Decathlon dévoile en exclu un vélo électrique pliant vendu à un prix canon !

Le groupe Décathlon fait une proposition intéressante avec ce vélo électrique pliable. Et ce, notamment avec le bonus écologique de 400 euros.

Le vélo électrique Decathlon, pour la transition écologique, le gouvernement a déployé une aide nationale pour l’achat d’un vélo électrique. Les salariés peuvent profiter de la prime de 400 euros.

En tenant compte de ce dispositif, le prix du vélo électrique Décathlon est étonnamment abordable. En savoir plus sur le vélo électrique Moma.

Le prix est abordable

Il est probable que peu de Français soient au courant de l’existence de la prime vélo. Le décret du 12 août 2022 prévoit l’extension de l’aide nationale pour l’achat d’un vélo. L’attribution du bonus écologique de 400 euros dépend des sources de revenus.

décathlon équipe

Le bénéficiaire peut en profiter pour acheter un nouveau vélo électrique. Cette aide n’est versée que pour les vélos électriques homologués. Le modèle Moma de Décathlon répond à cette condition.

Le vélo en question est un modèle haut de gamme dont le prix est presque incroyable. Decathlon le propose au prix de 899,99 euros. Avec l’intervention de la prime vélo de 400 euros, vous ne devez payer que 499,99 euros.

Un produit de qualité

Decathlon propose à ses clients un deux-roues pliable qui ne pèse que 18 kg. Vous pouvez facilement le ranger dans le garage ou le mettre dans le coffre de votre voiture. Le célèbre fabricant d’équipements de sport et de loisirs a conçu un vélo en aluminium.

Il peut atteindre des vitesses allant jusqu’à 25 km/h. La série de vélos électriques Moma est équipée d’un moteur de 250 watts. Celui-ci est alimenté par une batterie de 16 Ah, ce qui ne fait que prouver sa puissance et sa qualité.

Ces capacités permettent une autonomie allant jusqu’à 80 km. La batterie est facile à charger car elle est amovible. Vous pouvez obtenir une pleine puissance après seulement 4 heures de charge.

Par ailleurs, les pièces telles que le pignon et le dérailleur proviennent de la société japonaise Shimano. Il en va de même pour les manettes de changement de vitesse. Le vélo de qualité Moma est disponible sur le site Web de Decathlon.

Un grand impact sur l’écologie

Il n’est sans doute pas nécessaire de rappeler la réputation du géant du sport Décathlon. Le groupe s’est fait un nom à l’international avec un chiffre d’affaires de 13,8 milliards d’euros en 2021.

Cependant, ces millions de produits vendus chaque année peuvent avoir un impact négatif sur l’environnement. Le réchauffement climatique a un impact croissant sur l’activité de l’entreprise qui fabrique des tentes Quechua.

Le thème de l’économie circulaire et des problèmes environnementaux préoccupe beaucoup l’entreprise française. D’ailleurs, le responsable de la communication sur le développement durable de l’entreprise l’a mentionné.

décathlon exclu

Marie Chaillou reconnaît que l’activité du groupe Décathlon a un grand impact écologique. Elle a expliqué que cela ne pouvait être ignoré. Marie Chaillou a expliqué que l’entreprise devait travailler sur ce problème afin de le réduire.

Décathlon doit prendre des engagements factuels qui comptent et mesurer efficacement cet impact pour savoir où agir. En effet, la production est responsable de 80% des émissions de gaz à effet de serre.

La fabrication des produits, c’est-à-dire la transformation des matières premières, est l’une des causes de ces émissions. La solution la plus efficace à ce problème serait d’assurer la durabilité de chaque produit.

Décathlon s’adapte

Anthony Le Mens, responsable de la seconde vie des produits Décathlon, affirme que leur production doit avoir plusieurs vies. Il explique que le changement climatique et les problèmes énergétiques ont un impact sur la disponibilité des matériaux.

Cette situation crée des tensions dans les transports. Les employés des magasins n’accepteraient plus que les produits réutilisables soient jetés. En revanche, le groupe Décathlon s’est déjà engagé dans l’accord Net Zero 2050.

Cet engagement consiste à réduire les émissions de gaz à effet de serre à un niveau aussi proche de zéro que possible d’ici 2050. Anthony Le Mens explique que les clients de Decathlon ont également changé leurs habitudes.

décathlon

Que ce soit dans la pratique du sport ou dans leur consommation. Tous ces facteurs poussent l’entreprise à s’adapter. En 2022, Décathlon a déjà réussi à éviter l’émission de 500 tonnes de CO2 dans l’atmosphère.

Cela a été possible grâce à la vente de plus de 190 000 produits reconditionnés. L’upcycling, un partenariat entre la marque et une autre entreprise pour recycler certains matériaux.

Par exemple, la toile des kayaks gonflables est utilisée pour fabriquer des sacs à dos. Julie Delignon, en charge de l’économie circulaire, indique que Décathlon lance également des offres de location. Cela permet d’éviter l’achat de nouveaux produits qui n’auront qu’une seule vie.