Attention au radar de chantier : Voici comment savoir si vous avez été flashé !

Un radar de chantier passe souvent inaperçu. Alors comment savoir si vous avez été flashé sur la route ? Nous vous le disons !

Sur le territoire français, les équipements mis en place pour la sécurité routière sont de plus en plus nombreux. L’un de ces dispositifs est constitué par les radars automatiques.

Il existe différents types de radars. Nous allons nous intéresser au radar de chantier. Facilement repérable grâce à sa forme polygonale, le radar de chantier ou le radar autonome a beaucoup évolué ces dernières années. Ainsi, ils deviennent de plus en plus discrets.

radar chantier

Il est donc plus difficile de savoir si vous avez été flashé. Cependant, il existe des moyens de savoir quand cela se produit. Nous vous expliquons tout ici !

Qu’est-ce qu’un radar de chantier ?

En général, les radars de chantier semblent avoir été conçus pour protéger les travailleurs des zones de construction contre les dangers de la circulation.

En effet, ils étaient placés le long de la chaussée pour ralentir les automobilistes qui passaient et réguler leur vitesse. Leur utilisation a permis de réduire le nombre d’accidents dont sont victimes les ouvriers sur leur lieu de travail.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ConsoGlobe (@consoglobe)

Le fait qu’il soit semi-fixe permet à ce radar de chantier d’être facilement démontable et déplaçable. Il faut savoir qu’ils sont connectés par Wifi aux différentes centrales de contrôle.

Comme tous les autres , ils peuvent flasher dans les deux sens. Mais ils peuvent également distinguer les voitures des camions. Cependant, avec le progrès, le radar de chantier devient de plus en plus difficile à distinguer.

Comment savoir si vous avez été flashé ?

Contrairement à d’autres, le radar de chantier ne flashe pas les contrevenants en pleine journée. Par conséquent, pour savoir si vous avez été pris en flagrant délit, vous devez attendre la lettre ou le procès-verbal.

Vous recevrez une contravention dans votre boîte aux lettres. Il vous indiquera que vous avez dépassé la vitesse autorisée et que vous devez payer une amende.

En règle générale, vous devez attendre une dizaine de jours avant de recevoir l’avis de contravention. Toutefois, cela peut prendre entre deux semaines et un mois. Ceci s’applique aux radars mobiles.

Comme pour toutes les contraventions, vous disposez d’un délai de 45 jours à compter de la date d’envoi pour payer l’amende.

La tolérance d’un radar de chantier

Le radar de chantier fonctionne différemment des autres radars fixes. Cependant, comme vous le savez probablement, tous les radars de chantier appliquent le code de la route de la même manière que leurs homologues.

Il se trouve que la marge de tolérance des radars de chantier ne diffère pas non plus. Par conséquent, ils vous flasheront si vous dépassez de 5 km/h la vitesse autorisée.

radar

Et ce, si celle-ci est inférieure à 100 km/h. Le plus souvent en agglomération ou sur une route principale par exemple.

En outre, pour les vitesses supérieures à 100 km/h, la marge de tolérance est de 5 % de la vitesse maximale. Ainsi, sur l’autoroute, la tolérance est de 6,5 km/h sur une autoroute limitée à 130 km/h. Et 5,5 km/h sur une route à 110 km/h.