Découvrez pourquoi le prix du riz pourrait augmenter dans les prochains jours.

Selon BFMTV, le dimanche 16 octobre 2022, l'Union française du riz a annoncé une possible augmentation du prix du riz.

Après l’essence, l’électricité et les produits énergivores comme la viande, le prix du riz pourrait augmenter. Pire encore, en plus de l’augmentation des prix, il y a un risque de rupture de stock au supermarché.

Pour vous prouver que c’est grave, le président du Syndicat français du riz (SRF) l’a dit. Ses propos ont été rapportés par nos confrères de BFMTV le dimanche 16 octobre 2022. Quelles sont les causes de cette pénurie ? Nous vous répondons dans cet article.

La consommation de riz en France

Dans le top 10 des produits les plus consommés en France publié par le site CuisineAZ, après les pâtes, le riz arrive en deuxième position.

Selon ce site :

Le riz est l’un des féculents les plus célèbres.

Si vous voulez être sûr de manger complet et équilibré, il n’y a rien de mieux que le riz. Chaque année, la France produit environ 50 000 tonnes. Cependant, 240 000 tonnes sont achetées chaque année dans les supermarchés.

pénurie riz

Ces chiffres montrent que la France importe environ 200 000 tonnes de riz par an. Ces statistiques prouvent que la France n’est pas autosuffisante en riz. C’est cette dépendance qui pourrait conduire à une pénurie d’ici 2023.

Les causes de la hausse du prix du riz

Le prix du riz en France pourrait augmenter fortement car les pays exportateurs connaissent des difficultés climatiques.

L’Inde et le Pakistan, principaux producteurs de riz basmati, ont été frappés par des vagues de chaleur et des pluies abondantes.

Ces phénomènes ont détruit plus de 250 000 tonnes de leur production. Ils ont également dévasté plusieurs infrastructures nécessaires au transport des marchandises (routes, ponts, etc.).

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jeune Afrique (@jeuneafrique)

Face à cette situation, l’Inde et le Pakistan donneront la priorité à leurs populations, qui sont aussi de grands consommateurs de riz.

Thierry Liévin, président de la SRF, explique que ces deux pays vont limiter leurs exportations. Selon le président de la SRF, le riz est un produit qui voyage très peu et qui est essentiellement consommé localement.

Il ajoute que sur les 580 millions de tonnes produites dans le monde, seules 50 millions de tonnes sont exportées.

Pour l’instant, nous ne voyons pas encore l’effet de cette limitation des exportations. D’ailleurs, quand la France sera-t-elle confrontée à cette éventuelle hausse des prix du riz ?

Pénurie de riz

Également rapporté par BFMTV, Thierry Liévin a indiqué les mois où la limitation des exportations de l’Inde et du Pakistan se fera sentir en France. Le président de la SRF a déclaré :

À partir de février/mars [2023, NDLR], lorsque les nouvelles récoltes arriveront.

Il a également expliqué l’intensité de la pénurie.

S’il n’y a pas de rupture totale, il y aura au moins des ruptures d’approvisionnement importantes, a-t-il déclaré.

C’est la loi de l’offre et de la demande. Les prix vont augmenter parce que les ressources ne peuvent plus suivre la demande des consommateurs. C’est là où nous en sommes aujourd’hui.

Une augmentation des prix après l’autre

Le prix augmente déjà depuis plusieurs mois. Selon une information publiée sur Femme Actuelle le 16 octobre 2022 :

Le prix d’importation du riz cargo a augmenté depuis le début du mois de septembre 2022, passant de 30 à 65 euros la tonne.

Thierry Liévin explique que cette augmentation du prix d’importation du riz cargo va coûter cher à la France :

Ça nous coûte cher quand on importe parce qu’on achète la marchandise en dollars et on la vend en euros.

Cette année, le pouvoir d’achat des Français est au plus bas, et le prix du riz a augmenté de 12% depuis l’année dernière.

Le riz étant également un produit à forte intensité énergétique, l’inflation des prix de l’énergie, notamment de l’électricité et du carburant, a déjà fait grimper son prix pour cette année.

riz

Cependant, il n’y a rien d’alarmant, l’Union Française du Riz ne fait que tirer la sonnette d’alarme. Les réserves de riz de la France sont encore importantes.

Si l’État prend des initiatives dès maintenant, nous pourrons limiter l’impact de cette pénurie, qui est encore à venir. A suivre.