Ce patron de supermarché tire la sonnette d’alarme, les pénuries à venir vont être énormes !

Une crise pire que la pandémie ! Le président de ce supermarché s'inquiète des pénuries à venir ! D'autres produits pourraient être en pénurie.

De nombreuses inflations ont eu lieu dans toute la France en raison de la pandémie. Cependant, la situation s’est encore aggravée en raison de la guerre en Ukraine. Ce qui n’arrange pas le prix dans votre supermarché.

Par conséquent, une pénurie risque de se produire dans un avenir proche. Voilà ce dont ce président de supermarché a voulu nous avertir ! Nous vous disons tout dans ces quelques paragraphes !

Ce président de supermarché a alarmé le public sur de futures pénuries !

Le président d’un supermarché, Dominique Schelcher, a accordé une interview au JDD le 23 octobre dernier. Il a déclaré craindre de futures pénuries alimentaires. Compte tenu de l’inflation et de l’explosion des prix de l’énergie.

supermarches anti gaspi

Il ne sera donc pas surprenant que le coût des provisions augmente dans un avenir proche. Cette hypothèse n’est sans doute pas farfelue, car dans un avenir proche, les produits du quotidien risquent de s’enflammer sur les étagères.

Le président du supermarché a expliqué que de nombreux fabricants seront contraints d’opter pour des choix de gamme. En raison des coûts élevés, l’association agricole représentant les marques moyennes devrait intervenir.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par foodwatch France (@foodwatchfr)

En effet, de nombreux agriculteurs décideront de remplacer la volaille par des céréales. Les producteurs abandonneront les articles coûteux tels que la charcuterie et le fromage. En fait, ils les remplaceront par des produits plus abordables.

Les factures d’énergie vont augmenter !

L’augmentation soudaine des prix de l’énergie a mis certaines entreprises dans une position difficile. En effet, les très petites, petites et moyennes entreprises n’avaient pas prévu ce problème.

La raison est simple, elles sont mises à l’écart et isolées des informations fiables. Les fabricants de supermarchés sont obligés de faire face à des arbitrages trois à quatre fois plus chers.

Certaines entreprises ne bénéficient pas d’une protection au même niveau du bouclier tarifaire. Comme ce fabricant de chicorée dont la facture passera de 800 000 euros à 76 000 euros.

La prévision de ce changement se situe entre 2022 et 2023. Le supermarché lui-même verra donc sa facture doubler l’année prochaine. Une augmentation inquiétante pour les consommateurs et le magasin lui-même.

Le conflit en Ukraine a aggravé la situation du supermarché !

En plus de la crise sanitaire, la guerre en Ukraine n’a fait qu’aggraver la situation de l’approvisionnement alimentaire. En effet, elle n’a pas commencé hier, mais depuis l’année 2020.

Ce conflit entre l’Ukraine et la Russie a déséquilibré la chaîne agroalimentaire. Ainsi, le taux de pénurie de produits est passé de 2% à plus de 10%. Mais c’est encore pire dans les supermarchés. Dominique Schelcher nous en dit plus !

supermarché

Le président du supermarché a admis qu’il est encore superflu de revenir au rythme routinier de l’approvisionnement alimentaire vis-à-vis de la pandémie.

Certes, la fin de l’année 2021 a marqué le début des tensions sur les matières premières. Une crise liée à une forte reprise économique et provoquant une augmentation des pénuries de certains produits.

Bref, une situation encore plus grave que celle du COVID-19. Il est donc indispensable pour certains fournisseurs de garantir la quantité des approvisionnements alimentaires.