Ce père en larmes raconte ce mariage : Ma fille de 8 ans a emménagé avec un garçon de 13 ans !

Motivée par ses parents, une influenceuse de 8 ans emménage avec son petit ami de 13 ans, ce père de famille raconte cette histoire !

L’opinion publique ukrainienne a déjà demandé l’intervention des autorités, bien que la famille de la jeune fille estime qu’il n’y a aucun problème avec le mode de vie de leur fille.

Mila Maxanets, une fillette ukrainienne de huit ans, aurait eu une relation amoureuse avec Pavel Pai, un blogueur de 13 ans. Les deux jeunes gens ont le soutien de leurs parents et ont même emménagé ensemble.

Les deux mineurs sont des mannequins et influenceurs célèbres dans leur pays d’Europe du Nord, et s’il a 50 000 followers sur Instagram, elle en a 516 000.

garçon

Les parents des deux enfants ont nié que la situation représente un quelconque avantage économique pour eux et, bien qu’ils aient donné leur consentement, c’est la société ukrainienne qui a demandé aux autorités d’intervenir. La mère de Mila a été interrogée par la police au sujet de leur prétendu mariage.

C’est la société ukrainienne qui a demandé aux autorités d’intervenir dans cette affaire sans précédent, car non seulement le prétendu mariage a été publié sur les réseaux sociaux, mais ils ont récemment lancé un défi dans lequel ils ont été enchaînés ensemble pendant 24 heures.

Le harcèlement des comptes a atteint un point tel que la jeune fille de huit ans a bloqué les commentaires sur son réseau et la police enquête déjà sur l’affaire, car elle est accusée de prostitution enfantine.

couple

Le père présumé de la jeune fille a déclaré qu’ils sont divorcés depuis deux ans et qu’il n’est pas au courant de leur union, même s’ils vivent ensemble dans la capitale de Kiev. La mère fait face à une accusation qui pourrait entraîner une peine de prison ou une assignation à résidence.

Outre ce cas, il existe des milliers d’influenceurs mineurs en Ukraine et des pétitions ont également été adressées à leurs parents pour leur demander de ne pas encourager de telles attitudes chez les enfants.

L’impact de la couverture médiatique sur les enfants

Comme le précise un article d’Europe 1, la médiatisation des enfants et de cette jeune fille peut avoir un impact négatif sur leur développement. Ainsi, le premier critère d’intimité est pointé du doigt et constitue un élément essentiel au bon développement de l’enfant.

Autre point soulevé : un éventuel manque de temps libre. Cette réalité révolte le président de l’association OPEN (Observatoire de la parentalité et de l’éducation numérique), Bruno Studer, qui affirme que cela « signifie clairement que l’enfant n’a plus de temps libre ». Dans l’optique d’une nécessaire guidance parentale et sans pointer du doigt, Bruno Studer exhorte les parents à adopter une attitude moralisatrice.

Par ailleurs, comme le suggère JDN, de nombreux parents exposent leurs enfants à la célébrité médiatique par désir narcissique ou dans l’espoir que cette exposition soit lucrative. Des scénarios qui font partie des nombreux dangers des réseaux sociaux.

fille

Par ailleurs, la véhémence des critiques n’a pas trouvé d’écho auprès des familles qui soutiennent une telle union. D’ailleurs, les parents des deux mineurs auraient organisé une cérémonie de mariage, estimant que l’histoire de cette fille serait très rentable sur les réseaux sociaux.

Bien qu’il s’agisse d’une histoire où le couple semble être consentant, le prétendu mariage est encore précoce. La précocité est malheureusement une réalité pour de nombreux enfants.