Ce que vous risquez réellement si vous allumez votre chauffage à plus de 19°C votre intérieur cet hiver ?

Le gouvernement a réitéré les recommandations en matière de chauffage pour cet hiver. La température ne doit pas dépasser 19°C. Les détails.

Une bonne utilisation du chauffage est à l’ordre du jour. Les Français sont appelés à réduire leur consommation d’énergie. L’objectif est de passer l’hiver ensemble, sans que le pays soit sous tension.

La règle des 19°C de chauffage

Afin de faire face à la hausse des prix de l’énergie en 2023, le gouvernement a mis en place un bouclier tarifaire. Le 14 septembre, le Premier ministre Elisabeth Borne a précisé qu’il s’agirait d’une augmentation de 20 € par mois pour l’électricité et de 25 € par mois pour le gaz.

température chauffage

Sans les fameuses aides gouvernementales, cette augmentation par ménage peut atteindre 180 euros. Un dialogue a eu lieu sur l’utilisation d’un chauffage énergivore.

La règle est de chauffer à 19°C, a déclaré Elisabeth Borne.

Le site du Service public précise que dans un logement chauffé, la température moyenne mesurée au centre de chaque pièce est limitée à 19°C par la loi.

C’est pourquoi ceux qui vivent avec un chauffage collectif dans une copropriété savent que les radiateurs sont programmés à cette température. Ceux qui vivent dans une maison individuelle doivent donc régler eux-mêmes le chauffage.

Risque-t-on des sanctions si l’on dépasse 19°C ?

En théorie, ceux qui dépassent le seuil de 19°C risquent une amende de 1 500 euros. Selon Rémy Coin, avocat spécialisé dans le droit de l’énergie, il s’agirait d’une convention de cinquième classe.

Selon lui, 19°C serait la température moyenne maximale dans les locaux destinés au logement, à l’enseignement, aux bureaux et à l’accueil du public.

À l’exception des établissements médicaux ou de ceux accueillant des personnes plus fragiles (personnes âgées, jeunes enfants), la règle doit être respectée partout.

En pratique, en cette période d’effort collectif, cet article est surtout une recommandation.

Chauffage : quelle est la température recommandée ?

Selon l’ADEME, la température de chaque pièce ne doit être ni trop chaude ni trop froide. La limite de 19°C imposée ne doit être qu’une moyenne à respecter.

Selon le site, la température idéale pour chaque pièce est la suivante :

  • 17°C dans vos chambres
  • 22°C dans la salle de bain lorsque vous l’utilisez. Mais vous pouvez la régler sur 17°C si elle est inoccupée
  • 19 à 21°C dans vos pièces à vivre : salle à manger, salon, etc.

Lorsque vous cuisinez, la chaleur produite vous permettra de baisser la température de votre chauffage. À long terme, cela vous permettra de faire des économies importantes sur le chauffage.

Sachez également qu’en abaissant la température de votre chauffage de seulement 1%, vous réduirez considérablement votre consommation d’énergie. Vous constaterez une réduction allant jusqu’à 7 %.

Votre système de chauffage fonctionne-t-il correctement ?

Selon l’Ademe, deux ménages français sur trois se plaignent d’avoir froid lorsque leur chauffage est en marche. Une personne sur cinq est touchée par la précarité énergétique.

Selon l’Observatoire national de la précarité énergétique :

Est en situation de précarité énergétique une personne qui éprouve des difficultés particulières à disposer dans son logement de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l’inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d’habitat.

Le problème vient souvent du fait que les logements sont mal isolés. Ils ne retiennent pas suffisamment la chaleur. Outre l’augmentation des prix de l’énergie, il s’agirait également d’un problème d’équipement de chauffage et de ressources des ménages.

Le chauffage : Il est préférable de rénover

Vous envisagez de rénover votre maison ? Si possible, profitez-en pour réaliser une rénovation énergétique.

Vous bénéficierez de :
chauffage

  • Plus de confort. Vous n’aurez plus à faire face aux courants d’air et aux murs froids.
  • Un système de chauffage plus économique et beaucoup plus efficace.
  • Une réduction de votre facture énergétique.
  • Une maison avec une meilleure valeur ajoutée à la revente.