Ces bâtonnets de crabes vendus dans la France entière sont contaminés ! Un nouveau rappel produit !

Des bâtonnets de crabe vendus dans toute la France font l'objet d'un rappel. Les consommateurs risquent une intoxication alimentaire.

Un deuxième rappel de produits sur les bâtonnets de crabe. Début septembre, la marque Odyssée avait déjà lancé une campagne de rappel sur sa production. En raison d’une présence microbienne, les bâtonnets de crabe présentaient un défaut organoleptique.

Le retrait du produit de la vente a été nécessaire, comme c’est le cas pour la marque Netto. Le site Rappel Conso rapporte que les bâtonnets de surimi ne sont plus consommables.

Quelle est la raison de ce rappel de produit ?

Le rappel des bâtonnets de surimi concerne le lot 00124527 avec le code GTIN 3250390797258. Veuillez noter qu’il s’agit d’un rappel national. Les sacs de bâtonnets de crabe de 24 pièces ont été trouvés dans tous les supermarchés Netto en France.

Le produit a été vendu entre le 08 août et le 23 septembre 2022 avec une date de préemption au 28 novembre 2022. Les consommateurs doivent savoir que la raison de cette campagne de rappel de produits est la présence d’entérotoxines staphylococciques.

rappel produit

Certains staphylocoques produisent cette protéine qui contamine les aliments. Les entérotoxines staphylococciques peuvent se former lors de la préparation des repas. Malheureusement, ces entérotoxines ont la capacité de résister à des températures extrêmes lors de la congélation et de la cuisson.

Le fabricat met en garde les consommateurs

La plateforme de surveillance de la chaîne alimentaire explique qu’elles sont la principale cause de contamination humaine d’origine alimentaire en France. Elles sont également l’une des premières causes au niveau mondial.

Les personnes qui ont consommé ces bâtonnets de crabe de Netto doivent faire attention à certains symptômes. Des problèmes gastro-intestinaux tels que des vomissements peuvent survenir. Cela peut se produire dans les quelques heures qui suivent la consommation de l’aliment contaminé.

La marque Netto demande instamment à ses clients de ne pas consommer ces bâtonnets de crabe. Selon le rappel du produit, les consommateurs peuvent retourner les sacs au point de vente.

Les clients auront droit à un remboursement s’ils retournent le produit avant le 8 octobre. La procédure de rappel prendra fin à cette date.

Carrefour alerte ses clients

Des queues de crevettes nature sont incluses dans la liste des produits rappelés le 27 septembre. Il s’agit de queues de crevettes décortiquées nature sans sulfites en barquettes de 250g.

Ce produit Carrefour Le Marché porte la marque de salubrité FR 62.160.112 CE. Ces queues de crevettes ont été commercialisées entre le 15 et le 23 septembre 2022. Comme il était dans les rayons des supermarchés Carrefour de toute la France, il faut vérifier si vous l’avez acheté.

Ne consommez plus ces queues de crevettes Carrefour avec les lots 2222570002. Leur date limite de consommation était le 26 septembre 2022. Les lots 2222580002 dont la date limite de consommation est le 27 septembre font également l’objet du rappel de produits.

rappel produit conso gouv

La campagne de rappel comprend deux autres lots de queues de crevettes Carrefour. L’un comporte les lots 2222620116 avec une consommation limitée au 1er octobre 2022. Veuillez vérifier si vous avez celui avec les lots 2222650003 dans votre placard.

La marque Carrefour a fixé sa date limite de consommation au 4 octobre 2022. Toutes ces références qui ne sont plus consommables ont le code-barres 352368043666.

Présence de Vibrio vulnificus

Carrefour a tiré la sonnette d’alarme sur ce produit en raison de la présence de Vibrio vulnificus. Il s’agit d’une espèce de bactéries à Gram négatif en forme de bâtonnet. Elle est notamment présente dans les milieux marins, d’où la contamination de ces crevettes.

Il est à noter que le Vibrio vulnificus est de la même famille que la bactérie responsable du choléra. Le Vibrio vulnificus provoque des toxi-infections alimentaires chez la personne qui a ingéré l’aliment contaminé.

rappel

Les troubles gastro-intestinaux ne présentent pas de complications graves chez les personnes en bonne santé. Toutefois, les personnes souffrant de sensibilités ou de maladies chroniques doivent se méfier.

Les maladies non intestinales peuvent prendre une tournure grave, comme une infection généralisée ou une septicémie.

La cuisson à plus de 65°C détruit ces bactéries et évite les conséquences de la contamination. Si une personne blessée entre en contact direct avec Vibrio vulnificus, une infection cutanée peut survenir. Pour toute question, le service consommateur de Carrefour est joignable au 0 805 500 120.