Compteur Linky : l’entreprise répond enfin aux rumeurs de coupure durant cet hiver !

L'hiver risque d'être rude pour certaines personnes, car il y a une rumeur selon laquelle le compteur Linky pourrait couper votre l'électricité.

Elle parle d’une limitation de puissance en cas de surconsommation voire d’un risque de coupure de courant pour les foyers équipés du compteur Linky. Où est le vrai et où est le faux dans cette rumeur ? Nous faisons le point pour vous.

Alors que le prix de l’électricité augmente et que le gouvernement appelle déjà les citoyens à se rationner en ne surconsommant pas, une étrange rumeur a émergé sur les réseaux sociaux.

Enedis répond à la rumeur grandissante

Comme une bonne majorité de rumeurs sur les réseaux sociaux, celle concernant ces possibles coupures de courant pour les compteurs Linky a évidemment fait le buzz.

Elle est relayée, sans pour autant être prouvée. Alors qu’en est-il réellement ? Enedis a décidé de s’expliquer sur CheckNews, non pas pour démentir, mais pour nuancer.

La réalité est que la compagnie d’électricité peut effectivement réduire la puissance du compteur. Mais elle ne peut pas le faire seule. En effet, cela ne se fait qu’à la demande du fournisseur d’électricité, notamment en cas de factures impayées.

Compteur Linky

Quant aux éventuelles coupures qui pourraient survenir cet hiver sur les compteurs intelligents, c’est totalement faux. Enedis l’assure : ce n’est pas prévu, quelle que soit la nature du compteur. Le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité ajoute cependant qu’il existe un dispositif de coupures exceptionnelles, préventives, localisées et tournantes.

Ce dernier a toujours fait partie des mécanismes qui pouvaient être activés en cas de risques pour l’équilibre du système électrique en France. Ce mécanisme pourrait être utilisé, en dernier recours, pour préserver l’équilibre offre-demande.

Les compteurs Linky ne seraient donc pas les seuls concernés. C’est l’ensemble du réseau électrique qui serait touché dans un tel cas.

La mauvaise réputation des compteurs Linky

La réputation du compteur Linky est désastreuse depuis des années. Il n’a pas été accueilli à bras ouverts par les citoyens qui le qualifient de Big Brother. Il s’agit d’une référence au roman dystopique 1984, écrit par George Orwell.

Les forums sont remplis de témoignages sur le compteur. On parle de caméras intégrées pour surveiller les maisons. De compteurs qui prennent soudainement feu.

Aude Danieli, sociologue et docteur à l’université de Paris Est Marne-La-Vallée, a voulu savoir d’où venait cette réputation. Entre 2012 et 2016, elle s’est entretenue avec 130 personnes qui défendaient le compteur ou l’accusaient de nombreux maux.


C’est le sujet de sa thèse. Pour elle, il faut remonter à 2010 pour comprendre l’origine de cette réputation. C’est en 2010 que les premières installations ont eu lieu. Cependant, suite à des dysfonctionnements, certains ménages ont vu leur facture exploser.

Naturellement, l’histoire a fait beaucoup de bruit dans les médias. La réputation du compteur était déjà bien établie. C’est cette vision négative qui s’est finalement installée dans toute la France.

Il est possible de refuser l’installation du compteur Linky.

En fait, il est tout à fait possible de refuser l’installation. Mais ceux qui refusent l’installation d’un compteur Linky devront… payer. En effet, 90% des clients sont désormais équipés.

compteur linky payant

Enedis entre donc dans une nouvelle phase, à la fois d’exploitation et de déploiement diffus sur les 10% du parc Enedis encore équipés de compteurs d’ancienne génération.

Une mesure a été proposée aux personnes qui ne souhaitent pas cette installation. L’idée est de faire payer les surcoûts générés par les clients réticents.

Tout simplement parce que le relevé des index de consommation des personnes qui refusent le compteur Linky représente un coût pour Enedis. Il est hors de question de l’assumer seul.

C’est pourquoi la CRE considère que tous les clients qui empêchent encore l’installation d’un compteur Linky pendant cette phase de déploiement diffus doivent supporter les coûts supplémentaires engendrés.

Les consommateurs concernés seront donc facturés tous les deux mois. Cette facturation devra se poursuivre jusqu’à ce qu’ils acceptent la pose du compteur. La somme n’est pas énorme puisqu’elle est de 8,30 euros.

compteur

Pas sûr que cela fasse aimer ce compteur à tous ceux qui refusent d’en avoir un chez eux. Mais Enedis compte bien convaincre tous les Français, d’une manière ou d’une autre.