Ce que vous devez absolument faire si vous prenez votre retraite en 2023 avec les impôts !

La retraite est un grand changement pour l'individu mais aussi pour la feuille d'impôt. Nous vous expliquons tout...

La retraite est un grand changement. Ce n’est pas un événement à prendre à la légère. Tout ce qui suit est nouveau et doit être fait de manière contrôlée. En effet, ce changement aura un impact non seulement sur vous, mais aussi sur votre déclaration d’impôts.

En effet, elle est toujours imposable. L’année de votre préretraite ou de votre retraite, vous pourrez percevoir des indemnités. Toutefois, en fonction de votre situation, ces indemnités peuvent être imposables ou non.

l-assurance retraite

Ils peuvent donc devoir être déclarés. Vous devez donc prévoir votre retraite pour l’année 2023 le plus tôt possible. Nous vous disons tout sur les changements que cette décision peut entraîner !

La réforme du barème fiscal

Avec l’inflation fulgurante qui secoue le territoire français depuis le début de l’année, le gouvernement a dû revoir le barème des impôts à la hausse. Pour faire simple, avec cette revalorisation, les Français vont finalement payer moins d’impôts que prévu initialement.

De plus, si, en raison de l’inflation, leur salaire venait à augmenter, ils paieraient toujours moins qu’avant ma réforme du barème fiscal.

Cependant, cette nouvelle réforme ne profite pas forcément aux retraités qui décident de prendre leur retraite cette année. En effet, pour les personnes qui envisageaient de mettre fin à leur carrière professionnelle, elles auront droit à une indemnité de départ à la retraite.

Cette indemnité doit être incluse dans l’avis d’imposition. En effet, cette indemnité est imposable, mais de manière très spécifique. On vous dit tout !

Qu’est-ce que l’allocation de retraite ?

Cette année, ainsi que l’année à venir, l’indemnité de retraite constitue un revenu dit « exceptionnel« . Par conséquent, elle peut être imposable et devra être incluse dans la déclaration de revenus de l’année n+1.

Par exemple, si vous prenez votre retraite en 2022, ce revenu exceptionnel devra figurer sur votre déclaration de revenus de 2022 + 1, c’est-à-dire 2023. Par ailleurs, le montant précis de l’imposition dépendra de la nature exacte de la retraite.

Et ce, comme le rappellent les équipes de Bercy sur le site du ministère de l’Économie, des Finances, de la Souveraineté industrielle et numérique.

L’article qui fait référence à ce revenu exceptionnel appelé allocation de retraite ainsi qu’aux impôts qui en découlent a été mis à jour en mai dernier. C’était peu avant la réélection d’Emmanuel Macron, le président de la République, pour son second mandat.

Quand est-il imposable de partir en 2023 ?

La grande question est de savoir dans quels cas l’imposition intégrale de l’indemnité de départ à la retraite peut être demandée. Il faut savoir que cela se fera en l’absence de rupture de contrat. En effet, celle-ci fait généralement suite à une préretraite progressive.

Par ailleurs, même avec la mise en place d’une rupture de contrat, la préretraite peut conduire dans la plupart des cas à une imposition totale des indemnités. Ceci est le cas sauf en cas de départ volontaire.

choix
Il convient de préciser que, de la même manière, ce départ volontaire (hors plan social) peut également entraîner une taxation sur la totalité des indemnités perçues. Ainsi, au moment de la retraite, il faut déclarer les indemnités comme une déclaration d’impôts.

Oui, l’indemnité de départ à la retraite figure sur la déclaration de revenus, comme un revenu normal. Dans certains autres cas, il est possible de demander une exonération totale ou partielle. Nous vous expliquons tout !

Comment demander une exonération fiscale ?

Comme expliqué plus haut, l’allocation de retraite est incluse comme un revenu dans la déclaration de revenus. En effet, elle est imposable en totalité ou en partie et doit être déclarée à l’administration fiscale l’année qui suit sa perception.

La plupart du temps, la présence d’une allocation de retraite sera déjà pré-remplie par l’administration. Cependant, il arrive que ce ne soit pas le cas. Dans ce cas, veillez à bien la remplir.

assurance retraite

Inscrivez le montant total de la prime ou de l’allocation dans la case 0XX de la déclaration complémentaire 2042 C. Attention, la plateforme officielle vous rappelle qu’il ne faut pas l’inscrire avec les autres revenus déclarés !

Il faut ensuite penser à inscrire le montant total de la prime pour les revenus préenregistrés sur la feuille et en donner le détail. En fait, détaillez, pour chaque membre du foyer fiscal. Le montant et la nature de la prime ou de l’allocation de retraite.

N’oubliez pas d’opter pour la case des revenus exceptionnels ou différés à imposer selon le système du quotient. Heureusement, comme le rappellent nos confrères de Capital, il existe certaines astuces qui pourraient permettre de limiter la réalité de l’impôt. Nous vous en parlons !

Comment réduire l’impôt sur les indemnités de retraite ?

Alors, après toutes ces parties sur l’imposition obligatoire de la prime ou de l’indemnité de retraite. Vous serez heureux d’apprendre qu’il existe des moyens d’éviter l’explosion des impôts.

En effet, il existe plusieurs moyens d’éviter de devoir payer une somme exceptionnelle au moment de la retraite. Malheureusement, depuis la loi de finances 2020, différer la déclaration du montant perçu ne fait plus partie de ces options.

La première solution qui permet de réduire l’impôt sur les indemnités reste le mécanisme du quotient.

On vous explique ! Cette méthode permet de calculer l’impôt supplémentaire sur un quart seulement de la somme de la prime ou de l’indemnité.retraite

Il s’agit d’un moyen simple et efficace de savoir où vous pouvez réduire vos impôts. Après avoir calculé l’impôt supplémentaire sur un quart seulement de la somme de la prime ou de l’allocation. Il faut ensuite le multiplier par quatre et l’ajouter à l’impôt.

Selon Capital, il s’agit d’une possibilité de limiter l’impact fiscal. Et ce, parce que cela vous permet de limiter la progressivité de l’impôt. Par ailleurs, sachez que vous pouvez également opter pour l’épargne retraite.

Cette solution vous permet de réduire votre revenu imposable avant votre départ à la retraite en 2023. Toutefois, cette solution ne néglige pas votre préparation à la sortie du marché du travail.