Chèque énergie : découvrez vite les différentes aides disponibles pour faire face à l’inflation en France.

Face à l'inflation et au besoin d'énergie pour le chauffage, le gouvernement a créé diverses aides comme le chèque énergie...

Le gouvernement a mis en place un certain nombre d’aides comme le chèque énergie. Nous vous expliquons tout ici.

Le chèque énergie exceptionnel

Depuis plusieurs années, les Français peuvent compter sur l’aide du chèque énergie. Mais cette année, en plus du traditionnel, le gouvernement a mis en place un chèque énergie exceptionnel.

Cela signifie qu’il ne sera normalement mis en place que pour cette année. Son avantage reste qu’il peut être cumulé avec le traditionnel. Une manière donc de contrer l’inflation sur les énergies.

Car, même si le gouvernement a mis en place un bouclier tarifaire, celui-ci ne pourrait pas être permanent.

Ainsi, ce chèque énergie exceptionnel reste un complément au traditionnel. Sa valeur varie selon les ménages, mais aussi selon les besoins. Sa valeur maximale peut s’élever jusqu’à 277 euros.

énergie chèque aide

Ce dernier peut aider plus de 6 millions de ménages français. Une aide indéniable dans cette course à l’inflation.

Ainsi, avant la fin de l’année, elle pourrait permettre à 12 millions de ménages de recevoir un minimum de 100 euros pour les aider à payer leurs factures d’énergie.

Le point positif de ce chèque énergie exceptionnel est qu’aucune démarche n’est nécessaire pour le recevoir.

D’ailleurs, en décembre dernier, de nombreux ménages avaient déjà pu en bénéficier. Au total, près de 5,8 millions de personnes qui avaient déjà droit au chèque énergie ont pu recevoir le chèque dit exceptionnel.

Et pourtant, seuls trois quarts d’entre eux l’ont utilisé. Or, il reste valable un an et peut être utilisé pour payer n’importe quelle facture d’énergie.

La revalorisation

Mais bien que ce bon soit complété par le chèque énergie exceptionnel, certaines personnes considèrent encore que le montant traditionnel est trop faible.

C’est notamment le cas de l’association de consommateurs CLCV. Ils estiment que le montant est encore insuffisant, surtout au regard de l’inflation.

Elle souhaiterait que le montant soit triplé l’année prochaine. Cela porterait le montant à 600 euros.

L’association a ensuite déclaré à propos du montant du chèque énergie que De nombreux consommateurs doivent choisir : manger ou se chauffer, explique la CLCV.

Pour les personnes dont les revenus sont inférieurs à 2000 euros par mois, certains consacrent 60% de leur budget aux produits de première nécessité (logement, transport, énergie), et ne peuvent plus supporter l’inflation de 15% à 20% sur les produits alimentaires.

Or, si le chèque énergie peut valoir au minimum 48 euros, il peut aussi atteindre 277 euros.

S’il varie autant, c’est pour s’adapter à chaque ménage en fonction de sa composition et de son revenu fiscal de référence.

Or, en août dernier, seuls deux tiers des bénéficiaires avaient choisi d’utiliser ce bon. Il faut toutefois noter qu’il est encore possible de l’utiliser jusqu’en mars.

Le bon d’énergie spécial pour les logements sociaux

Pour les bénéficiaires de logements sociaux, il est également possible de recevoir un autre chèque énergie.

Celui-ci est fourni par Action Logement et peut s’élever jusqu’à 600 euros. Il s’agit d’aider les personnes ayant des difficultés financières dues à l’augmentation du coût de l’énergie.

Ainsi, cette aide pourrait être accordée à 75 000 ménages sur les 10 millions de locataires HLM.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Keepzy (@keepzy.fr)

Ainsi, pour bénéficier de cette aide, il est nécessaire de vivre dans un logement social.

D’être salarié ou non, mais aussi de voir les charges augmenter de 100 euros par mois ou d’avoir une régularisation de plus de 1000 euros sur les 12 derniers mois.

La condition de revenus joue également un rôle. Il faut disposer de moins de 15 euros par jour pour vivre par personne.

Aide pour le mazout

Si le chèque énergie existe notamment pour le gaz et l’électricité, ceux qui se chauffent au fioul n’ont pas été oubliés. Il existe également un chèque énergie spécialement destiné au fioul.

Il a déjà commencé à être versé depuis le 8 de ce mois. Sa valeur varie entre 100 et 200 euros.

Ce dernier est également versé à ceux qui en ont le plus besoin, c’est-à-dire environ 1,4 million de Français. Aucune démarche ne semble nécessaire pour y avoir droit.

Cependant, si vous pensez y avoir droit, mais que vous ne la recevez pas, vous pouvez vérifier sur internet.

Le gouvernement a mis en place un site permettant de savoir si vous avez droit ou non à un chèque énergie. Le site s’appelle chequeenergie.gouv.fr et est facile à consulter.

Ainsi, si vous y avez droit, vous pouvez envoyer une facture de combustible et recevoir l’aide en moins d’un mois.

Il faut noter que ce chèque est cumulable avec d’autres aides. Ainsi, vous pouvez également recevoir le chèque énergie exceptionnel.

Le chèque bois

Si votre système de chauffage ne fonctionne pas au fioul ou aux énergies classiques, et que vous utilisez du bois, il existe également des aides. En effet, le gouvernement cherche à n’oublier personne.

Ainsi, pour tous les ménages modestes qui se chauffent au bois, il existe également un chèque énergie, que l’on appelle le chèque bois. Car l’inflation a également touché le secteur du bois et des granulés.

Il y a eu des augmentations de 25 % à presque 45 %. Donc, cette aide de près de 200 euros parce que personne ne comprendrait qu’on aide ceux qui se chauffent aux énergies fossiles et pas ceux qui se chauffent au bois, comme l’a dit le Premier ministre Elisabeth Borne.

chèque

Ainsi, quelle que soit la façon dont vous chauffez votre maison, il existe une aide pour tous. Elle est toutefois soumise à des conditions de revenus. Vous devez donc faire partie d’un foyer modeste.

Mais avec toutes ces aides et grâce au chèque énergie, le gouvernement espère que tous les Français pourront passer l’hiver à l’abri du froid, mais pas à plus de 19 degrés à l’intérieur de leur logement.