Brigitte Bardot vit un enfer à Saint-Topez, une très mauvaise nouvelle pour la star !

Si Brigitte Bardot possède une superbe villa à Saint-Tropez, sa vie est beaucoup moins grandiose à cause des touristes...

Pour Brigitte Bardot, la belle ville de Saint-Tropez semble être devenue son refuge. Mais si elle a pu s’offrir une superbe villa, sa vie a changé.

Alors qu’elle dispose de tout ce dont elle a besoin pour vivre paisiblement, son quotidien a viré au cauchemar.

Brigitte Bardot age

Pourtant, la vue depuis sa maison située aux abords de Saint-Tropez constitue un décor paradisiaque.

Mais pour l’ancienne actrice, le paradis reste bien loin. On vous explique tout ici.

Brigitte Bardot, sa sépulture détruite

Si Brigitte Bardot a pris cette maison à la Madrague, c’est avant tout pour pouvoir y prendre du repos.

Il faut dire que sa maison offre une vue imprenable et que nichée dans la nature, elle reste entourée d’animaux. Mais si l’ancienne actrice en a fait son lieu de vie préféré depuis 1958, elle a bien changé.

Alors qu’il y a dix ans, Brigitte Bardot pouvait venir se reposer dans sa maison sans être reconnue, ce n’est plus le cas.

L’ancienne actrice semble être devenue une attraction touristique. Et tout le monde semble vouloir la voir quand il passe devant la Baie des Canebiers.

La Madrague

Ainsi, pour beaucoup trop de touristes, La Madrague est devenue un site touristique qui attire beaucoup de monde. On peut lire dans Le Journal du dimanche que Brigitte Bardot ne reste plus chez elle.

Brigitte Bardot a pris l’habitude de quitter La Madrague à l’heure des premières rotations de La Pouncho, le bateau qui propose aux touristes une visite guidée de la baie. Et le souci demeure que les touristes peuvent venir la déranger avec un simple permis bateau.

Mais la ville est bien consciente que cela est insupportable pour Brigitte Bardot, aussi des mesures ont été mises en place pour permettre à l’octogénaire de retrouver un peu de tranquillité.

Ainsi, des balises ont été mises en place pour empêcher le passage des bateaux autour de la Madrague. Mais s’ils décident de passer quand même, ils seront condamnés à une amende de 3 750 euros et/ou à une peine de prison de six mois.

Mais cela n’a pas eu l’effet escompté. Les plaisanciers ont plongé « pour déplacer les blocs de béton fixant les balises sous l’eau »« .

Un lieu de vie dérangeant

Pourtant, les touristes ne semblent pas vouloir cesser d’importuner Brigitte Bardot. Le journal du dimanche rapporte qu’en juillet, le maire, Sylvie Siri, qui dînait à côté de la Madrague, a apprécié le comportement de certaines personnes.

Jusqu’à la nuit, la musique était diffusée à fond sur les bateaux. Un soir, un type a crié : ‘Brigitte, montre-nous ton cul !

Mais les touristes ne viennent pas seulement par l’eau. En effet, sur deux grands eucalyptus devant la maison de l’actrice, de nombreux messages sont écrits.

Brigitte Bardot

Mais il n’y a pas que les touristes qui dérangent Brigitte Bardot, ses riches voisins le font aussi. Un mariage a eu lieu près de sa maison et a eu de nombreuses conséquences.

Une horde de camions, la livraison des structures d’une verrière pour abriter le dîner de noces, cinq kiosques, des meubles, des fleurs importées de Belgique. Un mois de travail « qui a gâché le printemps ».

Pour échapper à tout cela, Brigitte Bardot peut toujours se réfugier dans son autre maison, non loin de là.

Elle y vit avec ses animaux. La Madrague a longtemps appartenu à sa fondation. Et si elle a choisi Le Capon, c’est que ce maquis sauvage n’était pas bien loti.

Au milieu des chênes-lièges, des lentisques et des arbousiers, LaGarrigue abrite une petite maison sans prétention offrant le calme qu’elle ne trouve pas aux Canoubiers.