Chèque énergie exceptionnel : allez vous pouvoir en bénéficier cette année ?

Face à la flambée des prix de l'électricité et du gaz, le gouvernement a annoncé la mise en place d'un chèque énergie exceptionnel.

Le chèque énergie existe depuis 2018. Il s’agit d’une aide nominative destinée aux ménages les plus modestes pour les aider à payer leurs factures d’énergie.

Cette aide concerne aussi bien les factures d’électricité (EDF, etc.) que les factures de gaz (Engie, etc.), de bois, de fioul, etc. Elle peut également financer certains travaux de rénovation énergétique.

Afin de faire face à la flambée des prix de l’énergie, l’État a mis en place un nouveau chèque énergie exceptionnel.

chèque energie

D’une valeur comprise entre 100 et 200 €, il sera versé à 40 % des ménages les plus modestes d’ici la fin de l’année. Cette mesure vient compléter la prolongation du bouclier tarifaire jusqu’en 2023.

Pourquoi le chèque énergie exceptionnel ?

Face à la hausse des prix de l’énergie et à l’approche de l’hiver, le Gouvernement a dû prendre certaines mesures.

Afin de protéger les Français, il versera un chèque énergie exceptionnel en fin d’année. Et ce sera, en plus de l’habituel envoyé en début d’année, une partie de ces mesures.

La hausse des prix de l’énergie en France n’a échappé à personne ! Selon l’Insee, entre le deuxième trimestre 2021 et le deuxième trimestre 2022, la hausse des prix de l’énergie a contribué à 3,1 points d’inflation sur un total de 5,3 %.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Le Vif (@levif.be)

Les deux tiers de cet effet reflètent la hausse du coût de l’énergie consommée par les ménages eux-mêmes. Pour le transport et le chauffage.

Le tiers restant est dû à l’impact sur les prix des autres produits de la hausse du coût de l’énergie pour les entreprises.

Les mesures du bouclier tarifaire ont réduit ces effets de moitié. Sans le bouclier, l’inflation entre les deuxièmes trimestres de 2021 et 2022 aurait été supérieure de 3,1 points. rapporte l’Insee.

Comme la part des dépenses de transport et de logement dans le panier de consommation des ménages augmente, ceux dont les revenus sont les plus faibles sont plus fortement touchés par la hausse des prix de l’énergie.

Ainsi, les mesures de bouclier tarifaire permettent toutefois d’atténuer l’inflation, notamment pour les ménages les plus modestes et les plus âgés.

12 millions de ménages

Le gouvernement a donc décidé de prendre les choses en main en mettant en place plusieurs mesures pour protéger les Français de cette hausse des prix.

L’une de ces mesures est le versement d’un chèque énergie exceptionnel aux ménages à faibles revenus en fin d’année.

Cette aide aux ménages les plus modestes est habituellement envoyée aux ménages éligibles au début de chaque année, en mars et avril.

Un deuxième chèque énergie exceptionnel sera donc également envoyé cet hiver à 12 millions de ménages, pour un montant compris entre 100 et 200 euros.

Qui est concerné par cette aide exceptionnelle ?

Le gouvernement l’a annoncé à la mi-septembre. En prévision de la crise énergétique et de l’hiver qui approche, la mise en place du chèque énergie exceptionnel vise à soutenir le pouvoir d’achat des plus modestes.

Cette aide financière, d’un montant compris entre 100 et 200 euros, concerne les 40% des ménages les plus modestes.

Les revenus de ces derniers ne dépassent pas un plafond, soit 12 millions de ménages au total, selon les estimations du gouvernement.


Afin de limiter l’impact de la crise énergétique à venir cet hiver, le bouclier tarifaire, déjà prolongé jusqu’en décembre 2022 pour le gaz, et jusqu’au 1er février 2023 pour l’électricité, sera reconduit en 2023.

L’objectif est de compenser la forte hausse attendue des prix de l’énergie pour les ménages et les petites entreprises.

L’augmentation des tarifs du gaz et de l’électricité sera alors limitée à 15%. Cette limitation est plus élevée que celle de 2022 (qui était de 4%) mais elle concerne tous les ménages, les copropriétés, les logements sociaux, les petites entreprises et les plus petites communes, annonce le gouvernement. Cette mesure concerne :

  • une augmentation moyenne des factures d’environ 25 € par mois pour les ménages qui se chauffent au gaz. Cette augmentation serait d’environ 200 € par mois sans le bouclier tarifaire.
  • une augmentation moyenne de la facture d’environ 20 € par mois pour les ménages se chauffant à l’électricité, au lieu de 180 € par mois sans le bouclier tarifaire.

Quel est le montant de ce bon ?

Le montant du chèque énergie exceptionnel sera compris entre 100 et 200 € selon les revenus et la composition du foyer.

L’État prévoit de le verser fin 2022, a indiqué le Premier ministre lors de sa conférence de presse sur les aides liées à la hausse des prix de l’énergie pour les ménages les plus modestes.

Elle concerne 12 millions de ménages. Cette mesure exceptionnelle s’ajoutera au chèque énergie annuel.

Un chèque énergie exceptionnel sera versé aux ménages les plus modestes :

  • 200 € pour les deux premiers déciles. (20% des ménages les plus pauvres dont les revenus sont inférieurs à 13 310 €).
  • 100 € pour les déciles 3 et 4 (ménages dont les revenus sont compris entre 13 310 € et 18 610 €).

Comment utiliser le chèque énergie exceptionnel ?

Le chèque énergie exceptionnel, comme le chèque énergie classique, ne peut pas être encaissé par votre banque. Il sert à payer diverses dépenses directement aux fournisseurs d’énergie.

Électricité, gaz naturel ou de pétrole liquéfié, fioul domestique, bois, biomasse ou autres combustibles pour le chauffage ou la production d’eau chaude, etc.

  • Vous pouvez utiliser votre chèque énergie pour payer vos dépenses directement en ligne. L’État le crédite directement sur votre compte client.
  • Vous pouvez utiliser votre chèque énergie pour payer directement en ligne vos dépenses.
  • Vous pouvez également utiliser le chèque pour financer des travaux d’efficacité énergétique. Ces travaux doivent répondre aux critères exigés par l’État pour le crédit d’impôt pour la transition énergétique (chaudière à condensation, pompe à chaleur, etc.).

Vous avez perdu votre chèque énergie, que faire ?

Vous ne retrouvez pas votre chèque énergie ou votre chèque énergie exceptionnel ?

énergie

Vous devez le déclarer comme perdu ou volé. Vous avez deux possibilités pour le faire :

  1. en ligne à l’adresse suivante : https://chequeenergie.gouv.fr/beneficiaire/cheque/declarer-perdu-vole
  2. Contactez le service d’assistance des chèques énergie par téléphone ou par courrier. Vous devez indiquer vos coordonnées, votre numéro fiscal et le numéro de votre chèque énergie.