Élisabeth Borne au plus mal et très gênée : cet incident qui l’a mise dans l’embarras !

Le journal Le Point est revenu sur l'incident qui a touché Elisabeth Borne et l'a mise dans l'embarras lors du passage de témoin avec Jean Castex !

Cette année, la carrière politique d’Élisabeth Borne a pris un nouveau tournant. Après la réélection d’Emmanuel Macron, le passage de témoin entre Jean Castex et le nouveau Premier ministre a eu lieu.

Une situation délicate

Une fois de plus, les Français ont décidé d’élire Emmanuel Macron comme nouveau Premier ministre de la France. Grâce à son élection, Élisabeth Borne a vu sa carrière politique évoluer.

Et pour cause, Élisabeth Borne est devenue le nouveau Premier ministre. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a un véritable mot d’ordre : la perfection. Elle veut que tout soit parfait et que rien ne lui échappe.

Pour la passation de pouvoirs, elle a tout mis en œuvre pour qu’elle soit une réussite. Elle a soigné sa tenue mais aussi son discours pour ce jour très important. Cependant, il y a une chose qu’elle n’a pas pu affronter.

Élisabeth Borne incident

Le premier ministre ne s’attendait pas à ce que ses collants soient usés jusqu’à la corde. Un fait qu’elle ne pouvait pas contrôler malgré toute la bonne volonté qu’elle mettait à rendre ce moment parfait.

C’est juste avant la réunion qu’Élisabeth Borne s’est rendu compte que ses collants filaient. Nos collègues du Point ont décidé de revenir sur cette mésaventure, qui n’a pas manqué de stresser la principale intéressée.

Une urgence de dernière minute

Le média Le Point a décidé de faire un reportage sur cet événement. Elle est immédiatement allée en acheter une paire au Monoprix du coin. Échappant à la surveillance de ses agents de sécurité. Laissant ses conseillers sans voix, raconte le journal.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Élisabeth Borne (@elisabeth_borne)

Et pour cause, Élisabeth Borne n’imaginait pas une seule seconde qu’elle pourrait assister à la passation de pouvoirs cet été. Pas question d’avoir une paire de collants filés le jour de la rétrocession avec Castex !

C’est pourquoi elle s’est empressée d’acheter des collants. Elle a profité de ce dernier moment d’intimité avant de voir sa vie changer pour de bon.

C’est peut-être la dernière fois que je peux acheter des collants, en toute tranquillité, toute seule ! Si ce moment a ajouté du stress à Élisabeth Borne, elle a tout de même réussi à gérer la situation du mieux qu’elle pouvait.

Ces jours-ci, le Premier ministre est de plus en plus apprécié. C’est en tout cas ce que montrent les sondages d’opinion. A ses débuts à l’Elysée, elle n’a pas vraiment fait l’unanimité.

Élisabeth Borne a un passé difficile

Élisabeth Borne a fait l’objet de nombreuses critiques. Il semblerait que, grâce à ses mots et ses idées, elle ait réussi à convaincre de plus en plus de Français.

De son côté, le haut fonctionnaire Gaspard Gantzer a fait quelques confidences à son sujet. Il a révélé qu’Élisabeth Borne avait une place à l’Elysée. Mais aussi comme Premier ministre aux côtés d’Emmanuel Macron.

Élisabeth Borne

Gaspard Gantzer a révélé : Je suis convaincu qu’à un moment donné, elle pensera à l’Élysée, si ce n’est pas déjà le cas. Le Premier ministre a également vécu des événements assez difficiles qui ont forgé son caractère.

Lors d’un échange avec des étudiants, Élisabeth Borne s’est confiée : Quand on a un parcours difficile, ce qui est mon cas, et qu’on a vécu des événements pas très agréables dans sa vie personnelle, les sciences et les choses logiques sont rassurantes.

Avant d’ajouter : Je me suis accrochée à ça. Les maths, par exemple, lui permettaient de s’évader de son quotidien compliqué.