Cyril Hanouna dans la tourmente, il pourrait se voir priver de TPMP !

Entre menaces d'effacement, confidences et révélations.... C'est une grosse semaine pour Cyril Hanouna et son émission TPMP.

C’est une grosse semaine pour Cyril Hanouna et son équipe. Entre la pétition contre TPMP, les confidences de Delphine Wespiser et les annonces qui font réagir… Voici ce que vous avez peut-être manqué !

Le roi du buzz

Chaque soir, Cyril Hanouna rassemble des milliers de téléspectateurs devant son émission Touche pas à mon poste. Pour fidéliser ses fans, le présentateur vedette de la chaîne C8 est devenu le roi du buzz.

Avec ses records d’audience, le présentateur de TPMP a même fait réagir le patron de la chaîne ! Il y a quelques jours, Franck Appietto est arrivé sur le plateau de l’émission pour féliciter celui que les fans appellent Baba.

Cyril Hanouna quitte TPMP

D’ailleurs, le patron de C8 n’a pas hésité à faire le show pour cette arrivée surprise.

Les caméras de l’émission l’ont suivi lors de son arrivée dans la rue. Une arrivée qui méritait d’être filmée puisqu’il est arrivé dans une voiture tunée entouré de danseurs.

Franck Appietto a joué le jeu jusqu’au bout avec une tenue plutôt surprenante. Il a opté pour un long manteau de fourrure et une grosse chaîne bling bling autour du cou. De quoi faire réagir les internautes sur les réseaux sociaux.

Carton rouge pour Cyril Hanouna

Si le buzz autour de l’arrivée du patron de C8 a fait sourire de nombreux internautes, d’autres polémiques sont, pour l’instant, beaucoup moins drôles ! Dernièrement, Cyril Hanouna a décidé de faire face à différents événements qui ont secoué la France. Comme l’affaire Lola.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cyril Hanouna (@cyrilhanouna)

Cet habitué de la polémique aurait-il poussé le bouchon un peu trop loin cette fois-ci ? En effet, sa couverture de l’affaire Lola en a choqué plus d’un.

Pour Cyril Hanouna, le procès du meurtrier de Lola aurait dû se dérouler immédiatement en quelques heures et aboutir à une condamnation à perpétuité. Aurait-il oublié le véritable rôle de la justice dans un Etat de droit comme la France ?

Il s’est également attiré les foudres du ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti. Il a dit : Monsieur Hanouna, c’est l’époque dans laquelle nous vivons, nous devons nous adapter à notre temps.

Mais si c’est l’époque dans laquelle nous vivons, nous sommes vraiment tombés bas, parce que c’est le Moyen Âge, a-t-il dit.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cyril Hanouna (@cyrilhanouna)

Cyril Hanouna a également été la cible d’une pétition qui a déjà recueilli plus de 105 000 signatures. Sur les réseaux sociaux, le hashtag TPMP – Signe est une tendance du moment. Mais beaucoup continuent de défendre l’animateur.

Delphine Wespiser d’humeur coquine

Malgré la pétition qui menaçait son émission, Cyril Hanouna a continué son programme comme si de rien n’était. Ce mercredi 26 janvier, les chroniqueurs de TPMP se sont amusés à énumérer les lieux insolites où ils ont fait l’amour.

D’humeur coquine, Delphine Wespiser s’est prêtée au jeu sans trop insister. La jeune femme a ainsi révélé qu’elle l’avait fait dans une voiture, pas si inhabituel dit-elle.

Mais aussi sous un point, en soirée. Ou dans les vignes. A la fin de la soirée, vous êtes complètement bourré, a plaisanté Cyril Hanouna, surpris par les confidences de sa chroniqueuse.

Les prairies aussi, poursuit la jeune femme. Quand il y a des herbes hautes, tu te mets au milieu et personne ne te voit. Un bon conseil que les chroniqueurs et les fans de TPMP ne sont pas prêts d’oublier !

Un boulanger évoque une hécatombe sur le plateau de Cyril Hanouna.

Enfin, Cyril Hanouna a également reçu Jérémy, un boulanger, sur le plateau de TPMP. Ce dernier est venu alerter sur la situation des boulangeries en France. Il a expliqué qu’avec la hausse des prix de l’énergie, ils ont de plus en plus de mal à joindre les deux bouts.

Sur le plateau de C8, il a parlé d’un certain massacre si l’État ne réagit pas. Il faut savoir que mardi dernier, de nombreuses boulangeries artisanales ont baissé leur rideau. Faute d’aide de la part du gouvernement.

Cyril Hanouna

Si on perd notre boulanger, on va devoir faire 8 kilomètres pour avoir du pain, c’est infernal, explique un habitant de Moselle à TF1. Ce n’est pas normal que les petits artisans comme lui n’aient pas d’aides de l’État. Il faut les aider ! ajoute un client de la boulangerie.

Julien, un autre boulanger interrogé par les journalistes de TF1, est inquiet pour son commerce.

La décision va être prise maintenant, mais combien de temps faudra-t-il pour obtenir les aides ? Deux mois, trois mois, six mois ? S’il n’y a pas d’évolution dans le bon sens, je me donne six mois, dit-il.