale cible des escrocs ? Votre compte bancaire. Ils n’hésitent pas à utiliser différentes astuces pour vous soutirer de l’argent.

Parfois, ils parviennent même à vider entièrement votre compte à votre insu. Ouvrir votre compte et découvrir plusieurs transactions effectuées sans votre consentement.

Être contacté par votre banquier parce qu’une importante somme d’argent a été retirée de votre compte.

Beaucoup ont déjà vécu cette expérience. C’est pourquoi Money Vox a décidé de mener une enquête. Pour mesurer l’ampleur du danger, le site a mené une enquête. Voici ce qui en ressort.

Selon l’enquête menée par Money Vox, 4 Français sur 10 ont déjà été victimes de débits frauduleux.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Stop Arnaque (@stop_arnaque)

Un chiffre inquiétant, qui prouve que les escrocs n’ont jamais été aussi actifs. Selon le site, 10% des personnes ayant participé à l’enquête ont été trompées plus d’une fois.

Comment les escrocs s’y prennent-ils ?

Pour atteindre leurs objectifs, les escrocs commencent par voler les données personnelles de la victime.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par RTBF Info (@rtbfinfo)

Des données qu’ils utiliseront pour accéder au compte bancaire de la victime. Comment obtiennent-ils ces informations personnelles ?

Eh bien, ils ont plusieurs possibilités pour le faire. Certains envoient simplement un courriel ou un SMS frauduleux à leur cible.

D’autres incitent leur cible à cliquer sur un lien. Un lien qui leur permet de récupérer facilement les données personnelles de la personne qui clique dessus.

Selon l’enquête Money Vox, 87% des Français ont déjà reçu des e-mails frauduleux.

Il faut savoir que c’est principalement sur internet que tout se joue. Le numérique faisant désormais partie intégrante de notre quotidien, il est plus facile pour les fraudeurs d’opérer.

En quelques lignes de code, ils peuvent corrompre une pauvre victime qui n’a rien demandé. De plus, comme de plus en plus de Français deviennent adeptes des paiements en ligne, les arnaques se multiplient.

L’enquête révèle que plus d’un Français sur deux (55%) effectue des paiements à distance par mois.

Parmi ces 55%, 10% en font plusieurs par semaine. Une grande partie des personnes qui effectuent des paiements à distance utilisent une carte bancaire.

Cela peut leur porter préjudice. Car, comme l’expliquent certains spécialistes, ce moyen de paiement n’est pas vraiment fait pour le monde numérique.

Les banques face aux arnaques

Bien que des améliorations aient été apportées, la carte bancaire reste assez vulnérable. C’est pourquoi il faut être très prudent.

En utilisant ce moyen de paiement, vous serez plus exposé aux arnaques. C’est ce que prouve l’enquête menée par Money Vox.

En effet, les chiffres révélés montrent qu’environ 83% des personnes interrogées qui ont été victimes d’arnaques ont utilisé leur CB pour effectuer des paiements. Il faut savoir que pour contrer cette menace, les banques n’ont qu’une seule arme : alerter le client.

enquête

Cette arme, bien que relativement simple, s’est avérée efficace. Elle a permis à un grand nombre de personnes d’éviter de se faire piéger. Selon l’enquête, 7 clients des banques sur 10 ont confirmé avoir été informés des arnaques.

Ainsi, ils ont pu se protéger et éviter les éventuelles tentatives de tromperie. L’enquête a également révélé que 24% des personnes interrogées ont déclaré ne pas avoir reçu de message de la banque. Ce chiffre s’élève à 38% chez les étudiants et les jeunes de moins de 25 ans.